Par Om El Khir Missaoui  | ok.missaoui@cursus.edu

Modalités de formation au tutorat à distance - Étude Comparative

Créé le mardi 22 novembre 2011  |  Mise à jour le mercredi 21 décembre 2011

Modalités de formation au tutorat à distance - Étude Comparative

L’enseignement et la formation sont en pleine mutation avec l'avènement de dispositifs à modalités  variées  qui incluent peu ou prou la distance : présentiel enrichi, modalités hybrides ou totalement à distance. Il est évident que si les manières d’apprendre évoluent, les manières d’enseigner se rénovent en conséquence. L’accompagnement des apprenants par le tutorat devient une activité fondamentale et les tuteurs, médiateurs ente le contenu, les moyens techniques et l'étudiant,  doivent justifier de nouvelles compétences disciplinaires certes mais surtout transversales. Ils gagneraient à passer par une formation au tutorat dans le but d’harmoniser les pratiques et assurer une cohérence dans les actions vis-à-vis des étudiants et des groupes de travail.

Etude comparative de formations au tutorat

Besma BEN SALAH (ISET de Sousse-Tunisie) remarque à l’orée d’une étude comparative relative aux modalités de formation au tutorat  (in frantice.net n°1, juillet 2010) que malgré son essor, ce métier reste mal défini et peu institutionnalisé. Il y a  peu de formations au tutorat et peu d’outils pour aider à la réalisation de cette activité, ce qui fait qu'il y a une  faible expérience de ce métier, une forme d’inconnu.

L’étude en question est basée sur l'analyse de 3 dispositifs  d'exercice ou de formation au tutorat, à savoir :

- un atelier de formation au tutorat de l’AUF (Transfer 3.4), 

- un module d'apprentissage  du Master UTICEF (Suivi pédagogique dans les dispositifs d'EAD/FAD) récemment remplacé par le Master ACREDITE)

- un cours du Master NTE (Tutorat et travail collaboratif à distance) dispensé par l'ISEFC de Tunis

Ces dispositifs présentent des similitudes au niveau des objectifs, des  contenus et des activités d'apprentissage et de formation basées sur les APR, les débriefings, les échanges par forum, etc. mais quelques différence du point de vue du public cible (formateurs-enseignants en exercice, étudiants) et du dosage des activités d’échange et du travail collaboratif.

L'aspect psycho-affectif  prime souvent pour les apprenants car le tuteur humanise le dispositif de formation, procure un sentiment de sécurité, établit un climat de confiance. C'est grâce à lui que l'apprenant est prémuni contre le sentiment d'isolement et le risque d'abandon. Les champs de l'aide apportée vont de l’organisation du travail à la technique et la logistique, la méthodologie, la communication, le conseil et l'orientation sans occulter les domaines relationnel, affectif et social. Ceci induit des compétences variées et de la polyvalence tels que la pédagogie la communication, l’évaluation formative et sommative avec une rétroaction permanente et individualisée. Le tuteur est le plus proche des étudiants ce qui l’amène à faire preuve d’autonomie, d’empathie, d’adaptabilité durant ses prestations.

Néanmoins, la posture du tuteur est dépendante du présupposé pédagogique inhérent au dispositif de formation : "il peut être facilitateur dans un dispositif constructiviste, animateur dans un dispositif collaboratif ou bien expert dans un dispositif transmissif", nous dit B. Ben Salah.  

Les étudiants sondés lors de l'enquête manifestent un réalisme certain en souhaitant acquérir des compétences et approfondir des méthodes et techniques dans le domaine du tutorat à distance. Ils souhaitent découvrir le déroulement d'une formation à distance et utiliser ses outils, mais aussi savoir comment se conçoit et se construit une formation à distance ou hybride, et apprendre à construire des outils pédagogiques.

L'étude comparative montre que sur la totalité des points qui, d'après les documents de référence sur la pratique du tutorat à distance et les attentes des participants potentiels, doivent être traités dans le cadre d'un dispositif de formation, les trois dispositifs étudiés apportent des réponses. les différences se manifestent surtout au travers de la mise en oeuvre des activités d'apprentissage. Le cours sur le tutorat à distance du Master NTE apparaît légèrement plus directif et transmissif que les deux autres, dans de faibles proportions néanmoins. partout, on constate que les approches pédagogiques privilégient l'apprentissage par la tâche, ce qui se comprend compte-tenu de la faible littérature et du peu de recul existant sur la fonction de tuteur à distance. 

Retombées de la formation pour le  tuteur à distance

La formation au tutorat à distance outille les futurs praticiens  pour assumer un accompagnement dans le cadre des formations hybrides, des PFE ou des projets de recherche. Elle les met en confiance pour entamer un projet FOAD, préparer les interventions tutorales en amont d'une formation et conceptualiser un tant soit peu tous leurs aspects (par exemple par le biais de la rédaction d'une charte.)

Par ailleurs, l'isomorphie qui consiste à vivre la situation de tutoré avant d'assurer le tutorat permet l'immersion dans le domaine d'autant que parfois, par itération, on endosse l'un ou l'autre de ces statuts durant les travaux collaboratifs ou de production.

La plupart des personnes interrogées dans le cadre de l'étude souhaitent suivre des compléemtns de formation. Ils ont également tous bien conscience de la charge de travail qui incombe au tuteur, et de l'inévitable souplesse qui doit caractériser son mode d'intervention. 

En conclusion, le métier de tuteur s’impose dans presque tous les dispositifs de FAD ; ce qui  justifie la professionnalisation des tuteurs, la scénarisation du tutorat et de l’encadrement, l'élaboration de cahier des charges ou de charte, la création de communautés de pratique de tuteurs et l’incitation aux pratiques réflexives.

Modalités de formation au tutorat à distance - Etude comparative. Besma Ben Salah Jemli, Frantice.net, n°1, juillet 2010. Téléchargeable en .pdf.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire