Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Digne de confiance les youtubeurs scientifiques?

Créé le vendredi 4 mars 2016  |  Mise à jour le lundi 14 mars 2016

Digne de confiance les youtubeurs scientifiques?

L'automne dernier nous avons abordé le sujet des vulgarisateurs scientifiques sur YouTube. Ces vidéastes acquièrent une grande réputation un nous rassurent un peu quant à la vacuité sur Internet : vraiment beaucoup de personnes ont un intérêt pour les sciences.

Nous n'avions effleuré que quelques noms connus alors qu'il y en a bien d'autres. Que ce soit du côté anglophone ou francophone, la liste est impressionnante et couvre autant les sciences pures que les sciences humaines ou sociales. Il y a beaucoup à découvrir. D'ailleurs, même les médias traditionnels commencent à s'intéresser au phénomène, c'est tout dire.

Ces vidéastes ont, en général, un ton similaire qui plaît sur YouTube. Ils usent de l'humour à profusion, se permettant même un pointe de subjectivité sur le sujet ce qui ravit le public en ligne qui en redemande encore et encore. Or, c'est bien joli de faire rire avec des sujets comme les mathématiques ou la physique, mais n'y a-t-il pas un risque? Quelque part, ces vedettes du Web deviennent pour bien des jeunes des experts scientifiques qu'ils écoutent, partagent et citent.

Même des enseignants commencent à suggérer à leurs élèves de regarder leurs capsules pour mieux comprendre ce qui a été appris en classe. Toutefois, sans rien n'enlever à leur talent de communicateurs, rien ne garantit leur infaillibilité sur des sujets. Alors, les youtubeurs scientifiques fournissent-ils de l'info ou du divertissement contestable ?

Une confiance prudente

Le blogue «Science de Comptoir» a soulevé la question de la confiance envers ces vidéastes. Sont-ils crédibles? La bonne nouvelle, c'est qu'en général, on peut dire que oui. D'ailleurs, un professeur de l'université Paris Sud interrogé pour Le Parisien affirmera que le résultat est de bonne qualité. Alors, super! Il n'y avait rien à craindre alors, non?

Peut-être pas, mais il faut rester prudent selon Pierre Kerner, fondateur du site Vidéosciences qui regroupent les baladodiffusions scientifiques francophones. Personne n'est à l'abri de l'erreur et il est facile pour un vidéaste en pleine ascension de devenir aussi arrogant que certains experts scientifiques. Il est donc primordial pour ces vulgarisateurs de joindre leurs sources à leurs vidéos et que celles-ci soient fiables.

Ensuite, il y a un service offert pour les podcasteurs qui s'inscrivent à Vidéosciences : le peervideoing. À la façon du peer-reviewing comme cela existe dans les publications scientifiques, les créateurs de vidéo peuvent fournir leur texte et sources à des experts et amateurs éclairés dans le domaine qui pourront valider ou non le propos. Un service qui est déjà apprécié par les vidéastes qui ne veulent surtout pas donner plus de place à la pseudo-science qui pullule déjà sur Internet.

D'ailleurs, le fait que ces vidéos soient sur une plateforme publique comme YouTube permet aussi à ceux qui dénicheraient des erreurs de les signaler. Évidemment, les youtubeurs se méfient des trolls qui ne feront que contredire pour contredire, mais un commentaire bien écrit et sérieux signalant des erreurs devrait mener à des rectifications par le vulgarisateur. Cela peut être par le biais d'annotations sur la vidéo, de rectifications dans la description de celle-ci ou simplement d'en réaliser une autre qui aborde cette ou ces erreurs. Un mea culpa qui vaut beaucoup mieux qu'une mauvaise réputation sur le Net.

En fait, les youtubeurs scientifiques sont comme les réels chercheurs. Théoriquement, ils sont dignes de confiance, mais il faut garder son esprit critique et s'assurer que la démarche est rigoureuse.

Illustration : e-penser

Références

Bayle, Nadine. "Sur Youtube, La Science Se Déchaîne." Leparisien.fr. Dernière mise à jour : 5 février 2016.
http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/sur-youtube-la-science-se-dechaine-03-02-2016-5511321.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F.

D., Valentine. "Peut-on Faire Confiance Aux Youtubeurs Scientifiques ?" Science De Comptoir. Dernière mise à jour : 4 février 2016.
http://sciencedecomptoir.cafe-sciences.org/peut-on-faire-confiance-aux-youtubeurs-scientifiques/.

Ditta, Marine. "Ces "youtubeurs Scientifiques" Qui Font Fureur Sur Internet." SudOuest.fr. Dernière mise à jour : 16 février 2016.
http://www.sudouest.fr/2016/02/15/les-youtubeurs-scientifiques-font-fureur-sur-internet-2274442-4725.php.

McKelvey, Cynthia. "The 12 Best Science Shows on YouTube." The Daily Dot. Dernière mise à jour : 25 août 2015.
http://www.dailydot.com/geek/youtube-guide-science-education/
.

Roberge, Alexandre. "Les Vulgarisateurs Ont La Cote Sur YouTube." Thot Cursus. Dernière mise à jour : 5 octobre 2015.
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/26036/les-vulgarisateurs-ont-cote-sur-youtube/#.VteRZZzhCM8.

Videosciences. Consulté le 2 mars 2016.
http://videosciences.cafe-sciences.org/
.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire