Par Frédéric Duriez  | f.duriez@cursus.edu

Baltasar m'a appris la manière et le style, j'ai tenu une journée

Créé le lundi 9 mars 2015  |  Mise à jour le lundi 6 avril 2015

Baltasar m'a appris la manière et le style, j'ai tenu une journée

Pour me former au savoir-vivre, il me fallait l'un des plus grands. Baltasar Gracian, l'auteur de l'Art de la Prudence.

Un week-end pluvieux a été l'occasion de m'imprégner de ses aphorismes et de ses préceptes. Des leçons de vie, des règles de comportement, des principes édifiants ! Quelques sites et revues en ligne ont actualisé ses conseils.

Et pourtant, je n'ai tenu qu'une journée.

Une tenue impeccable en toutes circonstances

Pour les vêtements, je ne peux décidément pas me fier à mon entourage.  Baltazar nous met en garde contre les compliments des personnes dont le goût n'est pas assuré.

Le style et le savoir-vivre passent par la tenue vestimentaire. Les usages évoluent, et j'ai veillé à m'appuyer sur les conseils les plus actuels. Avoir du style est le site qu'il me fallait ! Leur promesse est forte : "Grâce à nos conseils mode, vous pourrez vous relooker avec style rapidement et éviter les fautes de goût."

Le blog très documenté bonne gueule traite avec un ton mi-copain, mi-directif et avec humour des styles vestimentaires pour homme. Avec une approche plus décalée, les conseils de MaxiTendances m'ont évité quelques impairs.

Tous ces conseils et mises en garde, les listes des '"10 erreurs à ne pas commettre", qui ne sont jamais les mêmes... Voilà qui commence à me désorienter. Ainsi, le site l'homme simple me propose 24 règles pour porter le costume et la cravate... Toute est mesuré : la largeur de la cravate, le revers, la partie de manche visible.

Peut-être me suis-je trompé. J'ai cherché des recettes, des conseils, des règles. Ne pas mélanger lignes et carreaux, ne pas faire un noeud avec sa serviette de table autour de son cou... Mais le style va bien au delà.

A commencer par le respect, et même l'amour du produit. En cuisine, comme en couture, le respect des matières premières, des tissus, des cuirs, des ingrédients, tout comme le respect des artisans qui les travaillent en sont des éléments essentiels.

Ne pas s'emmêler dans les couteaux et les fourchettes

Comment se ternir à table ? Dans quel ordre se servir ? Quelles cuillères, quelles fourchettes ou quels couteaux utiliser ? Voilà sans doute la partie de mon apprentissage la plus complexe.

On ne parle pas la bouche pleine. On ne prend pas de grandes bouchées qui nous mettraient dans l'embarras si quelqu'un nous posait une question. On ne fait pas de bruit. On ne refuse pas un plat, on goûte à tout, et au besoin on se force... Le site Savoir vivre ou mourir nous donne des règles assez strictes. Je me dis que savoir vivre, c'est mourir un peu.

Un code publié à la cour d'Autriche en 1642 disait déjà l'essentiel : "On ne doit pas se balancer sur sa chaise, ni se frotter contre son siège, boire la bouche pleine, mettre les mains dans les plats, jeter les os sous la table, lécher ses doigts, cracher dans les assiettes, se moucher dans la nappe, boire bestialement"

Ça me convient. Mais depuis 1642, d'autres normes se sont ajoutées. Par exemple, il ne faut pas s'appuyer sur le dossier de la chaise, ni mettre le bras parallèlement à la table.

Je connaissais par coeur ces subtilités. J'étais prêt à en expérimenter les détails. Et justement, j'étais invité...

Les règles du savoir-vivre prescrivent de se servir en dernier, et de ne pas manger avant que la personne qui accueille n'ait commencé. Si elle s'agite, se lance dans la préparation du dessert, accueille des retardataires... on attend. Et j'ai donc attendu. Plutôt manger froid que manger comme un goujat. Mais avoir de bonnes manières ne sert à rien lorsqu'on est seul à en avoir. Voyant que j'hésite, mon voisin qui a déjà fini son repas me demande s'il peut terminer mon assiette.

Et pourtant, je ne rejette pas la compagnie de ce voisin encombrant. Car il me semble que mon style et ma classe n'en sont que plus apparents. Et c'est encore Baltasar qui me le confirme :

"Ne vous approchez jamais de qui vous éclipse, mais de qui vous met en valeur"

Danser !

Mais voilà qu'une soirée est annoncée. L'affiche semble destinée à un public jeune. Tant pis, je me lance. Les quelques participants se sont engagés dans une danse désarticulée, sans cohérence, et qui les fait transpirer à l'excès.

Voilà qui manque d'élégance. Baldassare Castiglione écrivait pourtant dès 1528 dans son livre du courtisan :

"Faire preuve en toute chose d’une certaine sprezzatura, qui cache l’art et qui montre que ce que l’on a fait et dit est venu sans peine et presque sans y penser."

La sprezzatura consiste donc à ne pas laisser paraître le travail et les efforts qu'il y a derrière un savoir faire. A l'extrême, cela consiste à travailler énormément certains détails pour faire croire à une forme de nonchalance.

Baltasar ne dit pas autre chose :


 

Impatient d'apporter une démonstration de ces préceptes, je me place au centre de la piste, et j'exécute une série de mouvements en rythme avec la musique. La piste s'éclaircit rapidement autour de moi. Encouragé par les regards curieux et les cris, j'en fais peut-être un peu trop.

C'est en tout cas ce que pense le vigile, qui m'attrape fermement par les épaules. Pas le moins du monde préoccupé par la qualité d'étoffe de ma veste, il me jette sur le pavé, hors de la salle de danse.

la veste froissée

C'est terminé ! Je renonce à vivre dans l'obsession des bonnes manières et du style. J'y ai perdu beaucoup d'argent, un repas et un costume. Le sacrifice est bien trop lourd.

Ressources

L'art de la prudence Baltasar Gracian, Rivages Poche.

ou dans une autre édition, et avec un autre titre : Art et figures du succès, Baltasar Gracian, Points, Essais.

Les codes oubliés de l'élégance- Modissimo consulté le 4 avril 2015
http://modissimo.fr/guide-les-codes-oublies-de-lelegance.html

Le soulèvement par le charme. La toilette et ses effets consulté le 4 avril 2015
http://www.latoiletteetseseffets.com/manifeste-chap-le-soulevement-par-le-charme/

Elémentaires du savoir vivre. En voilà des manières - Bertrand Fraysse consulté le 4 avril 2015
http://www.challenges.fr/luxe/20130425.CHA8741/elementaire-du-savoir-vivre-en-voila-des-manieres.html

Comment se tenir à table consulté le 4 avril 2015
http://www.deco.fr/actualite-deco/404600-comment-se-tenir-table-regles-de-savoir-vivre.html

Le guide Livit du savoir-vivre
http://www.livit.ch/uploads/media/Livit_Knigge_highres_fr.pdf

Les bonnes manières en société Madmoizelle, consulté le 4 avril 2015
http://www.madmoizelle.com/bonnes-manieres-societe-148954

Le guide du comportement à l'usage des militaires. Ecole d'application de l'armée blindée 2005
http://www.formation.terre.defense.gouv.fr/PJ/Documents/VotreEspace/Savoirvivre/Guides/2005-07-Guide_du_comportement.pdf

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire