Par Frédéric Duriez  | f.duriez@cursus.edu

J'ai appris l'auto-défense sur Internet

Créé le lundi 12 janvier 2015  |  Mise à jour le mardi 20 janvier 2015

J'ai appris l'auto-défense sur Internet

Des problématiques pédagogiques

Former à se défendre en e-learning ? Un véritable défi ! Certains le tentent, et proposent des dispositifs pédagogiques variés. Parcourons quelques-unes de ces formations en ligne. Si vous n'avez pas votre kimono, ce n'est pas bien grave...

L'apprentissage par l'exemple

Nous apprenons parfois en observant ceux qui font bien. Et c'est ce que nous propose le site e-martialart.com. Il s'appuie sur des vidéos qui détaillent les gestes au ralenti. Les objectifs sont ambitieux. Peut-on apprendre en observant ?

un stagiaire rassuré... pas rassurant

Alberto Bandura a mis en évidence l'importance de l'observation dans nos apprentissages. Mais il ne s'agit pas simplement d'observation ou d'imitation. L'apprenant dégage les stratégies sous-jacentes et les éléments pertinents de l'activité, il confronte les approches, il en discute. Cette forme d'apprentissage a une dimension sociale importante. Silvère Mercier nous présente une synthèse intéressante et nous conseille un article de Philippe Carré très éclairant sur l'apprentissage vicariant.

fais comme moi - apprentissage vicariant

J'ai regardé les vidéos à plusieurs reprises, mais je n'ai jamais réussi à reproduire les gestes. Bon, je m'en sors avec quelques luxations. Sans doute faut-il un peu de pratique des arts-martiaux avant d'aborder ces vidéos.

Nous avons de toute façon brûlé les étapes. Désarmer un adversaire dès la première leçon, c'était trop ambitieux. Et sans échauffement, en plus ! Certains pré-requis et connaissances de base nous manquent.

Ce que m'a appris l'assistant en latex

Scott Patterson sur Udemy, vous explique l'auto-défense en 30 minutes. Autant que les gestes et les mouvements, Scott nous apporte les connaissances indispensables grâce à son assistant en latex. Scott nous donne une leçon d'anatomie de la souffrance. Plus précisément, il nous dit où frapper pour sonner son adversaire, et gagner du temps pour s'enfuir.

De son côté, Wing-Chun formule des conseils précieux pour l'équilibre et la position du centre de gravité. Il nous montre aussi que ce que l'on tente spontanément  comme contre-attaque est parfois voué à l'échec. Lui non plus n'est pas tendre avec son assistant, même si ce dernier n'est pas en latex.

La virtuosité du coach nous renvoie à nos limites...

Wing-Chun, est un expert. Chaque vidéo détaille les mouvements, de plus en plus rapidement.

A ce stade, je ne suis pas certain d'avoir beaucoup progressé. Il faut que l'apprenant soit actif. Imiter seul les gestes du formateur ou du coach apparaît très difficile. Les entraîneurs sont musclés, surentrainés. Difficile de croire qu'on pourra avoir la même aisance en quelques heures de pratique.

Dans son livre, Le maître ignorant, Jacques Rancière présente la figure de Joseph Jacotot, enseignant qui ne maîtrisait pas les apprentissages qu'il devait développer... Cela oblige à donner plus de place à l'apprenant et à s'assurer qu'il partage l'objectif. Un formateur expert aura tendance à transmettre, à se poser en modèle ("faites comme moi"). Un formateur ignorant se concentrera davantage sur ce que l'apprenant veut faire et peut faire.

Le formateur-expert maintient toujours un fossé entre lui et les apprenants. Un internaute assidu qui aurait visionné toutes les vidéos, et répété les gestes dans son salon aurait sans doute une progression limitée. Et qu'en sera-t-il de son sentiment d'auto-efficacité, quand après quelques foulures et hématomes qu'il se sera infligé à lui-même, il comparera sa prestation à celle du maître ?

Peut-être faudrait-il intégrer ces supports dans une formation mixte. Une autre solution serait d'apprendre avec d'autres ou d'encourager les apprenants à se filmer et à s'évaluer entre-eux.

évaluation et auto-défense

Une éthique de l'auto-défense

Nous voilà avec un sujet sensible. Quelle pourrait être la responsabilité de nos formateurs si des agresseurs avouaient avoir appris à se battre sur leur site ? Nos formateurs multiplient les gages de bonne foi. Les vidéos commencent par une mise en garde. Il s'agit de se défendre, pas d'attaquer. Eviter de se battre est encore mieux. Régulièrement, le formateur rappelle que dès que l'agresseur est sonné, il faut songer à s'enfuir.

Mais voilà, on repousse l'adversaire, on lui donne une claque... et on s'emporte. Wing-Chun, dans les vidéos de la masterwong academy  est tellement impliqué dans son rôle de personne agressée qu'il en démolit son partenaire à chaque démonstration.

Adepte de l'éthique du juste milieu cher à Aristote, Wing-Chun ne manque jamais d'humilier son adversaire, de le faire souffrir et de l'insulter. Pas trop cependant. Il ne faut pas risquer une action en justice ni susciter une envie de vengeance aveugle !

Après quelques courbatures et hématomes

évaluation par les pairs

Cette série de vidéos de qualité apporte de précieux éléments sur les gestes techniques et sur les principes de l'auto-défense. Il s'agit de supports de formation, mais il faut les imaginer dans un dispositif de formation plus large, comme outils de remédiation ou de perfectionnement.

Les compétences liées à l'auto-défense s'acquièrent surtout par la répétition de plus en plus rapide et précise des mouvements. Il semble que le rôle d'un tiers et un minimum d'interactions soient aussi nécessaires.

L'article d'Elodie Lestonat consacré à l'utilisation de vidéo en éducation physique et sportive nous rassure cependant sur les possibilités d'innovations dans ce domaine.

Illustrations : Frédéric Duriez

Références

Udemy 30 Minute Self Defence: The Knockout Punch System consulté le 12 janvier 2015 https://www.udemy.com/30-minute-self-defence-the-knockout-punch-system/

Silvère Mercier L’apprentissage vicariant comme dynamique de changement social ? http://www.bibliobsession.net/2011/10/06/lapprentissage-vicariant-comme-dynamique-de-changement-social/

Carré Philippe, « Bandura : une psychologie pour le XXIe siècle ? », Savoirs 5/ 2004 (Hors série), p. 9-50
www.cairn.info/revue-savoirs-2004-5-page-9.htm.

Wing-Chun self-defence consulté le 13 janvier 2015 : http://masterwongacademy.com/wing-chun-lesson/wing-chun-self-defence.html

« L'actualité du “Maître ignorant” : entretien avec Jacques Rancière, réalisé par Andréa Benvenuto, Laurence Cornu et Patrice Vermeren à Paris le vendredi 24 janvier 2003. », Le Télémaque 1/ 2005 (n° 27), p. 21-36
www.cairn.info/revue-le-telemaque-2005-1-page-21.htm.

Elodie Lestonat T'as vu mes muscles ?  consulté le 18 janvier 2015 http://cursus.edu/article/24462/mes-muscles/#.VLuTPC6Pfwo

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire