Par Denys Lamontagne  | direction@cursus.edu

Les points clés des blogues éducatifs les plus populaires

Créé le lundi 25 janvier 2016  |  Mise à jour le mardi 17 mai 2016

Les points clés des blogues éducatifs les plus populaires

À partir de notre répertoire des blogues éducatifs et des données de Alexa  (avec ses défauts et ses qualités), nous avons tracé un palmarès de la popularité de ces blogues.

Même si l’exercice ne présume en rien de la qualité des contenus, car certains bijoux de blogues demeurent peu fréquentés, il permet au moins de trouver les points communs de ceux qui obtiennent le plus d’audience.

L’idée est d’encourager ceux qui en ont moins de succès à adopter quelques stratégies efficaces.

Le palmarès des blogues éducatifs francophones
Plus le rang est bas, plus le site est populaire

Titre du blogue Rang Depuis
Didactique professionnelle       1460790 2009
Brigitte Prof    2660767 2011
David Touvet 2824686 2009 ?
Mario Asselin      3733064 2002
Sydologie   1374792 2013
Pédagogie universitaire     4030996 2009
Blogue e-formation (Online Formapro)    5060779 2000
PédagoTIC       5268768 2005
Bruno Devauchelle   6088428 2005
PedagoTic - PraTic    7485238 2005
Jean-Paul Moiraud     9070940 2006
Classes numériques       12050548 2011
L’espace à Zecool    13433832 2004
Histoire École et Cie      18044011 2005
E-teachers         WebRadio 20704804 2011

Facteurs de popularité

Certains de ces sites soignent leur présentation mais la plupart se contentent de l’interface standard du système qui les héberge. Certains s’en tiennent à leur sujet alors que d’autres digressent allègrement. Leur succès tient vraisemblablement à d’autres choses.

Persistance et fréquence

La première caractéristique que ces sites partagent est leur durée. Simple. Obtenir de la popularité est une démarche constructive. Plus on écrit, plus on a de liens dans les moteurs de recherche, mieux on est référencé. Plus on écrit, mieux on écrit et plus on sait ce qui trouve écho chez les lecteurs et ceux-ci se fidélisent graduellement. Les blogueurs populaires persistent et produisent fréquemment; ils durent.

Il est question de persévérance, mais ce seul facteur n’explique pas tout, car un de ces sites n’a que deux ans et dépasse la plupart des autres.

Réseau

«Tant qu’à écrire, autant mieux écrire pour être lu par beaucoup de gens».

Les blogueurs à succès partagent probablement cette idée et prennent les moyens pour la voir se réaliser. Le second facteur de réussite est le réseau : les blogues populaires s’appuient sur des réseaux.

Plusieurs blogueurs profitent de leur réseau institutionnel; plus il est important, moins ils ont à fournir d’effort de promotion; seulement à soigner leurs lecteurs.

Ceux qui n’ont pas accès à un tel réseau professionnel, vont plutôt du coté des réseaux sociaux et en profitent pour s’illustrer. Pour au moins deux de ces blogues, (Brigitte Prof et Mario Asselin) l’activité réseau est le premier facteur, le blogue n’étant qu’un outil de plus mis à profit dans leur activité frénétique.

Du contenu cohérent

On peut être surpris de l’écart de ton dans le contenu de ces divers blogues. Certains naviguent dans la stratosphère de l’intellect et d’autres survolent les pâquerettes, mais tous sont cohérents et constants : leurs lecteurs savent ce qu’ils vont y trouver et ne sont pas déçus.

Ce qui explique pourquoi certains obtiennent du succès sans apporter beaucoup d’attention à leur optimisation (pas de tag de titre à leur page), ni à leur présentation. L’essentiel tient à ce qu’on y trouve à coup sur.

Pas tout seul

Produire fréquemment du contenu de qualité et cohérent tout en ayant une activité réseau importante n’est pas nécessairement à la portée des personnes déjà très occupées. Certains l’ont compris et se mettent à plusieurs pour produire un blogue qui, de ce fait, atteindra plus facilement un niveau d’achalandage intéressant, 

Plus d’articles, plus souvent, promus sur les réseaux personnels de plusieurs auteurs, aura nécessairement plus d’impact que plusieurs blogues isolés.  Si l’idée de départ est suffisamment claire et que chacun la respecte, le blogue partagé est une solution qu'un blogue populaire comme Sydologie exploite avec succès. En trois ans il a rejoint les meilleurs !

Pour aller plus loin

Le blogue en classe - Recit - Univers Social
https://recitus.wordpress.com/?s=Le+blogue+en+classe&submit=Recherche

Blogues : services et logiciels de création de blogues - Thot Cursus
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/technologie/22855/creez-votre-blogue-services-logiciels

Répertoire des blogues éducatifs francophones - Thot Cursus
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/11620/blogues-educatifs-francophones

Poster un commentaire

Commentaires

2 commentaires

Icône - bdevauchelle
  • Bruno Devauchelle
  • 26 janvier 2016 à 01 h 01

Concurrence

En termes de popularité, les les blogs associés à des organes de presse traditionnels (le monde, educpros etc;;;) gagnent en visibilité et sont relayés par leurs hébergeurs. Quand on choisit une certaine indépendance, la popularité joue sur plusieurs éléments qui interfèrent avec le blog lui-même..

Répondre
Icône - bdevauchelle
  • Bruno Devauchelle
  • 14 mars 2016 à 09 h 09

Popularité ne vaut pas reconnaissance

Attention à ne pas sombrer dans l'idéologie de la popularité. Si on est consulté, est-on lu ? Si on est lu, qu'est-ce qui est fait de ce contenu ? Il vaut mieux 1000 vrais lecteurs que 50000 suiveurs non lecteurs... A moins qu'on ne soit indifférent à ses lecteurs...

Répondre