Articles

Enseignement des langues en Tunisie, vers une utilisation intensive des labos de langues

Par Om El Khir Missaoui , le 03 mars 2010

Equipement et logistique

Dans le cadre du projet d’Amélioration de la Qualité du Système Educatif Tunisien (PAQSET II), 850 laboratoires de langues, qui viendront s'ajouter à ceux existant déjà, sont mis en place  dans les collèges et les lycées au cours de la présente année scolaire. La prochaine année scolaire verra la généralisation de ce matériel  à tous les établissements. Dans un troisième temps, un lot de 400 labos sera installé dans certaines écoles primaires à titre expérimental avant de penser à la généralisation de ces laboratoires à toutes les écoles. Vous trouverez dans cet article le détail du déploiement de l’équipement ainsi que les stratégies et la formation programmée en conséquence.  Pour notre part nous évoquerons les stratégies de formation des personnes ressources et les initiatives des enseignants et des formateurs pour s'approprier cette innovation par le partage des pratiques sur Internet.

Formations actions

Dans le domaine des TICE en Tunisie, bien que les choix nationaux soient formels quant à l'utilisation du multimédia et d'internet dans les apprentissages, on peine encore à installer une organisation adéquate notamment pour la démultiplication des formations destinées aux formateurs et aux enseignants.  Il n'y a pas de réseau de personnes ressources rôdé à l'instar du Récit au Québec. Il y a bien un travail de fond sur des réseaux disciplinaires mais la structuration officielle tarde à s'installer. De plus, en dehors des aspects techniques, la grande inconnue reste la pédagogie et la focalisation sur l'apprenant. L'idée cette fois est  de doter les enseignants de scénarios qui leur permettront d'être opérationnels avec leurs élèves en utilisant les labos de langue.

Les formations dispensées vont donc cibler d'abord les formateurs Tice, un par direction régionale d'enseignement, qui eux-mêmes formeront un enseignant par établissement, enseignant qui sera l'interlocuteur auprès de ses collègues et des commissions régionales et nationale pour la gestion du projet. Cette formation cascadée est basée sur un principe majeur : créer des scénarios pédagogiques conformes aux programmes d'enseignement. Par ailleurs, un module de formation en ligne permettra de prolonger les formations présentielles et d'harmoniser les pratiques. 

Echanges et mutualisation pour conserver la motivation

A l'issue d'une formation organisée au centre de formation des formateurs en éducation (CENAFFE) en partenariat avec le Centre international d’études pédagogiques (CIEP), le site Multimédia FLE Carthage a été créé en réponse à un besoin de socialisation certes mais surtout pour permettre à la communauté de formateurs naissante de perpétuer le contact et les échanges amorcés, d'autant que les sites disciplinaires hébergés sur le portail éducatif tunisien  Edunet, pour des raisons de sécurité technique, ne sont pas visibles en dehors du territoire tunisien.

En fait, la communauté naissante veut se doter à la fois d'une banque de ressources et plus généralement échanger autour des pratiques induites par l'utilisation des labos de langue. Une enseignante confie :"J'ai hâte de passer à la pratique, je voudrais simuler le travail de l'apprenant avant d'appliquer les scénarios en classe mais surtout je pense que notre travail est évolutif : nous avons besoin de capitaliser les activités et d'en faire le suivi."

Récemment encore le site Groupe de Ressources Labos de Langue , une communauté Ning qui réunit déjà une quarantaine de formateurs, semble avoir l'ambition de trouver des consensus et une ligne directrice aux actions de formation et de conception des activités d'apprentissage. Les enseignants sont réactifs face à l'inconfort que créent les situations d'innovation, ils se rassemblent pour vaincre les difficultés.

Reste l'hébergement de la banque de scénarios, la communauté Ning n'étant pas appropriée à ce type d'actions. On notera au passage que les espaces utilisant les outils web 2.0 fleurissent plus abondamment encore que le jasmin en Tunisie, ce qui reflète le besoin de lutter contre l'isolement et de mutualiser les pratiques même en dehors des instances officielles. Celui-ci par exemple : Expertise TIC Tunisie qui, lui,  fait écho à des formations sur le multimédia et la scénarisation pédagogique pour toutes les disciplines d'enseignement.

Entre le moment où l'on prend les décisions  et celui où l'on opérationnalise, beaucoup de difficultés peuvent être surmontées grâce à ce type d'initiatives prises par les enseignants et qui ne font que démontrer que l'innovation facilitée par des décisions officielles  réussit par l'engagement et l'appropriation de tous les intervenants.


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur