Par Stéphane Vince  | svince@ac-nantes.fr

Faites un sociogramme pour dynamiser vos groupes !

Créé le lundi 4 janvier 2016  |  Mise à jour le mardi 17 mai 2016

Faites un sociogramme pour dynamiser vos groupes !

Qui n'a jamais souhaité constituer au sein de son groupe de formation des équipes motivées à travailler ensemble ? Ou bien dynamiser ses équipes de collaborateurs en leur permettant de se réunir par affinités ?

Tout bon pédagogue ou manager vous dira, qu'avec le temps et à force d'observations, il est capable de lui-même de constituer de pareils sous-groupes. Cet "art" du mixage savant des personnalités proches ou complémentaires porte un nom : les sociogrammes. Après un rappel sur l'origine de cette pratique, nous présenterons quelques exemples d'outils permettant de tester vos groupes et pourquoi pas en faire une vraie force pour votre collectif.

La genèse

Jacob Levy Moreno (1889-1974) est né à Bucarest et il a été le pionnier de la sociométrie, des psychodrames et des psychothérapies de groupes. Durant la guerre 1914-1918, il s'initie à la constitution de groupes de réfugiés par affinités pour les aider à mieux survivre dans des camps.

Arrivé aux Etats-Unis en 1925, après plusieurs métiers, il publie un ouvrage en 1934 sur les affinités entre les élèves de classes de divers degrés. Les sociogrammes qu'il constitue posent alors la base de la sociométrie. A partir d'un questionnaire posé aux membres d'un collectif, un diagramme offre la possibilité de visualiser les liens sociaux entre chacune des personnes. Dans le cadre d'un groupe de formation ou d'équipes de travail, il a été montré qu'en prenant en compte les 3 relations possibles entre les êtres humains (sympathie, antipathie et indifférence), l'analyse des résultats peut favoriser la modélisation d'un système d'inter-relations.

En prenant en compte les personnes éprouvant de la sympathie les uns pour les autres, et donc en les réunissant, l'implication de ces groupes est décuplée ou en tout cas favorisée.

4 questions simples

Le questionnaire pour constituer un sociogramme est assez simple et repose sur des représentations croisées. On pose à chacun 4 questions en insistant sur l'anonymat des réponses : Avec qui vous souhaitez travailler ? Avec qui vous ne souhaitez pas travailler ? Quelles sont les personnes qui souhaitent travailler avec vous ? Quelles sont celles qui ne souhaitent pas travailler avec vous ?

Sur des petits groupes, il est possible de récupérer les résultats et inscrire manuellement sur un diagramme : des flèches de couleur pourront ainsi permettre de visualiser les acceptations ou rejets entre tels ou tels membres d'un groupe. Pour une représentation plus fine, des applications existent et nous avons choisi d'un présenter trois :

  • VISONE (VIsual SOcial NEtwork) : ce programme a été développé en Allemagne à l'Université of Konstanz avec des premiers travaux datant de 1996 (sur des capacités de calculs algorythmiques) et une version stable de Visone en 2010.

    Cette application en Java s'installe sur tout système et il offre une cartographie fine des différents diagrammes à construire. L'utilisateur peut élaborer ses propres diagrammes ou importer les données issues des recueils des réponses à son questionnaire. La prise en main de cet outil en anglais peut paraitre complexe mais il a l'avantage d'être libre.
     
  • L'application en ligne SOMETICS : développé en Flash, utilisable en ligne dans plusieurs versions dont une en français, Sometics est payant, mais dispose d'une version de démo et la possibilité de s'inscrire gratuitement en ligne pour tester.

    Dans ce cadre d'essai, on peut inscrire des groupes, des membres de groupe (avec photos), et faire passer un test standard non modifiable (deux domaines : social et relié au travail / deux questions par domaine : une positive et une négative / 3 réponses possibles). L'intérêt est ici de pouvoir visualiser les résultats et commencer à appréhender le principe du sociogramme.
     
  • Le Freeware GroupDynamics : avec 31 jours d'essai, l'utilisation de ce logiciel téléchargeable sur le site de l'auteur permet de pleinement tester autant de questionnaires et donc de sociogrammes que l'on souhaite. Adapté à des systèmes Windows, disponible en 4 langues dont l'anglais, son utilisation est vraiment aisée : on rentre des questions, des membres et il ne reste plus qu'à fournir leurs réponses pour qu'automatiquement deux formes de sociogrammes soient visualisables et exportables en format image.

    Avec de 1 à 10 questions, jusqu'à 50 sujets et 10 réponses possibles pour un faible coût d'achat, cet outil a tout pour plaire à ceux qui ont compris l'intérêt des sociogrammes.

 

Les indications fournies par les sociogrammes n'ont pas de valeur scientifique : en se basant sur des représentations, on ne peut qu'avoir une vision parcellaire des relations humaines d'un groupe.

Mais sachant les impacts des affinités sur les dynamiques des groupes, il peut être intéressant de s'appuyer sur ces données. Tout en sachant qu'un même sociogramme peut favoriser des groupes totalement différents (réunir des mêmes affinités, faire travailler des personnes qui pourraient avoir tendance à ne pas vouloir collaborer,...) et que le propre du pédagogue ou manager sera lors d'accompagner au mieux les productions, en privilégiant un utile "conflit socio-cognitif" maîtrisé car connu à l'avance.

Liens :

VISONE (VIsual SOcial NEtwork) - http://visone.info/

SOMETICS - http://www.sometics.com/

GrouppDynamics - http://groupdynamics.en.softonic.com/

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire