Par Philippe Menkoué  | p.menkoue@cursus.edu

Etat des lieux de l’aide à l’éducation dans le monde

Créé le lundi 18 janvier 2016  |  Mise à jour le lundi 25 janvier 2016

Etat des lieux de l’aide à l’éducation dans le monde

L’adoption en 2000 du Cadre d’action de Dakar pour l’éducation pour tous, à l’issue du Forum mondial sur l’éducation, semblait témoigner de la volonté ferme des Etats signataires, de s’engager à démocratiser l’accès à l’éducation à l’horizon 2015.

Des engagements qui n’englobaient pas que des objectifs en termes de scolarisation, mais prenaient également en compte, la question des partenariats et des financements nécessaires pour atteindre cet objectif.

Parvenu à échéance, dresser un bilan s’avère être une évidence. Où en est le financement de l’éducation dans les pays en développement ? Qu’envisage-t-on pour l’après-2015 ? Le rapport 2015 de l’Observatoire de l’aide à l’éducation de la Campagne mondiale pour l’éducation, dresse un état des lieux des grandes tendances de l'aide à l'éducation dans le monde.

Plusieurs promesses non tenues

« Aucun donateur n’a atteint l’objectif de consacrer 20 % du total de l’aide (au développement, ndlr) à l’éducation ».

Si ces donateurs, mis ensemble, « représentent environ 80 % du total de l’aide annuelle pour l’éducation » on est dans le regret de constater qu’ils n’ont consacré à l’éducation en moyenne, que 8,6 % du total de leur budget destiné à l’aide au développement.

Une aide qui de plus, « a en réalité chuté, de 10 %, entre 2010 et 2012 », comme on peut le lire en page 6. Et bien que tous les niveaux de l’éducation soient représentés, l’éducation de base apparait comme étant celui qui reçoit le moins de soutien de la part des donateurs. Car, rappelle-t-il :

« les tendances de l’aide à l’éducation de base sont encore plus inquiétantes que pour l’éducation en général : la chute de l’aide à l’éducation de base entre 2010 et 2012 a été encore plus considérable que pour l’éducation dans son ensemble ».

On a pas atteint les objectifs de financement de l’éducation certes, mais qu’en est-il du profil des principaux pays donateurs ?

 Des pays donateurs aux profils bien divers

Les performances de quatorze (14) des principaux pays donateurs (l’Australie, le Canada, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, la République de Corée, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis) sur la période 2002-2013 sont analysées. A ces pays s’ajoutent des organismes tels que l’Union européenne (UE), la Banque mondiale et le Partenariat mondial pour l’Éducation (PME).

L’on apprend ainsi par exemple que :

  • l’aide allemande à l’éducation est en baisse depuis peu, les dépenses pour l’éducation de base déclinant fortement  ;
     
  • en Australie « En 2013 (…) seulement, le montant de l’aide consacré à l’éducation a été réduit de 20 % et celui consacré à l’éducation de base de 22 % » ;
     
  • «une trop grande partie de l’aide à l’éducation française est consacrée aux bourses et aux frais des étudiants pour les aider à étudier en France » ou encore que ;
     
  • « les trois bénéficiaires clés de l’aide coréenne sont (…) les femmes vulnérables et marginalisées, les enfants et les personnes handicapées »
     

Quelques raisons d’espérer tout de même

En dépit de tout cela, des pays comme « les États-Unis continuent de fournir un excellent soutien aux pays à faibles revenus et aux États fragiles dans leur aide à l’éducation ». Tout comme le gouvernement irlandais qui a « veillé à ce que ses engagements à soutenir une éducation de base de bonne qualité pour les enfants des pays les plus pauvres reste une priorité ».

Toutefois, le non-respect de leurs engagements par de nombreux pays riches en matière de financement de l’éducation, a certainement favorisé la formulation de recommandations plus réalistes, afin de répondre au mieux, aux exigences d’un agenda post-2015 plus ambitieux certes, mais surtout, plus au fait des réalités locales.

Sommaire

Introduction à Education Aid Watch 2015

1 Tendances de l’aide

2 Profils des pays

3 Profils multilatéraux

Annexe 1 : Remarques sur la définition et les sources de données Annexe 2 : Tableaux de classement mondial
 

Référence

Observatoire de l’aide à l’éducation 2015. Campagne mondiale pour l’éducation http://www.campaignforeducation.org/docs/reports/Education%20Aid%20Watch%202015_FR_WEB.pdf

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire