Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah  | info@cursus.edu

Enseignants, que faites-vous sur Twitter ?

Créé le mardi 20 mars 2012  |  Mise à jour le mercredi 18 avril 2012

Enseignants, que faites-vous sur Twitter ?

Twitter permet à tout individu de se valoriser individuellement, mais les utilisateurs en mal de popularité personnelle ne sont pas les seuls à se côtoyer sur le réseau de micro-blogging. Il y a aussi ceux dont l'appartenance à un corps de métier est ouvertement affiché et dont la présence en ligne même est motivée par le désir de rencontrer et d'échanger avec des utilisateurs issus de même catégorie professionnelle.

Ainsi est-il des enseignants dont l'utilisation de Twitter se fait de plus en plus remarquer. En classe évidemment mais aussi, et d'abord, extra-muros de manière privée. Pour accompagner ces enseignants, les débutants surtout, dans la démarche d'appropriation de Twitter - qui n'est pas du tout évidente au premier abord - le site Nous twittons et vous ? a vu le jour en France. Il est l'oeuvre de deux professeures documentalistes, Sophie Bocquet et Nadya Benyounes.

En plus des billets sur les trucs et astuces de Twitter, les usages pédagogiques, ce site propose un annuaire des acteurs de l'éducation présents dans le réseau. Ce qui permet d'accroître la visibilité de chacun d'une part et d'autre part, présente l'avantage d'aider les nouveaux utilisateurs à choisir les comptes Twitter à suivre en fonction de leurs centres d'intérêt. Une réponse claire à la question récurrente des novices : comment voir ce que les gens postent sur Twitter ?

Twitter pour le développement personnel et professionnel

Twitter, on le découvre un jour, parfois sans l'avoir vraiment voulu. L'histoire de Jamie Josephson rapportée par le Washington Post est représentative de celle de tous les enseignants innovants que la routine a poussé dans les bras des réseaux sociaux.

Après une année d'enseignement marquée par l'épuisement et rongée par le doute, cette enseignante tombe sur Twitter. Mais bien plus, elle y trouve une communauté de mentors qui offrent l'inspiration, la compassion et les bons tuyaux de scénarios pédagogiques.

Le rapport de la Pearson Centre for Policy and Learning paru en octobre 2011 vient confirmer le rôle de Twitter dans le développement professionnel de enseignants (pdf). A partir d'études de cas, ce rapport recense cinq avantages de l'usage de Twitter, et des médias sociaux d'une manière générale, en vue d'améliorer le processus d'enseignement/apprentissage. Du point de vue des enseignants, Twitter permet :

  • de suivre les débats actuels sur l'éducation et d'y participer ;
  • d'être au fait des idées innovantes partout dans le monde et de s'en inspirer pour envisager de nouvelles perspectives et de nouvelles manières de penser ;
  • de réseauter avec des personnes de même niveau en vue d'un partage de plans et d'approches, du soutien et du réconfort
  • d'encourager d'autres collègues à réfléchir sur leurs propres pratiques pédagogiques et faire émerger des idées par le biais des discussions
  • de permettre à toutes les parties prenantes de l'école de connaître ce qui s'y déroule.

 

En plus de ces lignes directrices, le rapport révèle d'autres usages du microblogging à des fins de développement professionnel continu des enseignants. Des communautés s'y forment pour tester de innovations et prendre des risques, des enseignants s'y retrouvent pour un travail collaboratif et pour échanger avec des spécialistes dont le regard extérieur et décalé est toujours apprécié.

 

Les rencontres synchrones et le #Claved sur Twitter

Pour les enseignants, Twitter ne sert pas qu'aux échanges asynchrones. Les enseignants anglophones y organisent souvent des chats auxquels on peut participer en suivant des mots-clés (hashtag) spécifiques. A titre d'exemple, #musedchat pour les profs de musique et le #sschat pour les enseignants en sciences sociales qui discutent tous les lundis.

Quoique ces séances soient utiles pour réseauter avec des éducateurs passionnés et élargir ainsi son propre réseau personnel d'apprentissage, c'est incontestable. Malheureusement, ces chats se déroulent pour la plupart du temps en langue anglaise. Ce qui exclut les enseignants francophones en raison de cette barrière linguistique.

On peut néanmoins se réjouir de ce que dans cet environnement où l'anglais se taille la part du lion, la francophonie s'est elle aussi frayée un chemin avec le #Claved créé par Christine Renaud, interviewée dans nos colonnes.

Le #ClavEd est une séance de chat hebdomadaire sur Twitter organisée tous les mercredis au cours de laquelle les enseignants francophones, la plupart originaires du Canada et de la France, échangent à cette occasion sur de bonnes pratiques et partagent des ressources constructives.

Voir :

Tweeting for teachers:  how can social media support teacher professional development? Julie McCulloch, Ewan McIntosh and Tom Barrett. October 2011 (pdf)

Twitter and Educators in francophone Canada: quite the buzz! Jacques Cool, 19 mars 2012.

Photo : ~Ilse via photopin cc

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire