Articles

CRU, Gemme et FIED : les universités tentent de coordonner leur formation à distance. -

Par Denys Lamontagne , le 26 juin 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La vitesse d’une prise de conscience n’est pas la même pour toutes les organisations et la diffusion de cette prise de conscience ne prend pas nécessairement les mêmes canaux. La même prise de conscience peut se faire à plusieurs endroits simultanément et faire naître plusieurs initiatives...

Dans les universités, on tient trop à son indépendance pour laisser les acteurs traditionnels de la FAD que sont le CNED et affiliés occuper tout l’espace. Ainsi sont nés CRU, Gemme et FIED.

Le GEMME (Groupement d’intérêt scientifique "Enseignement supérieur sur Mesure MEdiatisé")

Le Gemme regroupe des établissements d’enseignement supérieur qui désirent moderniser leurs formations, en accroître l’efficacité et les rendre accessibles à un plus large public, en combinant la présence et la distance et en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Le Gemme veut, notamment, :

  • éviter les concurrences et les redondances inutiles;
  • gagner collectivement en efficacité;
  • progresser dans la voie du professionnalisme (les droits des auteurs et des établissements);
  • dynamiser le marché en organisant la demande; participer aux actions internationales pour ne pas laisser le champ libre aux pays étrangers, y compris sur le terrain de la francophonie;
  • contribuer à la réflexion sur l’évolution du système universitaire, sur une meilleure maîtrise de ses coûts et sur l’aménagement du territoire en matière d’enseignement supérieur.

On aura compris que le Gemme se démarque par des initiatives dynamiques. Reste à savoir jusqu’où ce dynamisme pourra aller, dynamisme qui en vient vite à remettre en question toute une nomenclatura - establishment universitaire.

La FIED (Fédération Interuniversitaire de l’Enseignement à Distance)

Création du ministère de l’Éducation Nationale, la FIED regroupe les établissements universitaires intéressés à l’enseignement à distance sous toutes ses formes.

L’objectif visé est d’assurer à la France et aux universités françaises une représentativité européenne au sein de l’EADTU (European Association of Distance Teaching Universities) et de coordonner, au plan national, les actions des divers centres.

Vingt-quatre universités, ayant pour la plupart d’entre elles un Centre de télé-enseignement universitaire (CTEU), sont membres de la Fédération : Aix-Marseille, Bordeaux III , Bourgogne, Caen, Clermont II, Franche-Comté, Grenoble II, Lille III, Montpellier III, Nancy II, Orléans, Paris I, Paris II, Paris III, Paris VI, Paris X, Perpignan, Poitiers, Reims, Rennes II, Rouen, Strasbourg II, Toulouse II, Versailles/Saint-Quentin.

Au ministère, on doit se rendre compte encore plus rapidement des incidences de la FAD sur les modes d’opération actuels des universités. Reste à décider des actions. Dur choix quand tout est remis en question...

Le CRU (Comité réseau des universités)

L’objectif du Cru est de fédérer les ressources humaines et les techniques afin de faire évoluer le réseau national de la recherche, d’assurer la mise en oeuvre et l’évolution des services de base (DNS, NIC, News, etc) et des services documentaires (Archie, Gopher, Wais, etc.), d’implanter et gérer les outils de travail collaboratif (videoconférence, enseignement à distance) ainsi que de coordonner les actions en matière de sécurité, de formation et d’information (via les moyens électroniques).

Organisme technique, ce sont ses participants qui déterminent ce qui est possible et faisable, qui rendent accessibles les outils, qui font les expérimentations et qui bâtissent les modèles qui fonctionnent. Il est bon de les consulter avant de décider...

CRUGEMMEGEMME(adresse alternative) FIED

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur