Articles

Les campus sans papier, c’est l’avenir; mais il reste encore quelques obstacles... -

Par Denys Lamontagne , le 15 janvier 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Plusieurs universités, dont l’Université du Texas, tentent de diminuer l’utilisation du papier dans leur institution : l’envoi de messages aux étudiants par courriels plutôt que par la poste en est une illustration. Les représentants de l’université estiment que ce type d’opération pourrait permettre une économie annuelle de 1 million de dollars en frais de poste, mais ils admettent aussi que cette transition est difficile.

L’université doit décider quel type de serveur elle utilisera et si elle autorisera ou non les étudiants à choisir leur propre fournisseur de services en ligne. Il s’agit d’un dilemme auquel sont confrontées pratiquement toutes les institutions d’enseignement. On remarque cependant que les institutions qui comptent des dizaines de milliers d’étudiants subissent encore plus de pression pour trouver une solution qui permettrait de réduire les coûts liés à l’utilisation du papier dans la transmission de documentation.

À l’Université Carnegie-Mellon, les dirigeants ont privilégié l’émission d’un bulletin en ligne plutôt que l’envoi massif de courriels, de crainte de provoquer l’engorgement du système informatique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur