Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

Organiser les travaux de groupes en FAD

Créé le mardi 9 octobre 2012  |  Mise à jour le mardi 20 octobre 2015

Organiser les travaux de groupes en FAD

La formation à distance peut générer un sentiment d'isolement chez les apprenants. Pour y remédier et pour stimuler l'apprentissage de chacun, il est fortement recommandé à l'enseignant de varier les modalités de travail tout au long de la formation : travail individuel, en petits groupes et en grand groupe.

Organiser du travail en petits groupes en formation à distance ne va pas de soi. C'est pour cette raison que le Centre pour l'enseignement et l'apprentissage de l'Université du Maryland (Etats-Unis) a fait paraître un article intitulé "Working with Small Groups" détaillant les points importants à prendre en compte, si l'on souhaite tirer le meilleur parti de cette modalité de collaboration entre apprenants.

Le mot d'ordre général, tel qu'il apparaît explicitement et implicitement tout au long de l'article est le suivant : préparez et encadrez soigneusement les travaux de groupes. On a en effet trop souvent tendance à laisser les étudiants s'organiser seuls, armés d'un pauvre descriptif du travail à rendre. Cette attitude génèrera immanquablement frustration et résultats médiocres.

De nombreuses activités réalisables en petits groupes

Comment faire autrement ?

Il convient d'abord d'identifier les travaux qui pourront être réalisés en petits groupes. A ce niveau, le choix est vaste, des activités les plus simples (brainstorming, discussions devant aboutir à un consensus...) aux plus complexes (développement d'un projet, évaluation par les pairs des travaux de chacun...), en passant par des activités moyennement difficiles, telles que la recension d'un ouvrage ou le travail sur une étude de cas. 

Guides et consignes claires sur le "quoi" et le "comment"

Quelle que soit l'activité proposée, il faut fournir aux apprenants des guides et points de repère de différentes natures :

  • Donner des consignes claires sur la nature du travail demandé et la production attendue, de préférence avec une liste de critères qualité;
  • Fixer le temps global imparti au travail, et segmenter l'activité en étapes;
  • Inviter les apprenants à se distribuer des rôles dans leur groupe de travail. Au minimum, si on envisage la production d'un travail écrit, il faudra une personne pour animer les discussions, une autre pour synthétiser les contribution, une troisième pour organiser le travail final;
  • Si l'on travaille sur une plateforme, ouvrir des espaces privés pour chacun des groupes, où les membres pourront échanger par écrit, collecter des ressources externes et déposer les différentes versions de leurs travaux avant le dépôt final dans l'espace prévu à cet effet.
     

La question du temps est particulièrement importante. Les enseignants et concepteurs pédagogiques engagés dans la production et l'animation de formation à distance ont tendance à sous-estimer le temps nécessaire au travail de groupe. Le rythme de travail d'un groupe est nécessairement plus lent en formation à distance qu'en formation en présence, car les membres ne sont pas tous réunis à la même heure et au même endroit. 

La place et le rôle du formateur

Autre point crucial, celui du rôle imparti au formateur dans les travaux réalisés en groupes par les apprenants. Le formateur ne doit pas intervenir directement dans les discussions et activités des apprenants, mais il doit pouvoir accéder à leur espace de discussion pour repérer les dysfonctionnements qui risquent d'avoir un impact négatif sur la production du groupe : conflits entre les membres, membres absents, travail partant dans une mauvaise direction, etc. Le formateur se doit d'intervenir dans ces différentes situations. 

De plus, le suivi des travaux de groupes dans les espaces réservés donne une bonne idée de l'engagement de chacun, ce qui permettra ensuite de procéder à des évaluations individuelles. Comme il est souligné dans l'article, " la crainte de ne pouvoir être reconnu pour soi-même dans les travaux de groupes est une crainte couramment rapportée par les apprenants". 

Evaluer les travaux de groupes

Ce qui nous conduit à parler de l'évaluation attachée aux travaux de groupes. La production finale doit évidemment être évaluée, mais l'article insiste aussi sur l'intérêt d'évaluer le mode de participation de chacun pendant le déroulement du travail, et la coordination globale. Savoir travailler en équipe est en effet une compétence transversale recherchée dans le monde professionnel, et les travaux de groupes en formation à distance fournissent une bonne oportunité de développer cette compétence. Il est recommandé de procéder à une triple évaluation, par le formateur, par les pairs et enfin par l'étudiant lui-même sur son propre investissement (autoévaluation). Là encore, il convient de fournir aux apprenants des grilles et critères simples d'évaluation par les pairs et d'autoévaluation.

Composer soigneusement les groupes

L'article fournit également des conseils intéressants à deux autres niveaux.

- La composition des groupes : il est recommandé au formateur de former lui-même les groupes de travail, en s'appuyant sur les informations fournies par les apprenants au démarrage de la formation. Pour faciliter la mise en route des groupes de travail, on pourra leur proposer une "pré-tâche" à réaliser en tout début de formation, de manière à ce que les membres s'habituent à travailler ensemble avant de s'engager dans la réalisation de la tâche qui sera évaluée. On veillera également à ne pas modifier trop souvent la composition des groupes de travail, ce qui contraindrait les apprenants à toujours recommencer le travail d'acclimatation des uns aux autres. 

- L'équilibre entre les travaux en petits groupes et les autres modalités de formation : il est recommandé de faire alterner travaux en petits groupes, travail individuel et travaux en grand groupe tout au long de la formation. Ce qui implique de bien calibrer les tâches selon la modalité choisie. 

Cet article, écrit dans un anglais accessible à toute personne possédant un niveau moyen de pratique dans cette langue, est clairement structuré et fournit des recommandations directement applicables. Il constitue une bonne ressource d'appui pour qui voudrait s'engager dans l'organisation de travaux en petits groupes dans une formaiton à distance, ou améliorer ses pratiques dans ce domaine. 

Working with Small Groups. Center for Teaching and Learning, Office of Faculty Affairs, University of Maryland University Collège, anonyme, non daté. Téléchargeable au format pdf. 

illustration : Donald Clark via photopin cc

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire