Articles

Les programmes du tutorat : sous-utilisés mais en progression***

Par Denys Lamontagne , le 13 février 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Dans les effets de la loi «No Child Left Behind» (Personnne n’est abandonné), des sommes importantes sont prévues pour les étudiants en difficulté pour qu’ils obtiennent des services de tutorat aux États-Unis.

Pour les étudiants éligibles, le tutorat est gratuit. Dans les faits, seulement 12 % de ceux-ci s’en prévalent.

Du fait que l’initiative n’a été mise en place que récemment (3 ans), plusieurs administrations scolaires régionales commencent tout juste à offrir ces services et n’ont pas fourni de données à ce jour. On peut donc s’attendre à une progression appréciable de ces chiffres dans les prochaines années.

L’an passée 879 $ millions de dollars ont été dépensés pour le tutorat aux États-Unis et Eduventure, une firme d’analyse de marché, évalue que ce montant atteindra 1,3 millard en 2009.

Les fournisseurs de tutorat comme Catapult Learning, Kaplan Inc, Princeton Review ou de plus petites initiatives communautaires, religieuses ou sans but lucratif doivent d’abord être reconnues par l’état où elles exerceront leurs activités avant de voir leurs frais remboursés, ce qui serait la principale source de difficultés du programme, les administrations scolaires étant trop lentes à réagir et à accréditer les fournisseurs de services.

Cependant, des groupes éducatifs dénoncent le fait que certaines des compagnies de tutorat refusent des étudiants avec des difficultés d’apprentissage ou de langage parce qu’elles-mêmes sont évaluées et jugées en partie sur les progrès que leurs étudiants font.

Pour l’article complet : Tutor Program Offered by Law Is Going Unused

Répertoire Thot des services d’accompagnement scolaire et de tutorat

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur