Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

SoundCloud ou le plaisir de la découverte et du partage de musique en ligne

Créé le mardi 18 décembre 2012  |  Mise à jour le mercredi 6 février 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

SoundCloud ou le plaisir de la découverte et du partage de musique en ligne

Si vous demandez les mots "jeunes Internet musique" à votre moteur de recherche préféré, il y a fort à parier que les premiers résultats de votre recherche concernent les pratiques illégales de téléchargement de musique en ligne. Autrement dit, une vision négative d'une pratique qui réunit pourtant des centaines de millions de jeunes (et moins jeunes) sur la toile : l'écoute, la déouverte et le partage de musique en ligne. Car Internet est l'Eldorado de la musique, la meilleure porte d'entrée vers de nouveaux sons et de nouveaux artistes.

Cette découverte passe d'abord par la pratique communautaire. Le rôle de la recommandation est essentiel : voyez le mur Facebook d'un jeune; vous y trouverez des dizaines de vidéos et de pistes sonores partagées par ses amis en ligne. Un clic et hop, la musique commence. Bien sûr, YouTube reste un vecteur majeur de découverte musicale; mais il faut désormais compter avec un autre site, sur lequel se pressent déjà plus de 10 millions de membres : SoundCloud.

SoundCloud est né à Berlin en 2008, mais il a fallu trois bonnes années pour qu'il devienne le rendez-vous incontournable des curieux de toutes les musiques. Les artistes, radios musicales et labels y déposent leurs nouveautés autour desquelles se fédèrent les communautés. SoundCloud permet en effet de déposer des commentaires pendant l'écoute du morceau (on voit alors son avatar apparaître sous la piste sonore), de manifester son intérêt (c'est la fameuse touche "j'aime"), d'ajouter une piste à son profil, de créer des listes d'écoutes et bien sûr de partager ce que l'on aime avec ses amis en ligne, sur différents médias sociaux. Le tout, sans interrompre la diffusion ni changer de page. Le site est également plein d'interviews d'artistes, d'extraits d'émissions de radios spécialisées et de podcasts téléchargeables. De nombreux morceaux sont aussi téléchargeables gratuitement.

La variété musicale sur SoundCloud est proprement incroyable. La navigation hyperfluide et la vitesse de chargement des morceaux permet de passer d'une piste à l'autre, d'un artiste à l'autre, à un rythme rapide, jusqu'à ce que l'on trouve ce que l'on aime et qu'on en avertisse ses contacts. 

SoundCloud est aussi le lieu de rencontre par excellence entre les artistes et leurs fans. Lorsqu'on s'inscrit comme fan d'un artiste, on est averti par courriel de tout nouveau dépôt sur le site, qu'il s'agisse d'une interview ou d'un morceau. Les artistes connus s'y pressent. Pour le vérifier, entrez juste le nom d'un artiste dans la barre de recherche en haut de toutes les pages du site, et regardez ce qui se passe... Rihanna, PSY, Adele, Alicia Keys (pour ne citer que les artistes qui trustent actuellement les premières places des charts européens)... Ils y sont tous, par le biais de morceaux originaux, de remix ou de réinterprétations. 

SoundCloud joint ses membres là où ils sont : sur les médias sociaux. Présent sur Facebook, sur Twitter, sur Tumblr, les community managers du site font évidemment connaître les nouveautés et leur sélection ("SoundClouder of the day"), mais incite aussi les musiciens à proposer leurs morceaux, notamment en les déposant dans la Dropbox associée au site. 

Que font les amateurs de SoundCloud lorsqu'ils quittent le site ? Certains iront évidement télécharger l'album qui leur a plu, plus ou moins légalement. Mais n'oublions pas que les mêmes se presseront aussi aux concerts de leurs artistes préférés. La musique vivante ne s'est en effet jamais si bien portée, surtout du côté des artistes peu connus, qui n'ont pas encore été repérés par un grand label... ou qui s'en passent fort bien.

Le téléchargement de musique en ligne n'est que la partie visible de l'iceberg musical sur la toile, le point d'aboutissement d'une activité beaucoup plus complexe, dans laquelle s'entremêlent pratique communautaire, recherche de nouveautés et rencontre avec les artistes. Définitivement, si l'on s'intéresse aux pratiques des amateurs de découverte musicale, on comprend que l'abondance est bien plus porteuse de culture que la rareté organisée. 

Le morceau "French Express", extrait de SoundCloud, s'imposait pour terminer cet article. Bonne écoute !

 

SoundCloud

À lire :

Odile de Pias : SoundCloud, le site qui fait du bruit dans la musique. Télérama, 12 janvier 2012.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire