Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Explorer l'univers par le jeu

Créé le dimanche 31 mai 2015  |  Mise à jour le lundi 15 juin 2015

Explorer l'univers par le jeu

Quand nous sommes surpris en pleine flânerie mentale, il est fréquent de se faire dire que nous sommes dans la lune. Une expression qui n'est pas totalement dénuée de sens. Après tout, l'espace est un terreau infini pour l'imagination. Il a inspiré tant d'auteurs et de créateurs. Bien que toujours à découvrir, l'univers nous semble familier et le rêve ultime demeure de visiter les étoiles.

Les développeurs de jeux vidéo l'ont compris et dans les dernières années, des titres ambitieux ont été créés pour satisfaire cette soif de voyage interstellaire. Des jeux pour flâner, explorer, expérimenter avec l'univers, mais qui sont bien moins innocents qu'ils ne le paraissent. Ces créations vidéoludiques se basent souvent sur des éléments scientifiques ou physiques, ce qui font d'eux de bons accompagnateurs pour des cours de sciences ou de mathématiques.

Jouer avec l'univers

Universe Sandbox est un jeu en développement qui permet littéralement de s'amuser avec les corps célestes. Basé sur des principes physiques et scientifiques assez rigoureux, le jeu peut s'adapter à tous les désirs du joueur. Il peut ainsi expérimenter ce qui arriverait si une pluie de météorites frappait la Terre, si deux galaxies entraient en contact, si une planète normalement inhabitable était « terraformée », etc. Le joueur peut facilement jouer avec de nombreux paramètres pour créer des événements exceptionnels. Il est aussi tout à fait possible d'étudier les réels mouvements des astres et lunes pour les comprendre.

Ceux qui préfèrent s'intéresser à des actions humaines dans l'espace peuvent essayer pour environ 25 dollars (même prix que Universe Sandbox) un jeu en développement Space Engineers.

Ici, le jeu bac à sable permet aux joueurs de construire des vaisseaux et des bases spatiales, de miner des astéroïdes (une industrie qui sera bientôt réalité), etc. À la manière d'un Minecraft, le jeu comprend deux modes. Un créatif qui permet de bâtir à sa guise et un de survie où les différents scénarios placent le (ou les, en partie multijoueur) protagoniste dans une situation plus ou moins difficile dont il devra s'extirper. Par exemple, étant le seul survivant d'un écrasement d'un vaisseau sur un astéroïde, il devra trouver le moyen de réparer l'appareil afin de repartir. Un jeu qui peut se jouer solo, mais qui suscitera plus de plaisir et de créativité en petits groupes.

Ceux qui aiment bien l'exploration lunaire seront aussi ravis de jouer à Lunar Flight. Le jeu, plus limité que Space Engineers mais moins cher (10 dollars), met le joueur aux commandes du module lunaire qui doit soit se déplacer sur l'astre ou y atterrir. Une expérience stimulante et immersive d'autant plus que le jeu est compatible avec la technologie de réalité virtuelle Oculus Rift.

Partir dans l'espace

Certains n'aiment pas tant l'idée d'être déjà dans l'espace que celle d'envoyer une fusée et d'espérer qu'elle se rende le plus possible. C'est, entre autres, l'idée derrière Kerbal Space Program, un jeu qui a acquis une popularité durant ses phases alpha et bêta qui est maintenant offert en version complète.

Conséquemment, il est beaucoup plus cher que les autres (plus d'une quarantaine de dollars), mais vaut le coût pour tous ceux qui ont envie de créer des fusées et qui possèdent un bon sens de l'humour. Les Kerbal sont une race de petits bonshommes verts qui veulent aller à la découverte de l'espace. Ils ont donc développé un programme spatial.

Malgré le côté amusant des personnages et l'univers, le jeu demande une bonne compréhension des éléments nécessaires à une fusée ou sinon, le tout se termine dans un boum spectaculaire. Le jeu comprend trois modes : un mode bac à sable, une campagne avec des missions à effectuer et un mode science qui est à la fois libre, mais qui offre aussi des objectifs de recherche, d'atteinte d'une distance, etc.

Enfin, un jeu gratuit, Orbiter 2010, permet à des joueurs de concevoir des fusées ou se baser sur des modèles existants pour créer des voyages spatiaux. Il est donc possible de reproduire l'époque des Gemini, Apollo et autres ou de faire sa propre destinée intersidérale. À la manière d'un simulateur de vol, il faudra donc naviguer son engin spatial en orbite où désiré sans que cela finisse mal. Une simulation plutôt réaliste qui ne prend toutefois pas un ordinateur puissant, d'autant plus que son moteur a été mis au point en 2006 même s'il a subi des améliorations visuelles depuis.

Flâner dans l'espace virtuellement, un loisir captivant et tout de même beaucoup moins dangereux que la véritable exploration spatiale. Bien sûr, il faut se rappeler que la majorité de ces titres sont uniquement en anglais, qu'un nombre important sont payants et toujours en cours de développement, ce qui implique des bogues ou des fonctions qui pourraient manquer. Ces initiatives ont toutefois le mérite d'expérimenter avec l'espace comme jamais d'autres jeux l'avaient fait auparavant.

Références

Denèle, Adrien, et David Fossé. "Des Jeux Pour Expérimenter L'univers." Ciel Et Espace. Dernière mise à jour : 10 mars 2014. http://www.cieletespace.fr/node/11574.

Kerbal Space Program. Consulté le 28 mai 2015. https://kerbalspaceprogram.com/en/.

Lunar Flight. Consulté le 28 mai 2015. http://www.shovsoft.com/lunarflight/.

Orbiter Space Flight Simulator. Consulté le 28 mai 2015. http://orbit.medphys.ucl.ac.uk/.

Space Engineers. Consulté le 28 mai 2015. http://www.spaceengineersgame.com/.

Universe Sandbox. Consulté le 28 mai 2015. http://universesandbox.com/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire