Par Cécile Chandran  | c.chandran@cursus.edu

Miroir, dis-moi quel internaute je suis ?

Créé le lundi 4 mars 2013  |  Mise à jour le mardi 2 avril 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Miroir, dis-moi quel internaute je suis ?

Que pouvons-nous savoir sur nous-même en faisant l’analyse de nos comportements en ligne ? C’est la question que s’est posé et que nous pose le Musée National des Médias de Grande-Bretagne, en partenariat avec le Centre de psychométrique de l’Université de Cambridge. Il présente le site “Mirror”, qui permet de créer son reflet numérique en analysant 5 de nos comportements habituels.


Comment ça marche ?

Mirror invite les internautes à partager les informations de base de leur profil Facebook ou à répondre à quelques questions sur leurs goûts en matière de musique, de sources d'information, d'appareils numériques, etc. Les questions s'adressent prioritairement aux Britanniques et les suggestions vous déconcerterons peut-être. Néanmoins, appuyez-vous sur ce que vous savez des médias cités et poursuivez l'expérience. Grâce à ces quelques données, le site peut brosser la personnalité d’un internaute avec au moins 80% de précision, selon ce qu'avancent ses initiateurs.

Ce résultat incroyable s'appuie sur le dispositif Big Five. Créé il y a 20 ans, ce test de personnalité se concentre sur cinq caractéristiques clés permettant d’analyser la personnalité d’un individu : la stabilité, l’ouverture à l’expérience, la conscience, l’extraversion et l’amabilité. Ce dispositif est actuellement le plus utilisé par les psychologues dans différents domaines, allant du recrutement à la recherche. Mirror va donc comparer les données collectées sur l’internaute participant avec celles d’une base de données de 6,5 million de personnes mise à disposition par les chercheurs de l’Université de Cambridge. Les résultats sont fournis instantanément au participant.

Les résultats au test s'affichent dans une belle réalisation graphique : votre portrait (extrait de votre profil Facebook ou d'après une photo que vous avez téléchargée) est entouré d'une multitude de petites paillettes colorées, chaque couleur correspondant à l'un des cinq traits de personnalité. En cliquant sur les mots-clés de la légende, vous obtenez des détails sur votre niveau d'amabilité, d'ouverture, etc. 

Si l'on veut pousser l'expérience plus loin, on peut aussi comparer ses comportements sur différents services en ligne (Facebook, Twitter et Linkedin) à celui de la moyenne de leurs utilisateurs. Enfin, le site propose des suggestions adaptées à notre personnalité : livres, musique, films, objets de consommation. Chaque suggestion mène à une page Google de résultats.

Une expérience qui pousse à réfléchir

Ce projet fait partie de la galerie en ligne du Musée National des médias. Il invite les gens à avoir une nouvelle vision d’eux-mêmes sur Internet et à réexaminer l’impact qu’il a sur leurs vies. En créant son propre reflet dans ce miroir virtuel, chacun peut comparer ce que le site dit de lui à la façon dont il se voit en réalité. Cette initiative a également pour objectif d’encourager les gens à réfléchir sur la façon dont ils utilisent le web et éventuellement, d’améliorer certains comportements, notamment par rapport à leur e-réputation. 

L'expérience est intéressante à deux niveaux.

D'une part, elle permet de constater qu'il faut vraiment bien peu de choses pour prédire les traits principaux de notre comportement en ligne et ce que nous aimons. On comprend alors pourquoi la publicité ciblée fonctionne si bien.

D'autre part, il s'agit d'une expérience esthétique singulière. Le portrait et son environnement coloré réagissent au moindre mouvement de la souris. L'arrière-plan musical et sonore entoure la navigation d'une ambiance calme et donne envie de s'attarder sur le site.

C'est sans doute là un des atouts principaux de ce site : il nous fait réfléchir à notre comportement en ligne sans agressivité, sans jouer sur la peur et sans nous asséner les lieux communs habituels sur les dangers d'Internet. Il s'agit à l'inverse d'une expérience incitant à la réflexion et à la responsabilité, réalisée dans un environnement esthétique remarquable. 

Car il n'est pas nécessaire de faire peur et de tancer vertement les internautes pour les sensibiliser au fait que leur vie en ligne constitue un gâteau appétissant pour bien des profiteurs. L'humour peut aussi faire l'affaire. Voyez plutôt cette vidéo réalisée pour le compte d'une banque en ligne en Belgique :


 

Mirror


Le musée national des médias

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire