Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Pour un leadership partagé

Créé le vendredi 13 juin 2014  |  Mise à jour le dimanche 22 mai 2016

Pour un leadership partagé

Selon un article publié sur le site des Échos, les entreprises accuseraient un retard par rapport à la société en matière d'usage des technologies numériques. La société 2.0 est devenue collaborative, participative, moins hiérarchisée, favorisant davantage l'horizontalité à travers le recours aux outils de réseautage social et les technologies de pair à pair. Par ricochet, les rapports au travail se trouvent eux-mêmes bouleversés, incitant notamment les « dirigeants et managers à s’adapter et à tirer parti de ces nouvelles cultures, transparentes et poreuses, collaboratives et collectives ».

Un manager augmenté

Dominique Turcq, fondateur de l’institut Boostzone, relativise ce retard des entreprises vis-à-vis des nombreuses innovations technologiques et des usages observés au sein même des structures. L'auteur préconise le développement du manager selon trois voies, choisies séparément ou ensemble : l'éveil (travail personnel via une formation, auto-développement), les pratiques de mentoring (tutorat, coaching), les dispositifs « Co- » (interactions entre pairs, coopération, collaboration). Le manager est pour ainsi dire selon Dominique Turcq « une courroie de transmission entre [son équipe] et la politique de l'entreprise. On se repose sur lui pour effectuer une curation et pousser les autres à faire de même, mais également pour réhumaniser le travail qui est devenu, à mon goût, trop virtualisé »

Des barrières à lever

Pour mener à bien cette transformation, Dominique Turcq identifie en amont dix barrières à lever, obstacles résumés dans une infographie en ligne : la communication verticale, les silos internes, la frontière avec l'extérieur, l'éloignement du client, la tour d'ivoire du "CTO", les systèmes d'évaluation, le tout-technologique, le tout-hiérarchique, la réussite coûte que coûte, les cloisons physiques. Ainsi, pour reprendre les termes de l'Atelier de l'Emploi , « loin de l’utopie d’une entreprise parfaitement aplatie, sans silos, et aussi agile qu’une start-up, la capacité à identifier les freins et à appréhender le sens des transformations en cours et à les partager au sein de l’entreprise est un réel avantage compétitif ».

Sources

GERAUD, Aurore. « Les repères et valeurs ayant évolué, il faut passer au management augmenté ». L'Atelier [en ligne]. 18 janvier 2013. [Consulté le 15 juin 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.atelier.net/trends/articles/reperes-valeurs-ayant-evolue-faut-passer-management-augmente

L'ATELIER DE L'EMPLOI. « Dominique Turcq : “Le manager peut devenir beaucoup plus stratégique qu’avant” ». ManPowerGroup [en ligne]. 19 septembre 2013. [Consulté le 15 juin 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.manpowergroup.fr/dominique-turcq-le-manager-peut-devenir-beaucoup-plus-strategique-quavant/

L'ATELIER DE L'EMPLOI. « Leaders : 10 barrières à lever pour être en avance sur… les retardataires ». ManPowerGroup [en ligne]. 05 juin 2014. [Consulté le 15 juin 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.manpowergroup.fr/leaders-avance-technologies/

LES ÉCHOS. « Le management à l'épreuve de la révolution digitale ».  lesechos.fr [en ligne]. 23 janvier 2014. [Consulté le 15 juin 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.lesechos.fr/23/01/2014/lesechos.fr/0203264973494_le-management-a-l-epreuve-de-la-revolution-digitale.htm?texte=mnm

Photo Credit: ffaalumni via Compfight cc

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire