Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Un portrait nuancé sur l'usage de la tablette en classe

Créé le samedi 15 mars 2014  |  Mise à jour le mercredi 16 avril 2014

Un portrait nuancé sur l'usage de la tablette en classe

La tablette numérique se retrouve de plus en plus fréquemment dans les classes. Plus simple, intuitive et se transportant mieux qu'un ordinateur portable, de plus en plus d'établissements font le virage iPad. Toutefois, la question se posait : allait-ce vraiment améliorer l'enseignement? C'est pourquoi nous attendions tous les premiers retours sur l'usage des tablettes en classe.

À l'automne 2012, au Québec, de nombreuses écoles de la province se mettaient au iPad. Deux chercheurs de l'Université de Montréal se sont donc penchés sur le sujet et ont questionné plus de 6000 élèves et 300 enseignants à la fin de l'année scolaire 2012-2013 pour savoir comment se déroulaient les cours avec la tablette numérique. En décembre 2013, le rapport était publié en ligne et donnait un point de vue nuancé sur l'usage des tablettes d'Apple.

Largement adoptée en cours

Les chercheurs ont remarqué que la tablette est utilisée par beaucoup d'enseignants dans une proportion de temps appréciable. 88,5 % des élèves disent avoir usé de la tablette à l'école plus de 30 minutes dans des plages de 60 minutes. Un fait intéressant puisque, généralement, les autres TIC ne perçaient pas le plafond du 25 % de temps d'utilisation lors d'un cours. Les applications les plus employées : les manuels scolaires, celles pour annoter des PDF, le traitement de texte intégré, dictionnaire et portail pour déposer les devoirs.

Mais quels sont les usages? La tablette sert principalement à effectuer des travaux, à chercher sur Internet et aussi à jouer à quelques jeux quand les tâches demandées sont accomplies... Évidemment, hors de la salle de classe, ce sont davantage les réseaux sociaux qui prennent le haut du pavé de l'utilisation. Toutefois, les devoirs viennent au deuxième rang et les jeux complètent le podium.

Malgré l'usage grandissant, les chercheurs ont été toutefois étonnés de voir que la machine n'est pas utilisée pour apprendre des notions d'écriture. Hormis des manuels scolaires, elle ne sert pratiquement pas à lire. Ce qui est étrange, à leurs yeux, puisque l'iPad a été conçu pour favoriser la lecture. Pourtant, bien qu'il y ait de nombreux titres classiques gratuits disponibles pour l'appreil, cela est omis par les professeurs.

Trop distrayante pour les élèves

Quels sont les avantages d'user des tablettes en classe? Il y a certes une motivation accrue, mais ce n'est pas ce qui est le plus soulevé par les élèves et enseignants qui aiment surtout la mobilité et l'accès à l'information qui est facilité. Les enfants apprécient aussi la créativité qu'ils peuvent mettre dans leurs présentations tandis que ceux qui leur enseignent aiment le fait que les élèves peuvent l'utiliser à leur rythme. Ils trouvent aussi qu'elle améliore les relations avec les apprenants.

Par contre, gros point négatif de l'usage de la machine : la distraction. En effet, jeunes et adultes reconnaissent que la tablette peut facilement devenir sujet de déconcentration, particulièrement avec les applications de réseaux sociaux comme Facebook. Un problème qu'a rencontré le district de Los Angeles qui voulait fournir une tablette pour tous les élèves, mais qui a abandonné après avoir vu que ceux-ci s'en servaient surtout pour discuter sur Facebook. De plus, professeurs et apprenats ont trouvé qu'il était difficile d'écrire avec le iPad. Cela peut expliquer que le dispositif est peu employé pour apprendre l'écriture.

Alors, comment améliorer la présence des tablettes en classe? Pour les enseignants, tout passe par plus de formation sur la machine. La majorité ayant peu ou pas utilisée des iPad, ils se retrouvaient dépourvus par rapport à ce qu'ils pouvaient faire. Il leur faut donc plus de temps et d'aide pour planifier l'intégration du dispositif dans leurs cours. Ils aimeraient aussi avoir accès à des manuels plus adaptés à la tablette. De plus, à la vue de la distraction que cela peut causer, il serait bien d'avoir une politique d'utilisation claire présentée aux élèves et, peut-être, de montrer aux profs comment verrouiller certaines fonctions sur la machine.

Les chercheurs y vont dans ce sens dans leurs recommandations. Ils demandent aussi à des développeurs d'applications de créer des traitements de texte plus efficaces sur tablettes (avec correcteurs, entre autres) qui favoriseraient l'apprentissage de l'écriture. Pour eux, les instances gouvernementales et le corps professoral doit développer une vision cohérente de l'usage des technologies mobiles en classe.

L'étude n'est qu'une première synthèse sur les tablettes en classe. D'autres recherches restent à faire, les auteurs l'admettent eux-mêmes. Néanmoins, elle donne un portrait réaliste du bon et du moins bon de l'usage de tablettes en classe. Si le constat est plus positif que négatif, il y a du travail à faire afin d'intégrer intelligemment ce dispositif technologique à l'école.

Illustration : Monkey Business Images, shutterstock

Références :

Duverger, Quentin. "Utilisation des tablettes à l’école : « les avantages sont supérieurs aux inconvénients »." VousNousIls. Dernière mise à jour : 21 février 2014. http://www.vousnousils.fr/2014/02/21/tablettes-ipad-ecole-avantages-defis-552517.

VousNousIls. "Etats-Unis : équiper tous les élèves de Los Angeles d’un iPad, un projet qui tourne au fiasco." Dernière mise à jour : 28 octobre 2013. http://www.vousnousils.fr/2013/10/28/etats-unis-equiper-tous-les-eleves-de-los-angeles-dun-ipad-un-projet-qui-tourne-au-fiasco-550901.

Karsenti, Thierry, and Aurélien Fievez. "L'iPad à l'école : usages, avantages et défis." Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation. Dernière mise à jour : 9 décembre 2013. http://karsenti.ca/ipad/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire