Par Élodie Lestonat  | e.lestonat@cursus.edu

Mon collègue connecté : Breathe Up, un exp'air pour le cours d'EPS

Créé le lundi 14 mars 2016  |  Mise à jour le lundi 21 mars 2016

Mon collègue connecté : Breathe Up, un exp'air pour le cours d'EPS

Lorsque la météo annonce l’absence totale de vent, que le maire impose aux automobilistes de rouler moins vite et que le gouvernement hésite à remettre en place la circulation alternée, Monsieur Durand, professeur d’Education Physique et Sportive s’interroge : doit-il emmener ses élèves de cinquième A au parc pour leur atelier de course d’orientation ?

Le petit Erwan ne va-t-il pas souffrir de son asthme ? La petite Manon ne risque-t-elle pas une rechute de sa bronchite ? Monsieur Durand a raison de se poser toutes ces questions car aujourd’hui, la qualité de l’air est la cause de 5 à 10 fois plus de décès que les accidents de la route et coûte chaque année à la Sécurité Sociale de 1 à 2 milliards d’Euros.

Mais Monsieur Durand est un professeur plein de ressources et d’idées neuves ! Il s’est ainsi appareillé d’un nouvel outil lui permettant de repérer dans le parc l’endroit le plus propice et le plus approprié pour faire vivre à ses dynamiques élèves de nouvelles aventures pédagogiques. Et ceci, en toute sécurité. Monsieur Durand a fait l’acquisition de l’objet connecté qui lui avait été présenté dans ce reportage réalisé en direct du Consumer Electronics Show de Las Vegas : le Breathe Up.

Breathe Up, un outil nomade 

Le Breathe Up va permettre à Monsieur Durand d’analyser en temps réel la qualité de l’air entourant ses élèves de cinquième A. Mieux encore, le Breathe Up optimisera la prise de décision de Monsieur Durand. En effet, l’appareil est connecté en permanence avec les organismes publics, les capteurs personnels des autres utilisateurs et le réseau d’équipements que le Groupe TERA, concepteur du Breathe Up, a implanté dans la ville.

Ainsi communiquera-t-il au professeur, à l’avance, l’endroit le plus indiqué pour faire évoluer ses élèves. Si la pollution en particules nocives pour la santé est trop importante à l’entrée du parc, Breathe Up, boitier portatif compact couplé à une application sur Smartphone, conseillera à Monsieur Durand de prévoir d’emmener ses élèves un peu plus loin. Et si le camion d’un livreur bloque la circulation à proximité, provoquant un embouteillage et le dégagement dans l’atmosphère environnante d’un fort taux de CO2, Monsieur Durand le détectera immédiatement grâce au Breathe Up et pourra ainsi modifier le lieu d’exercice de sa classe.

Une fois sa journée au collège terminée, Monsieur Durand décidera peut être de rentrer chez lui en pratiquant son sport favori : la course à pied. Il aura précédemment personnalisé son Breathe Up afin qu’il tienne compte de sa physiologie de sportif urbain. Car Monsieur Durand sait que s’il consomme 5 litres d’air par minute au repos, ce chiffre augmente jusqu’à atteindre le niveau de 150 à 200 litres lors d’un effort physique.

Ainsi risque-t-il d’ingérer 30 à 50 fois plus de polluants s’il sélectionne par exemple dans son trajet un passage trop affecté par les gaz d’échappements des automobiles. Heureusement, Breathe Up lui communiquera en direct son niveau d’exposition aux particules nocives, suggérant de ralentir momentanément son effort ou de modifier son itinéraire. Le Breathe Up de Monsieur Durand concentre en effet dans son petit volume un véritable petit laboratoire d’analyse de la qualité de l’air couplé à un traqueur d’activité et un équipement de géolocalisation.

Breathe Up, un compagnon domestique

Une fois chez lui, Monsieur Durand sortira de sa poche de jogging son petit compagnon nomade vert et blanc et le posera sur sa base : la «Home Air Station». Ce second élément, sédentaire et plus volumineux, analyse en permanence la qualité de l’air de son domicile. Le boîtier domestique aura détecté une saturation en CO2 et proposera d’aérer la maison. Mais il conseillera de le faire un peu plus tard, lorsque les émissions des cheminées de l’usine voisine auront cessé et que l’atmosphère extérieure sera propre. Ainsi Monsieur Durand protège-t-il sa famille, comme il avait protégé les élèves de sa classe de cinquième A, en réduisant son exposition à un air vicié.

La qualité de l’air est une préoccupation majeure pour Monsieur Durand qui vit et travaille la plupart de son temps à l’extérieur. Breathe up lui permet de trouver des solutions et de l’aider à respirer propre et intelligent.

Monsieur Durand peut maintenant s’installer devant son ordinateur et préparer sa séance de demain avec les élèves de sixième B. Il possède désormais un allié pour passer au travers des pièges invisibles de la pollution de l’air. Mais avant, Monsieur Durand va partager dansle nuage les informations recueillies par son Breathe Up durant sa journée de travail, afin de participer à la compréhension des déplacements de l’air à travers sa ville.

Illustration : breathe-up.fr

Références

"Pollution De L'air : Elle Coûte De 1 à 2 Milliards D'euros à La Sécurité Sociale Par an."  - Vedura. Date de publication 13 Avril 2015. http://www.vedura.fr/actualite/8626-pollution-air-milliards-euros-securite-sociale.

Silver Economie. "CES 2016 : Breathe Up, Une Solution Qui Mesure Et Indique La Qualité De L’air En Fonction De L’activité — Silver Economie France: Actus, Produits & Services Du Bien-Vieilli. Date de publication 16 Décembre 2015. http://www.silvereco.fr/ces-2016-breathe-up-une-solution-qui-indique-mesure-la-qualite-de-lair-en-fonction-de-lactivite/3153160.

Zanchi, Jean-Sébastien. "CES 2016 : Breathe Up, Le Système D’analyse De L’air Qui Vous Dit Quand Faire Du Sport." - 01net. Date de publication  - 16 Janvier 2016 http://www.01net.com/actualites/ces-2016-breathe-up-le-systeme-d-analyse-de-l-air-qui-vous-dit-a-quel-moment-faire-du-sport-942164.html.

Breathe Up - http://www.breathe-up.fr

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire