Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

La difficile gestion du temps des étudiants à distance

Créé le dimanche 7 décembre 2014  |  Mise à jour le lundi 8 décembre 2014

La difficile gestion du temps des étudiants à distance

À l'ère de l'économie du savoir, il semble plus essentiel que jamais que chacun parvienne à se former tout au long de sa vie professionnelle. La formation à distance semble alors la solution idéale puisqu'elle permet d'apprendre sans avoir à quitter sa maison. Toutefois, un ennemi immuable et invincible place souvent les apprenants dans une situation difficile où ils doivent faire des choix déchirants et culpabilisants. Cet adversaire est bien entendu le temps qui passe.

Un conflit de temporalités

Le gros problème des étudiants à distance est que les journées de 24 heures paraissent beaucoup trop courtes pour tout gérer en même temps. Un intéressant atelier de réflexion qui s'est déroulé en mars 2012 a abordé la question de ce conflit de temporalités des étudiants à distance. Jongler à la fois travail, formation et vie personnelle et sociale n'a rien de simple. Dès qu'une des sphères empiète sur les autres, la tension et l'angoisse apparaissent et se transforment en culpabilité. «J'aurais pu mettre du temps sur ceci plutôt que cela.» Des pensées négatives qui mettent à mal l'équilibre individuel.

Si certains arrivent à gérer ces embûches en se mettant des dates butoirs et des échéances pour accomplir les tâches demandées dans les cours, d'autres ne semblent pas en mesure de le faire. Ils se rendent bien compte qu'ils ont une mauvaise gestion des priorités, mais rien n'y fait. Ce constat fataliste de certaines personnes par rapport à leur «moi étudiant idéalisé arrivant à tout conjuguer» suscite de grandes souffrances et découragements. Forcément, cela peut mener au décrochage.

Des pistes de solution

Cela oblige donc les formateurs à identifier dès le départ les possibles obstacles que rencontreront certains de leurs étudiants en cours de formation et tenter de pallier ces difficultés. Mais comment y arriver? Difficile de définir exactement le temps requis pour terminer une formation. Sans compter que chaque personne est différente dans son rythme d'apprentissage. L'atelier de réflexion en est venu à quelques pistes de solution.

Des outils et de la communication

Tout d'abord, il y a des composants plus concrets et relativement faciles à mettre en place comme un calendrier de travail et autres outils de planification de la formation pour aider à bien situer l'étudiant et qu'il sache le temps dont il dispose plus précisément. Ensuite, le découpage et la planification pédagogique doit être composé d'unités claires et d'éléments significatifs pour donner des «cadres temporels» aux apprenants.

Mais pour nombre de personnes en formation à distance, il semble essentiel de développer des dispositifs de communication pour davantage personnaliser la formation et permettre un accompagnement individualisé de chacun par des formateurs. Une idée intéressante, mais qui peut s'avérer chronophage pour tout le personnel de formation qui aurait à gérer des dizaines, voire des centaines d'individus qui envoient régulièrement des messages. Cette fois, ce serait les formateurs qui supporteraient la pression de la gestion du temps...

Il serait donc nécessaire, selon les intervenants de l'atelier, que soit mis en place un contrat clair entre formateurs et apprenants. Laisser une certaine souplesse aux tuteurs pour qu'ils aient le temps de répondre tout en offrant un suivi de plus près pour les étudiants qui ont besoin d'un accompagnement plus serré dans leur formation. Technologiquement, cela est réalisable. Maintenant, y aurait-il une solution idéale où tous les partis trouveraient leur compte? Hélas, les intervenants ne semblent pas en avoir nommé une.

En fin de compte, la formation à distance est une question d'équilibre autant pour les accompagnants que les personnes en apprentissage qui doivent gérer vie personnelle et professionnelle à la fois. Un défi qui demande de grands talents d'équilibrisme mental.

Illustration : Kotin, shutterstock

Référence :

Varga, Renàta. "Rapport au temps et orchestration des temporalités en formation." Distances et médiations des savoirs. Dernière mise à jour en 2013. http://dms.revues.org/217.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire