Par Denys Lamontagne  | direction@cursus.edu

Découvrez l’autopsie verbale, pour mieux établir les priorités en santé.

Créé le mardi 17 février 2015  |  Mise à jour le lundi 23 février 2015

Découvrez l’autopsie verbale, pour mieux établir les priorités en santé.

Un portrait flou de la santé humaine

Quand moins de 50 % des décès d’une population n’ont pas lieu à l’hôpital et que les certificats de décès sont une exception, tracer le profil des causes de décès et conséquemment définir les priorités en santé devient un jeu d’impression et d’influences.

Prabhat Jha, un Indien immigré au Canada dans les années 1970, s’est questionné sur les circonstances du décès de son grand-père demeuré en Inde. Les récits qu’il en recevait étaient contradictoires.  En 1989, devenu médecin, le Dr Jha est retourné en Inde et a questionné sa grand-mère qui se souvenait des moindres détails et il a pu ainsi établir avec une forte probabilité, en recoupant divers témoignages, la cause du décès.

En 1990, alors qu’il étudiait les maladies liées au tabagisme, il a eu l’idée de recourir à des «autopsies verbales» à réaliser lors d’un recensement dans les communautés rurales, là où les données sur les décès ne sont pas enregistrées.

En 2002 était lancée en Inde la Million Death Study (MDS), l’une des plus importantes études sur la mortalité jamais menées. Dès les premiers résultats, on a pu remettre en cause nombre d’idées reçues concernant les problèmes de santé publique en Inde.

Portrait à meilleure résolution, peu coûteux et accessible.

La procédure a été simplifiée à l’extrême : si le recenseur constate qu’il y a eu un décès d’une personne de moins de 70 ans au cours de l’année, il pose alors 12 questions. Les résultats sont transmis électroniquement à une équipe de médecins qui établissent la cause probable de décès, puis les données sont compilées.

Du fait que la majorité des 60 millions de décès annuels à l’échelle mondiale ont lieu dans des pays en développement et que les données n’y sont pas systématiquement enregistrées, le portrait des causes de décès y demeure très flou. Par exemple, moins de 3 % des décès d’enfants dans le monde font l’objet d’un certificat de décès. Dans ce contexte, comment estimer correctement les priorités. Y aurait-il une surreprésentation des filles par exemple ?

Et les décès en raison du paludisme ? Du tabagisme ?  De l’alcoolisme, du cancer, des blessures au travail, des accidents, du suicide, d’infections ?  En ayant un portrait à plus haute résolution, mieux détaillé par pays et régions, on peut ainsi intervenir plus efficacement. 

Par exemple, on a pu établir que les décès en raison du paludisme en Inde n’étaient pas de 15 000 par année comme on le pensait, mais bien de 200 000 par année ! Bien plus que le Sida. Que les décès liés au tabagisme étaient de 1 million par année, ce qui a résulté en des modifications légales quant à la mise en marché du tabac.

Avec de meilleures données, les autorités de la santé de chaque pays sont en mesure de dire aux partenaires étrangers et aux entreprises pharmaceutiques et médicales : voici, actuellement notre priorité est le paludisme et non le Sida, la dengue dans cette région et le tabagisme dans les villes. Nous avons besoin d’une campagne de prévention, de filets antimoustiques, de systèmes de filtration, de latrines, etc.

L'outil d'«autopsie verbale» (VA), document technique détaillé, est disponible en téléchargement gratuit ci-dessous.

Illustration : Pretty Vectors - ShutterStock

Références

Verbal autopsy - Organisation mondiale de la santé
http://www.who.int/healthinfo/statistics/verbalautopsystandards/en/

Télécharger le WHO Verbal Autopsy instrument et le manuel complet - 1,1 Mb .pdf
http://www.who.int/entity/healthinfo/statistics/WHO_VA_2012_RC1_Instrument.pdf?ua=1

Million Death Study (MDS) - Instruments et Centre for Global Health Reseach
http://www.cghr.org/projects/million-death-study-project/

La «Million Death Study» analyse les causes de la mortalité dans les pays en développement - Affaires universitaires
http://www.affairesuniversitaires.ca/actualites/actualites-article/million-death-study-analyse-les-causes-mortalite-les-pays-en-developpement/

The top 10 causes of death - Organisation mondiale de la santé
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/en/index2.html

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire