Par Francine Clément  | f.clement@cursus.edu

Témoignages des populations en temps de guerre

Créé le mardi 5 juin 2012  |  Mise à jour le mardi 5 juin 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Témoignages des populations en temps de guerre

Différents sites ont la mission de collecter les témoignages de survivants des conflits armés. En voici quelques-uns, passionnants.

Les étudiants du Centre universitaire d'enseignement du journalisme -CUEJ, une composante de l'Université de Strasbourg, ont produit des documents multimédias sur une page méconnue de l'histoire de cette université. Durant la deuxième  mondiale, la maison d'enseignement de la zone occupée s'est repliée sur Clermont-Ferrand. Des enseignants, personnels administratifs et étudiants alsaciens se sont donc retrouvés exilés en Auvergne à partir de 1939, quittant la zone militaire alsacienne ou, plus tard, s'en évadant pour rejoindre Clermont-Ferrand. Le document multimédias en quatre volets raconte à l'aide de textes, de photographies et de témoignages d'anciens étudiants comment certains des exilés ont participé à la résistance, comment certains autres ont malheureusement été déportés dans les camps de concentration, jusqu'à la libération de Strasbourg en 1944, date à laquelle les étudiants et les survivants des camps ont pu retourner dans leur ville.

 

Le site Mémoires de guerre : Témoignages de la Seconde Guerre mondiale a récemment été créé par la Maison de la recherche en Sciences Humaines de l'Université de Caen Basse-Normandie.  Des récits de Normands et de Toscans se retrouvent sur ce site plurilingue dont l'objectif est de donner la parole aux témoins anonymes de la Seconde Guerre mondiale. On peut y lire des transcriptions de témoignages, y écouter des enregistrements audio d'entrevues avec des témoins,  voir des photographies et participer, comme témoin, en livrant sa propre histoire et en l'écrivant dans un espace contributeur.

 

The Betty H. Carter Women Veterans Historical Project (Université de Caroline du Nord) présente sous différentes formes le rôle moins connu des femmes dans l'armée et dans les organismes militaires depuis la Première Guerre mondiale. La mise en valeur virtuelle se fait au moyen de collections de journaux intimes, de lettres, de photographies, de transcriptions d'entrevues avec des femmes-vétérans et d'une collection d'uniformes et d'artefacts divers.

Le Shoah Foundation Institute, créé en 1994 par le cinéaste et producteur Steven Spielberg, est devenu partie intégrante de l'Université de Californie du Sud en 2006, moment à partir duquel le mandat de cette archive exceptionnelle s'est élargi en ajoutant à la sauvegarde des témoignages de survivants de l'Holocauste la préservation de l'histoire des différents génocides mondiaux par le biais de vidéos-témoignages de survivants arméniens, cambodgiens et rwandais. Ce sont 52 000 entrevues vidéos qui sont accessibles, certaines sur le site de la fondation, d'autres par l'entremise des musées, des institutions d'enseignement et des autres organismes qui ont acquis des droits de diffusion sur des parties de la collection. Le site comprend un portail en français où l'on peut en visionner une sélection, parmi les quelques 2000 témoignages en langue française. Cette entreprise immense et indispensable permet de tenter de comprendre ces tragédies, vues à travers les yeux de ceux et celles qui les ont vécues de trop près.

LIENS

Étudiants en temps de guerre (un dossier multimédias de CUEJ.info) : http://www.cuej.info/dossiers-multimedias/etudiants-en-temps-de-guerre

Mémoires de guerre : Témoignages de la Seconde Guerre mondiale : http://www.unicaen.fr/memoire-guerre/?q=fr/temoignages

The Betty H. Carter Women Veterans Historical Project (Université of North Carolina) : http://library.uncg.edu/dp/wv/about.aspx

Shoah Foundation Institute for Visual History and Education (University of Southern California): http://dornsife.usc.edu/vhi/

Portail en français de la Shoah Foundation Institute : http://dornsife.usc.edu/vhi/french/

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire