Par Om El Khir Missaoui  | ok.missaoui@cursus.edu

Pallier les troubles d'apprentissage

Créé le lundi 14 octobre 2013  |  Mise à jour le mardi 15 octobre 2013

Pallier les troubles d'apprentissage Ilike / shutterstock.com

Dans le domaine scolaire, les vocables en "DYSquelquechose" (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie,…) désignent des "situations" de difficultés scolaires dites "spécifiques" c'est-à-dire concernant un enfant indemne de déficit intellectuel ou de pathologie visible somatique ou psychologique. Ces termes en DYS désignent tout à la fois des difficultés en classe et des diagnostics médicaux.

Ergothérapeutes, orthophonistes, éducateurs, pédopsychiatres, psychologues, etc. mais aussi les parents et les enfants sont tous impliqués dans les thérapeuthiques et procédures à mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la scolarisation et socialisation de l'enfant.

Dès la maternelle, les maîtres doivent s’attacher à détecter les perturbations du langage, de comportements, etc. et ils devraient être aidés à différencier ce qui relève de l’aide et du soutien pédagogique et ce qui nécessite un accompagnement spécialisé, et donc impliquer les experts en la matière. Il faut aussi sensibiliser les professionnels et le grand public sur la question des troubles des apprentissages.

Voici donc une catégorisation opérationnelle des  difficultés d'apprentissage plus communément appelées "dys"

  • La DYSPHASIE : trouble grave du langage oral
  • La DYSLEXIE : trouble d’apprentissage du langage écrit : lecture, écriture
  • La DYSPRAXIE : trouble de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires
  • La DYSCALCULIE : trouble des outils de logique et des mathématiques
  • Le T.D.A.H : trouble déficitaire de l’attention / hyperactivité : c’est l’ensemble des dysfonctionnements se manifestant dans les domaines de l’attention, de l’impulsivité et de l’hyperactivité motrice pendant une durée d’au moins six mois

Un blog dédié aux "dys"

Le blog intitulé Aider les élèves souffrant des troubles d'apprentissage et administré par F. Plessiet représente un moyen formidable de rompre l'isolement des familles et des professionnels. Il informe simplement sur les troubles éventuels, leur diagnostic et leur prise en charge. Il explicite les démarches et les palliatifs pour les enseignants et les parents. Ainsi de nombreuses ressources pour les enseignants, pour les parents mais aussi à destination des élèves avec 6 vidéos pour expliquer ce que sont les troubles des apprentissages.

Parmi tous les troubles répertoriés, il en est un qui peut prêter à équivoque et dont le suivi nécessite la collaboration étroite entre parents, enfants et éducateurs : c'est le TDAH (trouble déficitaire de l’attention / hyperactivité). Il n'y a pas très longtemps aux Etats-Unis, la turbulence des enfants était taxée d'hyperactivité à tout bout de champ par des parents à l'autorité démissionnaire et le recours aux médicaments était trop allègre. Or, il s'agit d'un véritable trouble, qui à vrai dire pèse d'abord dans la famille mais affecte également tous les milieux de vie de l'enfant et en premier lieu tous les instants de vie de cet enfant où qu'il soit.

Sur le blog des Dys, vous trouverez un document récent intitulé Le trouble de déficit de l'attention à la maison destiné à aider les familles et complété  d'un guide "Les enfants avec un TDAH et leur scolarité", plutôt adressé aux enseignants.

Le site des Dys renvoie à plusieurs liens en rapport avec le sujet, ce qui en fait une référence incontournable pour pallier les troubles d'apprentissage.

Références

"Aider les élèves souffrant des troubles d'apprentissage." Dernier accès le 15 octobre, 2013. http://blog.crdpversailles.fr/ressourcesdysgarches/index.php/.



Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire