Par Sandrine Demarthe  | s.demarthe@cursus.edu

Simulation ultra-immersive pour franchir les limites

Créé le vendredi 15 janvier 2016  |  Mise à jour le lundi 25 janvier 2016

Simulation ultra-immersive pour franchir les limites

Imaginez un petit engin jaune aux courbes harmonieuses, aux allures de poisson ballon : voici le Dolphyn.

Inauguré au salon de la plongée de 2012, il a attisé la curiosité de nombreux visiteurs et suscité les commentaires les plus variés dont il ressort un sentiment d’émerveillement partagé par tous.

Vous voilà immergé dans une piscine, équipé d’un matériel de plongée jusque-là plutôt traditionnel. Mais à la monotonie des parois recouvertes de petits carreaux émaillés, parfois usés par les années, se substitue la magie d’un univers marin reconstitué et diffusé sur l’écran du Dolphyn.

Et vous voilà à présent en train de maintenir le petit submersible fermement de vos deux mains, tout en profitant de ses capacités de flottabilité pour parcourir les longueurs du bassin, porté par les images enchanteresses qui défilent devant vos yeux.

C’est une simulation “immersive” que vous propose son créateur Alain Dinis, c’est-à-dire une immersion virtuelle associée à une immersion aquatique en piscine.

Saisir l’insaisissable, rendre proche l’inaccessible

La société VirtualDive développe des outils pour mettre en œuvre un nouveau mode de création, d'édition collaborative et de diffusion multisupport d'applications interactives dédiées au monde subaquatique.

Il s’agit d’« apporter les océans aux scolaires, aux populations défavorisées, aux personnes à mobilité réduite… au grand public en général. L’objectif étant de sensibiliser ces populations à la protection des océans, de leur faire découvrir les merveilles d’un univers généralement méconnu et de leur proposer un tout nouveau type de loisir numérique ludo-éducatif. (À travers un) projet collaboratif, puisqu’il met à la fois en relation la communauté des professionnels de la mer et le grand public mais aussi les zones littorales françaises (Bretagne, PACA, DOM TOM) ».

Ce projet n’est pas isolé. Les expérimentations similaires dans ce domaine se développent mais restent encore peu connues.

Plus qu’une attraction : une expérience utilisateur dans un projet collaboratif et participatif

Plonger à 120 m avec le Coelacanthe fait ainsi partie de ces expériences proposées au grand public, lui permettant d’approcher des univers inattendus, et inaccessibles jusque-là au plus grand nombre…

Sensibilisation environnementale et éco-citoyenne, vulgarisation scientifique, découverte des fonds marins réels reconstitués en images de synthèse, immersion virtuelle en toute sécurité et mise en confiance dans le milieu aquatique, mais aussi participation à un projet collaboratif, où chacun, à son niveau, apporte sa contribution et où se rencontrent professionnels de la mer, scientifiques, grand public, représentants des zones littorales françaises… Tels sont les grands axes du projet Dolphyn, dont les objectifs éducatifs et pédagogiques apparaissent clairement.

Au-delà de la seule innovation technologique, le projet touche ainsi des domaines de compétences multiples : éducation physique et sportive, éducation civique, histoire culturelle, sciences, géographie,…

Bien plus qu’une attraction : un outil de partage et de récupération de données

Équipé d’un ordinateur, d’une caméra HD, d’un sondeur et d’un GPS, ce système multimédia aquatique, totalement innovant, intègre un logiciel qui permet de récupérer, en mer, des données géo-positionnées que l’on affiche ensuite sur Google Earth.

Ces données sont aussi téléchargées sur la plateforme collaborative OCEANYD pour permettre aux plongeurs, après leurs plongées, de les organiser.

Des séjours plongée « Digital Ocean » éco-participatifs seront ainsi organisés.

Effacement des distances et transversalité disciplinaire

D’ores et déjà, l’utilisation du Dolphyn, dans le cadre d’expérimentations dès 2014 dans des piscines de la région parisienne, s’est révélée très efficace pour lutter contre l’aquaphobie.

En mars 2015, le Parc National de Port Cros a fait l’acquisition de deux consoles et a signé une convention de partenariat avec l’Institut de Rééducation Fonctionnelle Pomponiana Olbia à Hyères. Il s’agit de permettre aux jeunes du centre de découvrir les fonds marins du Parc, dans une perspective thérapeutique. 

Fédérer, mutualiser

Grâce à la participation des professionnels de la plongée et de l'environnement sous-marin, le projet Dolphyn permettra ainsi au grand public de découvrir virtuellement les océans de façon interactive, ludique et pédagogique et de prendre conscience de la nécessité de les préserver. Un objectif partagé par tous les partenaires de ce projet.

Permettre aux enfants et aux jeunes d’aujourd’hui, tout comme à un public plus large, de s’approprier ces nouvelles technologies, d’accéder aux connaissances associées et de participer à la transmission de ces dernières, devenant les acteurs avertis de demain, telle est l’ambition que porte ce projet fédérateur.

En marchant dans les pas de ceux qui nous ont émerveillés et nous émerveillent encore : Jules Verne, Jacques-Yves Cousteau et leurs nombreux successeurs.

Illustration : le Dolphyn, par A. Dinis

Références :

Le Dolphyn, présentation, mars 2014
http://www.augmented-reality.fr/2014/03/rencontre-avec-alain-dinis-de-virtualdive-a-propos-du-dolphyn/

https://www.youtube.com/watch?v=RRzjMU447Xk

De nouveaux outils pour une immersion intense, Sandrine Demarthe, Thot Cursus, mars 2015,
http://cursus.edu/article/25077/nouveaux-outils-pour-une-immersion-intense

Les nouveaux explorateurs marins, Sandrine Demarthe, Thot Cursus, juillet 2015
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/25826/les-nouveaux-explorateurs-marins

Plonger à 120 m avec le Coelacanthe, une plongée virtuelle proposée par Immersion Tools/Suboceana
http://immersion.tools/info/item/115-coelacanthe120.html

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire