Par Christine Vaufrey B  | info@cursus.edu

L'intégration des Tice dans les systèmes éducatifs européens

Créé le mardi 8 mars 2011  |  Mise à jour le dimanche 22 mai 2011

Depuis 10 ans, European Schoolnet s'affirme comme le réseau de 31 ministres de l'éducation en Europe (et pas seulement dans l'Union européenne). L'ambition de European Schoolnet est d'encourager la réforme des systèmes éducatifs, l'échange de ressources éducatives et l'intégration des Tice dans les processus d'apprentissage.

Chaque année, European Schoolnet publie un état de l'intégration des Tice dans les systèmes éducatifs nationaux, à partir de donneées recueillies auprès des Ministères de l'éducation acceptant de répondre à son questionnaire.

En 2009/2010, 15 pays ont répondu à ce questionnaire, ce qui a permis d'établir des rapports pays, consultables et librement téléchargeables dans leur version complète ou résumée sur le site d'Insight, l'observatoire des nouvelles technologies en éducation.

La présentation de ces rapports, réalisée par les responsables du site, montre que des réformes importantes des systèmes éducatifs sont en cours notamment en Autriche, aux Pays-Bas, en Belgique (Flandres) et en Norvège. L'Autriche par exemple a refondu ses programmes de la première partie de l'école secondaire (élèves de 10 à 14 ans), en mettant l'accent sur l'écquisition de compétences transversales telles que l'autonomie, la responsabilité, la créativité, la flexibilité, la communication, le travail d'équipe et la résolution de problèmes. Aux Pays-Bas, où les programmes relèvent de la responsabilité de chaque établissement, des directives nationales ont néanmoins été données pour que les programmes tiennent mieux compte de la diversité culturelle des élèves et mettent l'accent sur l'apprentissage de la citoyenneté, de la langue et des mathématiques.

Intégration des Tice : le dynamisme des pays d'Europe du Sud

En matière d'intégration des Tice, European Schoolnet souligne l'engagement des pays du sud de l'Europe tels que l'Espagne, le Portugal et l'Italie. L'Espagne s'est engagée dans le plan Escuela 2.0 qui vise à renforcer les facilités d'accès aux outils et ressources numériques tout en modifiant en profondeur les approches pédagogiques. Les élèves de 5e année disposent tous d'un ordinateur portable et toutes les classes sont équipées de TBI. Le Portugal quant à lui a élaboré un plan technologique pour l'école, qui associé étroitement les entreprises, les établissements scolaires et les familles.

Quelques projets pilotes sont mis en avant. On relève l'expérimentation en cours, en France, de l'intégration des cahiers de texte numériques dans les environnements numériques de travail, ceci dans 12 académies sur 30. Mais le projet le plus original, bien que de taille modeste, vient de Suisse, où une école a distribué des smartphones aux élèves de 11-12 ans, ceux-ci étant invités à les utiliser en classe comme hors de l'école, et à les intégrer à leur environnement d'apprentissage personnel.

Suivent les rapports nationaux et les fichés synthétiques, disponibles cette année pour les pays suivants : Autriche, Belgique (Flandres), République tchèque, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Italie, Lithuanie, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne, Suisse, Royaume-Uni. Le tout est en anglais seulement.

Voici des ressources précieuses, qui permettent de s'extraire des difficultés quotidiennes pour voir ce qui se passe chez nos voisins. Et, qui sait, peut-être avons-nous quelques bonnes idées à partager...

2009/2010 Insight Country Reports, Observatoire des nouvelles technologies en éducation, European Schoolnet, mai 2010

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire