Par Louis-Martin Essono  | lm.essono@cursus.edu

Élikia : le premier smartphone africain

Créé le dimanche 23 septembre 2012  |  Mise à jour le mercredi 24 octobre 2012

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Élikia : le premier smartphone africain

Les ingénieurs et scientifiques africains peinent à faire connaitre leurs qualités et inventions, sauf s'ils sont soutenus par de grands groupes internationaux ou salariés d'entreprises prestigieuses. Modibo Diara, de nationalité malienne, s'est fait connaître entant qu'employé de la Nasa avant de devenir Premier ministre de son pays. Il a montré à la face du monde, comme beaucoup d’autres fils du continent, que l’Afrique dispose d’un bon potentiel de ressources scientifiques.

Au plan des Technologies de l’Information et de la Communication, Thot a déjà mentionné le cardiopad d’origine camerounaise qui, trois après sa conception, est désormais disponible. Le forum InnovAfrica s'emploie chaque année à valoriser l'inventivité et l'excellence technique de l'Afrique. L'espoir de la recherche repose sur les tout jeunes, comme Verone Mankou qui, il y a un an, avait mis sur pied le "way-c" (à ne prononcer qu'en anglais), la première tablette tactile jamais conçue en Afrique, mais en vente seulement au Congo Brazzaville, son pays natal. D'après le site télécentre.org qui l'a testé et analysé dans ses divers usages, le Way-c apparaît comme un appareil "plus petit et moins encombrant qu'un bloc-notes, [et] facile à transporter avec ses 380 grammes. Tournant sur un système Android Gingerbread avec un microprocesseur de 1,2 Ghz, le Way-C convient pour tous les usages tant personnels que professionnels. Avec un prix très abordable, sans être un produit «low-cost», la tablette est dotée d'un écran multitouch de 7 pouces avec une résolution de 800x480, elle supporte le Flash, les vidéos HD, les jeux 3D et dispose d'une autonomie de 6 heures".

La tablette tactile est faite pour naviguer sur Internet. Elle peut également servir de borne multimédia grâce à ses capacités et à ses qualités désormais reconnues. D'ailleurs,  Way-c a été conçue pour repondre à toutes les utilisations et servir dans la vie professionnelle, l’éducation, la médécine.

le jeune Congolais Mankou ne s'est pas arrêté à ce premier succès. Il a présenté Élikia, le premier Smartphone africain, le 06 septembre 2012 à Brazzaville. Élikia, qui signifie la lumière de l'étoile ou l'sspoir, en lingala (langue transfrontalière du Congo), se présente lui aussi comme un produit innovant et compétitif qui, lit-on sur le site le présentant, va donner satifaction aux "utilisateurs mobiles et dynamiques qui souhaitent rester en contact et connectés dans leurs vie professionnelle et/ou personnelle. [En effet] il offre] toutes les options et fonctionnalités d’un smartphone Android en plus d’applications excitantes, de téléchargements plus rapides, d’une connectivité Wi-Fi et de la géolocalisation (grâce au GPS) sur une interface utilisateur plus intuitive et séduisante. Devant être fabriqué en Chine, il coûtera 170 USD, soit beaucoup moins cher que la plupart des smartphones qui tiennent le haut du classement des ventes mondiales.

Ces deux réalisations témoignent de la possibilité enfin offerte aux jeunes de fabriquer des produits locaux à usages universels et à orientations sociales comme la médecine et l'éducation. Mais il faut savoir que des milliers de jeunes comme Vérone Menkou demeurent généralement sous l'éteignoir, étouffés et ignorés par et dans leurs pays. Un encouragement contribuerait assurément à stimuler le développement d'aplications adaptées aux besoins d'un marché important, tant en termes de communication et d'accès mobile à Internet, qu'à ceux du développement d'applications d'utilité publique. 

En 2012, il est difficile de comprendre que l'on compte encore des millions d'analphabètes, des millions de jeunes incapables d'aller à l'école, dans une école digne, où se forgent les moyens d'instruire. Scandaleusement richesde ressources en tous genres, nos pays se révèlent incapables de nous fournir le minimum basique nécessaire pour une vie simple et digne. Les inventions de Zang et de Menkou sont-elles le signal d'une révolution intellectuelle qui transforme méliorativement l'Afrique... Il faut l'espérer. Un vrai Elikia, ça fait vivre.

 Illustration : le smartphone Elikia, sur le site de vmktech

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Milléquant
  • 29 avril 2013 à 08 h 08

4Afrika

Microsoft et Hawuei se lancent à présent aussi dans la course : http://teckin.net/?p=3740 Un marché juteux dans de rares pays où le taux d'équipement dépassent presque de deux fois le taux de couverture du réseau !

Répondre