Articles

Évaluer un projet réalisé en équipe

Comment évaluer quand le travail a été réalisé par une équipe

Par Jacques Dubois , le 15 janvier 2017 | Dernière mise à jour de l'article le 22 janvier 2018

Toutes Les Mesures Ne Sont Pas Aussi Pertinentes ...

Les enseignants s’appuient souvent sur des projets pour contextualiser le développement des compétences mais, au moment de l’évaluation, ce cadre s’avère parfois gênant … Que faut-il évaluer ? Comment s’y prendre ? Et comment faire quand le travail a été réalisé par une équipe ?

Autant de questions qui se posent et qui nous laissent parfois démunis. Nous allons apporter des éléments de réponse à ces questions en nous appuyant principalement sur le travail de deux institutions de formation : le Cégep Sainte-Foy et le Pôle de soutien à l’apprentissage de l’Université de Genève.

Projet en entreprise, projet en formation : quelle différence ?

Dans un contexte professionnel, un projet est orienté vers le résultat, la production d’un livrable. L’apprentissage qui peut découler du travail sur le projet est toujours bienvenu mais ce n’est pas l’objectif principal. À contrario, dans un contexte de formation, le projet est une mise en situation spécifique pour développer des compétences : les apprentissages sont au cœur du projet alors que la production finale justifie le projet, son organisation, la constitution d’équipes, … Elle est une source de motivation forte et peut être une preuve de la maîtrise de certaines connaissances et compétences visées.

Un projet peut donc avoir deux objectifs principaux : la production finale d’une part, et les apprentissages réalisés d’autre part. Ces objectifs ne sont pas antinomiques mais il est important de les rappeler et de clarifier l’attente de l’évaluateur avant de parler d’évaluation.

Que peut-on évaluer ?

Le Cégep de Sainte-Foy propose dans son dossier Évaluer dans un contexte de travail d'équipe de s’attarder sur 3 manifestations des apprentissages (les 3P) qui sont :

  1. Le Produit (production finale ou livrable),
  2. Le Processus (démarche pour atteindre cette production),
  3. Le Propos (analyse réflexive de l’apprenant sur son travail et ses apprentissages).
     

Ce découpage permet de répondre aux deux questions fondamentales qui structurent l’apprentissage : Qu’ai-je fait ? et Qu’ai-je appris ?

Si l’on conçoit bien ce découpage dans un contexte d’apprentissage, il est moins évident de l’envisager dans un contexte professionnel. Et pourtant …

  • La production finale est toujours évaluée, c’est normal : c’est le résultat escompté.
  • Le processus est évalué dès qu’on entre dans une démarche qualité. Le principe même de cette approche est de tracer toutes les étapes de la réalisation du projet pour réduire au maximum le risque de non-qualité.
  • L’analyse réflexive est souhaitable dès lors que l’objectif fixé n’est pas atteint. Si le projet est un échec (même partiel) il est essentiel de l’analyser et d’en tirer les conclusions pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Ainsi les conférences Failcon proposent de partager les échecs vécus et les apprentissages qui découlent de l’analyse réflexive réalisée.
     

Comment s’y prendre ?

Le Pôle de soutien à l’apprentissage de l’université de Genève propose d’utiliser des grilles d’évaluation qui permettent de définir des critères et des niveaux de performances possibles ou attendus. On peut bien sûr mêler dans ces grilles des éléments relatifs aux 3 manifestations d’apprentissage repérées ci-dessus. Afin de s’approprier les principes d’une telle grille d’évaluation, le site propose quelques exemples de grilles et des conseils. Ces grilles permettent d’encadrer la subjectivité de l’évaluateur, de communiquer précisément sur les exigences et d’aider à proposer des rétroactions riches et formatives.

Pour construire sa grille, il peut être intéressant de s’appuyer sur un référentiel de compétences. Le projet Valorize High Skilled Migrants (et sa traduction française) récapitule ainsi 13 compétences transversales (le terme compétence est pris dans un sens très large puisque certaines tiennent plus de savoir-être ou d’attitudes) classées en trois catégories : les compétences sociales (communication, travail en équipe, écoute, gestion des conflits), celles orientés vers le résultat (prise de décision, résolution de problème, créativité et innovation, pensée critique et pensée structuré) et « à travers le monde du travail » (adaptabilité, motivation, sens des responsabilité, gestion du temps). Pour chacune, une graduation en cinq niveaux de maîtrise est proposée allant du novice à l’expert.

Si tous ces éléments ne méritent pas d’être évaluées à chaque projet, il peut être intéressant d’en intégrer certains en fonction des compétences que vous souhaitez voir développer en plus des compétences spécifiquement disciplinaires.

Evaluer un travail d’équipe, quelle stratégie ?

Un projet est souvent réalisé en équipe et il est toujours difficile de savoir comment évaluer un étudiant au milieu d’un collectif. On peut envisager nombre de stratégies, en voici deux qui me semblent intéressantes et inspirantes.

Dans son dossier sur l’évaluation, le Gégep de Sainte-Foy propose une grille complète d’évaluation d’un projet de création de film par des groupes d’élèves en précisant pour chaque élément de compétence évalué si l’évaluation est personnelle ou collective et quelle manifestation est utilisée (3P).

D’un autre côté, l’école 42 utilise une démarche pour évaluer un travail de groupe qui incite les étudiants à être très solidaires, voici le témoignage d’une nageuse (= étudiante, dans le vocabulaire de la piscine de 42), issue des chroniques d'une noyée (jour 6) :  

Ce qui est intéressant c’est que, lors de la soutenance, le nageur qui a le plus de difficultés à expliquer l’exercice ou à répondre aux questions reçoit la note ; et cette note devient la note du groupe. Ça oblige les moins bons à ne pas se reposer sur les autres pour ne pas prendre le risque de pénaliser le groupe, et les plus forts à faire en sorte d’être pédagogues et de bien expliquer les exercices pour ne pas être pénalisés eux-mêmes. C’est la magie du peer-to-peer. Ça engage plus de responsabilité et ça nous force à comprendre les exercices. Question pédagogie, c’est idéal.

Cette stratégie peut paraître brutale, mais, comme conclut Laurène Castor, elle développe l’engagement, la responsabilité et l’apprentissage entre pairs : autant d’éléments qui sont appréciés dans un contexte professionnel. 

En conclusion

L’évaluation d’un projet est comparable à tout exercice d’évaluation : elle doit être construite et alignée avec les objectifs visés et la production demandée aux apprenants. Ces quelques réflexions peuvent d’une part vous aider à construire votre stratégie et votre grille d’évaluation, et d’autre part, vous inciter à partager, discuter, négocier, voire co-construire cette grille avec vos apprenants. Les apprentissages et livrables n’en seront que meilleurs !

Références bibliographiques

Cégep de Sainte-Foy, dossier 'Évaluer dans un contexte de travail en équipe'
http://sites.cegep-ste-foy.qc.ca/babillard/evaluer-les-apprentissages/evaluer-dans-un-contexte-de-travail-dequipe/

Les conférences The Failcon
http://thefailcon.com

Pôle de soutien à l'enseignement et à l'apprentissage, Evaluer à l'aide d'une grille d'évaluation
https://unige.ch/dife/enseigner-apprendre/soutien-enseignement/zoom-innovations/grille-devaluation/

Collectif, grille de compétences du projet Valiroze High Skilled Migrant
https://conseil-recherche-innovation.net/sites/default/files/public/articles/vhsm_competences_and_levels.pdf

Jacques Dubois, traduction de la grille de compétences du projet Valiroze High Skilled Migrant
https://prodageo.files.wordpress.com/2016/10/compc3a9tences-transversales-et-niveaux-de-mac3aetrise.pdf

Cégep de Sainte-Foy, grille d'évaluation d'un projet collectif
http://sites.cegep-ste-foy.qc.ca/fileadmin/user_upload/_imported/fileadmin/groups/7/Babillard/4.Evaluer/4.EQ.1_Illustration_eval_ind_collective_apprentissages_equipe.pdf

Laurène Castor, les chroniques d'une noyée
https://laurenecastor.com/42-les-chroniques-dune-noyee/

Illustration CC0
https://pixabay.com/fr/r%C3%A9gime-alimentaire-695723/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur