Par Sandrine Benard  | phenix974@me.com

Contrôle linguistique

Créé le mercredi 9 mars 2016  |  Mise à jour le mercredi 16 mars 2016

Contrôle linguistique

L’évaluation continue, que ce soit dans le milieu scolaire ou dans le milieu professionnel se présente sous bien des formes. Quelque soit le lieu, nous sommes régulièrement évalués d’une manière ou d’une autre, à un moment de notre vie. Enfant comme adulte, ces contrôles permettent de nous situer par rapport à nos connaissances et à ce qu’on attend de nous. Cependant, il existe un autre domaine dans lequel l’évaluation continue peut jouer un rôle prépondérant, celui de la langue.

En effet, bien qu’on apprenne les langues à l’école et qu’on soit contrôlé au fur et à mesure de notre parcours par nos professeurs, il ne s’agit là que d’une évaluation scolaire théorique. Quand il s’agit de mettre en pratique nos connaissances linguistiques, nous voyons à quel point ces savoirs scolaires sont pauvres de ce point de vue. Par exemple, après sept années d’études en anglais en France (quatre ans au collège et trois ans au lycée), il est quasiment impossible de tenir une conversation lors d’un banal week-end à Londres ! Nous ne reviendrons pas sur les bienfaits des séjours linguistiques ou de l’immersion totale, mais nous nous pencherons davantage sur les éventuelles suites que nous porterons sur notre connaissance de la langue.

Les tests linguistiques officiels

Après avoir quitté les bancs d’école et avant de se destiner à une carrière prometteuse, on pense souvent à apporter un petit «plus» à notre CV en l’agrémentant de tests officiels à vocation internationale.

Par exemple, pour l’anglais, on recherchera le TOEFL (Test of English as a Foreign Language), le TOEIC (Test of English for International Communication) ou encore l’IELTS (International English Language Testing System).

Pour l’espagnol, le DELE (Diplôme d'espagnol comme langue étrangère) demeure le plus populaire, alors que pour le français, on recommande le DELF (diplôme d’études en langue française), DALF (diplôme approfondi de langue française), TEF (test d’évaluation de français) ou le TCF (test de connaissance du français).

Ceci dit, il est à noter que pour l’immigration au Québec, on suggère le passage du TFI (test de français international) et du TEFAQ (test d’évaluation du français adapté pour le Québec) afin de pouvoir présenter la demande de citoyenneté canadienne par la suite.

Le contrôle linguistique au Canada

Nous voilà arrivés au coeur du sujet , celui de la maîtrise de la langue dans l’obtention de la citoyenneté canadienne.

Avant tout, il est bon de rappeler que le Canada a officiellement deux langues : le français et l’anglais, et ce, même si le français n’est parlé qu’au Québec, au Nouveau-Brunswick (en partie), dans le nord de l'Ontario et que le reste du Canada est très majoritairement anglophone.

Cependant, étant donné le statut bilingue officiel de ce pays, l’acquisition de la citoyenneté ne peut se faire sans avoir prouvé au préalable une connaissance suffisante dans l’une ou l’autre de ces deux langues. Aussi le gouvernement canadien exige-t-il une preuve officielle, telle l’IELTS (International English Language Testing System) pour l’anglais ou le TEF (test d’évaluation du français) pour le français.

Bien évidemment, le postulant candidat à la citoyenneté a le choix de la langue : il peut préférer présenter une preuve linguistique en français OU en anglais, pas les deux. Autre fait important, si le candidat a été préalablement sélectionné par le Québec, quatre autres tests sont acceptés (DALF, DELF, TCF, TCFQ), ce qui n’est pas le cas si le requérant vise une autre province, et en pareil cas, seuls les TEF et TEFAQ seront acceptés.

Route alternative

Face à une politique linguistique si contrôlée, le gouvernement canadien propose d’autres options. En effet, en arrivant sur son sol, le nouvel immigrant a droit à des cours gratuits d’anglais ou de français, selon sa province d’accueil.

Ainsi, le candidat à la citoyenneté pourra démontrer qu’il a bien atteint le

« niveau de compétence linguistique canadien/Canadian Language Benchmark (NCLC/CLB) 4 (minimum) (…) en expression et en compréhension orales dans le cadre de certains cours de langue financés par le gouvernement ».

On peut citer l’exemple des cours de francisation dispensés par le ministère de l’Immigration, de la Diversité, de l’Inclusion (MIDI, au Québec), ou encore le Cours de Langue pour Immigrants au Canada ou Language Instruction for Newcomers to Canada (CLIC ou LINC, programmes nationaux, à l’échelle du Canada), sans oublier les programmes provinciaux de Colombie-Britannique (English Language Services for Adults : ELSA de niveau 4 ou plus), d’Ontario (certificats en ESL – English as Second Language, FLS – français langue seconde, ou bien ICEL - Instruction civique et enseignement de la langue / CL - Citizenship and Language Training), voire du Manitoba (rapport des progrès Canadian Language Benchmark Report or Adult English as a Second Language – EAL, Student Progress Report, niveau minimum NCLC4C) ou de la Saskatachewan (relevé des compétences linguistiques aux élèves d’anglais langue additionnelle - ALA).

Finalement

En fin de compte, contrôler une langue n’est pas une mince affaire, surtout quand on a la pression d’un examen qui pourra jouer sur notre futur, tel l’obtention de la citoyenneté canadienne.

Bien évidemment, il est normal qu’un tel processus, si sérieux, soit-il, doive prendre des dispositions particulières. Aussi, le fait de garantir une formation linguistique permet de maximiser les chances de l’apprenant, le tout étant, bien sûr, de s’en donner les moyens ! Après tout, l'objectif est de préserver la richesse bilingue du pays et faciliter l'intégration des immigrants !

Illustrations : Jeff Wasserman, Shutterstock
Lisa F. Young, Shutterstock   
  

Références

Citoyenneté, Gouvernement du Canada
http://www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/reponse.asp?qnum=572&top=5

Les politiques linguistiques formatives au Canada
http://www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/guides/CIT0002FTOC.asp#langue

Testez gratuitement votre niveau d’anglais pour le TOEFL, TOEIC ou IELTS
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/10172/testez-gratuitement-votre-niveau-anglais-pour/

Testez gratuitement votre niveau de français pour le DELF, DALF, DILF, TEF, TCF, DFP
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/26967

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire