Par Francine Clément  | f.clement@cursus.edu

Des MOOCs et des musées (2)

Créé le mardi 15 octobre 2013  |  Mise à jour le mercredi 20 novembre 2013

Des MOOCs et des musées (2) Lisa Mazzola, responsable du MoMA MOOC

Au printemps dernier, dans un premier article sur les MOOCS et les musées, nous avions rapporté l'intérêt que suscitaient ces nouveaux espaces d’apprentissage dans le milieu muséal, en reprenant la réflexion de certains praticiens et théoriciens de l’éducation muséale et de la formation en ligne qui y voyaient de grandes possibilités d'expérimentation.

Depuis, trois musées américains ont fait des ententes avec le fournisseur Coursera pour créer des MOOCs sur cette plateforme. Deux institutions scientifiques en font partie :  l’American Museum of Natural History de New York et l’Exploratorium de San Francisco, qui offraient déjà une formation en ligne dont nous avions traitée dans cet autre article, notamment des séances de développement professionnel pour les éducateurs scientifiques.

Un troisième grand musée américain, dont l’offre de formation en ligne avait été également décrite dans le même article, s’est lancé dans l’aventure et a créé un MOOC sur la plateforme Coursera. Il s'agit du Museum of Modern Art de New York (MoMA) qui possédait déjà également une offre de formation en présence sous forme de cours et d'ateliers, destinés aux professeurs, sur la façon d'intégrer l'objet dans l'enseignement de l'art ou de toute autre discipline, à l'aide de techniques pédagogiques utilisées en éducation muséale. Trois musées, donc, qui avaient déjà une solide expérience de la formation en ligne ou en présence avant de réaliser des MOOCs.

MoMA MOOC

Lisa Mazzola, directrice adjointe des Programmes aux écoles et aux professeurs au MOMA et responsable de ce MoMA MOOC, a écrit sur son expérience au sein du musée new yorkais.

Le MOOC a duré quatre semaines et s'est déroulé en août 2013. Cette formation a été rendue possible grâce à des partenariats du MoMA avec les entreprises Volkswagen, Target et la Fondation Carroll et Milton Petrie. Intitulé Art and Inquiry: Museum Teaching Strategies For Your Classroom, le cours avait pour objectif d'enseigner à des professeurscomment intégrer à leur enseignement des oeuvres d'art (ou tout autre objet significatif) à l'aide de méthodes pédagogiques basées sur l'expérience, les projets, le travail de terrain (inquiry based). Sur la plateforme Coursera, on décrit le MOOC comme un cours de développement professionnel destinés aux enseignants des écoles primaires ou secondaires (9 à 16 ans, soit 4e à 12e années) du monde entier, de toutes disciplines, intéressés à utiliser de nouvelles  stratégies créatives employées par les éducateurs du MoMA, pour améliorer, notamment, la réflexion critique, l'habileté à communiquer verbalement, la capacité d'écoute et l'habileté à analyser des textes informatifs, les compétences décrites dans les Common Core State Standards américains.

Le MOOC gratuit s'est déroulé en anglais, accompagné de sous-titres anglais. Aucun prérequis en art ou en histoire de l'art n'était demandé aux participants, les stratégies enseignées durant le cours pouvant être appliquées à plusieurs domaines et devant aider les étudiants à faire des liens entre plusieurs disciplines. Des lectures préalables étaient cependant recommandées, par exemple les dossiers en ligne du MoMA Learning sur les différents courants de l'histoire de l'art moderne. À part une connection Internet, l'étudiant inscrit au MOOC devait avoir un outil d'enregistrement audio et/ou vidéo et avoir du temps pour lire, écrire, participer à la discussion et appliquer les techniques apprises en classe. Un Statement of Accomplishment serait signé par le professeur aux participants ayant réussi la formation.

L'évaluation du progrès des participants était faite par les pairs sur des critères définis par la professeur et les étudiants étaient aussi évalués sur leur participation aux forums de discussion hebdomadaires propres aux cours.  Des vidéos montrant des éducateurs du musée en action, en train d'appliquer les méthodes pédagogiques utilisées au MoMA, avec des groupes d'écoliers et de professeurs dans les salles d'exposition, faisaient partie du contenu du MOOC. Une vidéo d'introduction sur la chaîne Youtube de Coursera donne un aperçu du MOOC et des grandes lignes de son contenu.

Retour d'expérience

Lisa Mazzola, l’éducatrice qui a réalisé et animé ce MoMA MOOC, a écrit un article sur son expérience récente, publié le 1er octobre dernier, sur le blogue du Center for the Future of Museums, une initiative de l’American Alliance of Museums. Dans son compte-rendu Reflections on a MOOC: One Museum Educator’s Journey in the Unknown, Lisa Mazzola mentionne d’entrée de jeu que le partenariat du MoMA avec Coursera élargit les horizons des MOOCs à des organisations autres que les grandes institutions d’enseignement universitaires.  Elle souligne que les musées et les MOOCs sont des alliés naturels : Both embrace informal, free-choice, lifelong learning.

Mazzola décrit les étapes de réalisation de ce MOOC. Elle a choisi un thème assez large et s'est concentrée sur des habiletés pratiques et concrètes afin que les professeurs puissent les appliquer dans leur enseignement.  Elle a  conservé dans le MOOC les aspects interactifs et collaboratifs des formations de développement professionnel offertes en présence au musée.

Par ailleurs, contrairement aux formations in situ, elle ne pouvait pas se baser sur le background des étudiants pour adapter son contenu. 17000 participants de partout dans le monde (dont environ 8000 actifs) se sont inscrits au MoMA MOOC. Un sondage pré-cours a été utilisé pour faire la planification du contenu et a permis de cerner un peu mieux les particularités des participants : en majorité des femmes dans la vingtaine et la trentaine, en provenance de 110 pays et sept continents, dont 60% étaient des enseignants et 40% occupaient d'autres professions (médical, design, affaires, etc.) Les enseignants pratiquaient à des niveaux et dans contextes variés : de la maternelle à l’université en passant par l'école à la maison et des contextes d'enseignement informels comme les musées et les centres communautaires. Ces statistiques ont renforcé le sentiment chez elle, de l’importance de l’échange des idées et des interactions dans les forums de discussions, notamment pour aider à briser la barrière des langues et des contextes.

Lisa Mazzola a souhaité qu’une évaluation comprenne l’engagement des participants dans les forums de discussion du cours. L'éducatrice souligne que ce n'est pas habituel dans un MOOC. Lier le contenu (leçons sur vidéos, lectures, ressources en ligne) avec les discussions pour partager des idées entre participants contribuerait, selon elle, à créer un contenu plus riche dans les contextes variés. Dans l'article, elle mentionne ne pas avoir été convaincue au départ de la participation des étudiants, même si celle-ci était liée à la note. Mais la participation a surpassé ses attentes, tout comme la qualité des discussions et le partage des ressources, même sur les forums qui n’étaient pas obligatoires.

Bilan

Un sondage post-formation a permis de constater que 80% des participants se sont sentis engagés dans le MOOC et que 92% d'entre eux ont appris des stratégies d’enseignement qu’ils peuvent appliquer dans leur milieu. Pour la responsable de la formation, le MOOC a permis au MoMA de partager son expertise en matière d'éducation et ses ressources en ligne avec un public élargi de participants volontaires.

L'auteur souligne que le MOOC a en outre donné au MoMa un espace pour expérimenter avec les médias sociaux comme Twitter et la toute nouvelle application de Google Hangouts On Air Q & A durant lequel les participants posent des questions par écrit et où l'animatrice répond en direct sur vidéo tandis que la session live est enregistrée et demeure disponible par la suite. Les questions sont conservées, et en cliquant sur le texte de celles auxquelles la professeure a répondu, le vidéo se place automatiquement à l'endroit où la réponse a été donnée. Durant le Q & A, les participants votent pour les questions qui les intéressent, le compte des votes est enregistré et l'animatrice répond à celles qui sont les plus populaires.

Pour Lisa Mazzola, le bilan est donc très positif pour le premier MOOC du MoMA, un défi emballant et un domaine qu'elle aimerait continuer à explorer. Malgré qu'il soit encore difficile de comprendre le rôle futur des MOOCs en général dans le monde de l'éducation, elle y voit pour les musées l'occasion de réaliser des collaborations multidisciplinaires, d'accomplir la mission éducative et d'ouverture au public du musée au-delà de ses murs, et de faire connaître les stratégies d'éducation muséale dans un contexte plus large, et à leur donner de la notoriété.

Conseils  pour se lancer dans la création d'un MOOC

Lisa Mazzola donne un aperçu des étapes de réalisation du MoMA MOOC : choix d'un sujet qui s'adapte bien à la structure d'un MOOC et à son format (vidéos et autres contenus en ligne) ; questionnement sur les formes de participation pour les étudiants qui parlent des langues différentes ; participation à des MOOCs et repérage de ce qui fonctionne bien : vidéos concis, tests formatifs, etc. ; réalisation d'introductions aux vidéos choisis pour le contenu ; contenu axé sur des habiletés pratiques facilement applicables ; choix d'outils favorisant la discussion et l'échange.

Elle donne des conseils pour lancer un MOOC dans cet autre article paru sur le site du MoMA Learning.  Pour elle, le plus judicieux serait de ne pas avoir peur de plonger dans l’inconnu, de laisser tomber tout ce que l'on sait et d'expérimenter à l'extérieur de sa zone de confort  : embrace discomfort.  Lisa Mazzola conseille de réutiliser du contenu vidéo et audio déjà existant, d'être confiant que les gens vont bien s'inscrire quand le MOOC sera créé et mis en ligne et de compter sur la collaboration et la rétroaction de ses collègues.

Ressources

Lisa Mazzola : Reflections on a MOOC: One Museum Educator’s Journey in the Unknown, 1er octobre 2013, Center for the Future of Museums : http://futureofmuseums.blogspot.ca/2013/10/reflections-on-mooc-one-museum.html [consulté le 14 octobre 2013]

Lisa Mazzola :  MOOCS and Museums: Not Such Strange Bedfellows After All, MoMALearning, 16 septembre 2013 : http://www.moma.org/learn/moma_learning/blog/moocs-and-museums-not-such-strange-bedfellows-after-all [consulté le 14 octobre 2013]

Art and Inquiry: Museum Teaching Strategies For Your Classroom, Coursera : https://www.coursera.org/course/artinquiry [consulté le 14 octobre 2013]

Deborah Howes : To MOOC or Not to MOOC? MoMA Says YES, 8 juillet 2013, MoMALearning, http://www.moma.org/learn/moma_learning/blog/to-mooc-or-not-to-mooc-moma-says-yes [consulté le 14 octobre 2013]

Sean Cavanagh : New 'MOOC' Teacher PD Project Enlists Prominent Museums, Education Week, 20 mai 2013 : http://blogs.edweek.org/edweek/DigitalEducation/2013/05/new_coursera_project_enlists_m.html [consulté le 14 octobre 2013]

Image d'en-tête : Capture d'écran du Google Hangouts on Air Q & A durant le MoMA MOOC : Lisa Mazzola, responsable et animatrice

Image dans le corps du texte : Capture d'écran de la vidéo d'introduction au MoMA MOOC, par Coursera.

 

 

 

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire