Par Martine Jaudeau  | maj@cursus.edu

Rapport du programme PISA de l’OCDE

Créé le mardi 7 décembre 2004  |  Mise à jour le vendredi 2 décembre 2011

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Plus de 250 000 élèves de 41 pays ont pris part à l’enquête PISA 2003, (Program for international student assessment), deuxième des études effectuées tous les trois ans dans le cadre de ce programme. Ils ont été soumis pendant deux heures à des épreuves écrites dans leur propre école.

L’enquête PISA 2003 était principalement axée sur les mathématiques, mais elle s’est également intéressée à l’aptitude des élèves à résoudre les problèmes et à leurs performances en sciences et en lecture, ainsi qu’à la manière dont ils appréhendaient le fait d’apprendre et à leur attitude à l’égard de l’école.

Précédemment classée en tête, la Finlande améliore encore ses résultats lors de la dernière enquête du programme PISA, alors que l’écart entre les pays se creuse.

 

Les résultats de PISA 2003 laissent à penser que les élèves tout comme les écoles réussissent le mieux dans un contexte caractérisé par de fortes ambitions que confortent des relations étroites entre enseignants et élèves, une disposition de ces derniers à s’investir et, de leur part, un intérêt dénué d’anxiété pour les mathématiques, ainsi que des règles disciplinaires constructives.

Dans la plupart des pays qui ont obtenu de bons résultats, les collectivités locales et les écoles jouent aussi un grand rôle dans la définition du contenu de l’enseignement et/ou l’utilisation des ressources, et bon nombre d’entre elles ont entrepris de mettre en place des classes hétérogènes.

 

Le rapport complet : PISA 2003

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire