Articles

Design de cours : commencer une leçon par un test sur la leçon précédente***

Par Denys Lamontagne , le 16 janvier 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

Selon une étude réalisée à l’Université Washington à St. Louis, les chercheurs ont démontré que les tests aident les étudiants à se rappeler ce qu’ils ont appris, même à propos du matériau qui n’était pas à l’examen.

Ainsi une approche étude - test - étude - test - étude - test serait préférable à une méthode étude - révision - test.

La révision d’un sujet n’apporte pas autant d’amélioration pour le reste du contenu, problabement du fait qu’il s’agit d’un processus plus passif que ne l’est le test. Les tests fréquents et non la révision, sont une meilleure clé pour la rétention à long terme.

Même si l’étude en contredit plusieurs autres sur les effets des tests sur la rétention, sa méthodologie s’approche beaucoup plus de la réalité des étudiants que celle de la plupart des autres études, ne serait-ce que par le délai entre l’étude et les tests.

Une des implications en éducation est qu’il est bon de donner des examens avec de courtes réponses plutôt que des choix multiples. En effet, l’exercice est beaucoup plus exigeant de trouver soi-même une réponse que de d’abord consulter une liste de réponses toutes faites.

En enseignement à distance, quoi de mieux que de placer de petits tests non pas à la fin d’une leçon, mais bien au début de la suivante, pour établir un certain délai entre l’étude et le test; le rappel des données et de leur contexte impliquant alors plus d’efforts... et d’effets.

Pour l’article complet : Testing Improves Retention--Even of Material Not on Exam - Scientific American

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur