Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Flux RSS : le choix du logiciel monoposte

Créé le samedi 25 mai 2013  |  Mise à jour le mercredi 26 juin 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Flux RSS : le choix du logiciel monoposte

Comme le rappelait récemment Christine Vaufrey, difficile encore de se passer des flux RSS dans le cadre d'une veille structurée. Le certain émoi qui s'est emparé de la toile, suite à l'annonce de la disparition de Google Reader programmée en juillet 2013, souligne davantage notre dépendance à l'offre servicielle de la firme de Mountain View. Comme l'ont indiqué plusieurs spécialistes de la veille, bon nombre d'alternatives souvent nettement plus performantes existent, même s'il ne faut pas ignorer pour autant l'impact de l'arrêt de GR au niveau de certains services tiers.

La liste des applications en ligne tombées dans l'oubli et disparues du Web ne cesse en effet de s'allonger, cédant la place ainsi à d'autres. Pour la société Google seule, Chris Kirk et Heather Brady dénombrent près d'une quarantaine de services ayant connu un destin funeste. Frank X. Shaw (Microsoft) file la métaphore funéraire dans un tableau virtuel Pinterest intitulé « Google Graveyard ».

Des solutions locales

Même si le choix de l'alternative semble aller de nouveau vers un service en ligne, à savoir Feedly, ne vaudrait-il pas mieux privilégier une solution logicielle ad hoc monoposte, même si cela paraît à contre-courant des choix actuels qui tendent plus vers des offres dans le cloud. Ces logiciels, pour la plupart, comportent pourtant un certain nombre d'avantages non négligeables, notamment une longévité accrue et des fonctionnalités diversifiées et nombreuses. Bien évidemment, on pourra rétorquer que cela limite l'accès nomade à son lecteur de flux qui se trouve justement installé sur le disque dur d'un ordinateur. Cela dit, certains logiciels monopostes disposent tout de même d'une version portabilisée comme RSS Owl.

Quel choix de logiciel ?

Newzie, agrégateur de flux lancé en 2006, est l'exemple même du logiciel performant et durable. Newzie dispose d'une large palette de fonctionnalités : module de recherche interne dans les fils, filtrage par mot-clef, codage couleur de priorité, regroupement de plusieurs fils en un seul, nettoyage de l'agrégateur, options d'affichage et même d'un outil de surveillance de pages web. En dépit de l'interruption assez précoce de son développement, ce logiciel fonctionne encore parfaitement bien sous Windows 7. Le seul manque se situe au niveau de l'indexation des flux conservés : il n' y a pas de possibilité de « taguer » le contenu contrairement à FeedDemon et RSS Owl, deux autres produits monopostes également très efficaces dans la gestion des flux RSS.

Concernant le premier, Nick Bradbury, son créateur, a annoncé récemment qu'il ne souhaitait plus continuer à développer le logiciel car celui-ci se synchronise en ligne avec Google Reader, ce qui constituait l'un des intérêts majeurs de l'application. Malgré cela, une version autonome gratuite, dépourvue de publicités et dotée des options pro (naguère payantes) devrait voir le jour prochainement (juillet 2013 ?) selon les dires de l'auteur, ce qui devrait permettre de profiter pleinement et pendant longtemps encore des avantages de FeedDemon. RSS Owl, sous licence EPL, vient de sortir (05 mai 2013) une nouvelle version (2.2.0) également équipée de nombreux outils de gestion des flux et de fonctionnalités de partage avec les différentes communautés en ligne.

L'agrégateur monoposte semble donc être une solution intéressante dans le cadre de la veille même s'il ne constitue qu'une simple brique logicielle dans ce dispositif global. Le retrait annoncé de Google Reader aura eu le mérite de raviver l'intérêt pour les flux RSS dont on avait aussi prédit, semble-t-il à tort, la disparition précoce...

Sources

Vaufrey Christine. « Les flux RSS, avec ou sans Google ». Thot Cursus. 8 avril 2013, mis à jour le 08 mai 2013 [Consulté le 25 mai 2013]. Disponible sur le Web : http://cursus.edu/article/19851/les-flux-rss-avec-sans-google/

Kirk Chris, Brady Heather. « The Google Graveyard ». Slate. [Consulté le 25 mai 2013]. Disponible sur le Web : http://www.slate.com/articles/technology/map_of_the_week/2013/03/google_reader_joins_graveyard_of_dead_google_products.html

Shaw Frank X. « The Google Graveyard  ». Pinterest. [Consulté le 25 mai 2013]. Disponible sur le Web : http://pinterest.com/googlegraveyard/google-graveyard/

Illustration : Shutterstock, Oleksiy Mark,
Internet news and web RSS concept: orange
RSS symbol and stack of business newspapers
isolated on white background with reflection effect

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire