Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Évaluer par les notes : nécessaire ou dépassé?

Créé le dimanche 13 mars 2016  |  Mise à jour le mercredi 13 avril 2016

Évaluer par les notes : nécessaire ou dépassé?

La délicate tâche de mener les générations futures au statut de citoyens éduqués est une tâche entourée de jugements de toutes sortes. Certains croient à une vision plus progressiste de l'éducation, d'autres sont plus conservateurs.

Une situation qui entraîne des frictions sur certains sujets, particulièrement celui de l'évaluation. Le sujet est primordial puisqu'il s'agit de la façon dont le système scolaire juge les connaissances et compétences de l'étudiant. La façon de savoir s'il est mûr pour continuer ou s'il doit recommencer une partie de son parcours scolaire.

Un vieux débat refait surface

Et s'il y a un débat qui fait rage en matière d'évaluation, c'est bien celui sur les notes. En France, dans la dernière année, celui-ci a recommencé lorsque le ministère de l'Éducation nationale a présenté à la fin du mois de septembre 2015 un texte sur l'évaluation des élèves qui s'amorcerait à la rentrée de 2016. Aussitôt, les rumeurs sur la disparition des notes sur 20 sont apparues bien que le ministère a tenté de les infirmer.

Finalement, le projet serait la cohabitation des notes et d'un système d'évaluation des connaissances et des compétences du socle commun dans 5 domaines :

  • les langues pour penser et communiquer,
  • les méthodes et outils pour apprendre,
  • la formation de la personne et du citoyen,
  • les systèmes naturels et techniques et
  • les représentations du monde et de l'activité humaine.
     

Les enseignants positionneront les élèves sur une échelle de quatre degrés de maîtrise (insuffisante, fragile, satisfaisante et très bonne).

Mais bien que les notes ne disparaissent pas et ne sont pas près de le faire, il était trop tard. La boîte de Pandore avait été réouverte et avec elle, les deux camps de l'évaluation se remettaient à se battre.

Deux visions de la note chiffrée

Tout d'abord, il y a ceux qui considèrent que la fin des notes est une approche du nivellement par le bas, une façon de ne pas voir les difficultés des élèves français. Pour ces individus, ce serait l'équivalent du médecin qui se débarrasse d'un thermomètre parce qu'il affiche de la fièvre.

Parce qu'il faut le dire, les notes montrent de façon beaucoup plus brutale les écarts de compréhension et de maîtrise entre les élèves. Entre les 18, 16 et 15 sur 20 et ceux qui ont 10, 8 ou 5, la marge est grande. Pourtant elle montre, selon les partisans de la note, qui a besoin d'aide et ne possède pas les compétences requises.

Dans le camp adverse, au contraire, les partisans d'une évaluation sans notes dénoncent le système actuel qui accentue le sentiment d'échec que vivent de nombreux élèves. D'autant plus qu'il a été montré que les notes sont souvent influencées par les comportements d'un élève, son milieu socio-économique, etc.

André Antibi avait d'ailleurs démontré une constante macabre dans les évaluations chiffrées. En effet, peu importe le milieu, le niveau des élèves et le sujet de l'examen, il y aura toujours sensiblement la même proportion de mauvaises notes. Et puis, il faut le dire, l'évaluation par les notes était déjà en perte de vitesse avant même la proposition ministérielle.

Des méthodes d'évaluation différentes

Une approche par compétences était déjà en place dans plusieurs établissements français. Une méthode plutôt bienveillante dans laquelle l'enseignant ne note plus, par exemple, une composition de français en général mais sur chaque aspect de celle-ci (suivi des consignes, orthographe, conjugaison, etc.).

Ce type d'évaluation est plus près de la réalité puisqu'un élève peut très bien suivre les consignes d'une dissertation et avoir une bonne syntaxe, mais posséder un vocabulaire pauvre. Conséquemment, la méthode est claire pour l'enseignant, mais aussi pour le parent et l'élève qui voient les éléments à améliorer et ceux maîtrisés. Il y aurait aussi beaucoup moins de stress et de découragement lié aux évaluations.

Il y a bien d'autres façons d'évaluer. Certains évaluent les élèves avec des smileys, d'autres avec des codes de couleur ou simplement des lettres qui sont un peu moins dures que les chiffres. Si l'évaluation notée existe dans d'autres pays que la France, les approches sont bien différentes et, comme le note cet article, il y a davantage de collaboration entre les professeurs afin d'établir un barème cohérent et juste.

La population d'accord...

Le ministère de l'Éducation nationale a révélé dans la foulée de son annonce sur l'évaluation qu'un sondage – interne, précisons-le – disait que 75% des Français sont favorables à cette réforme.

Tant mieux, aurait-on envie de dire, mais tous ces changements qui n'en sont pas réellement et le débat qui est revenu dans les médias sont l'arbre qui dissimule la forêt. Pour ce professeur en sciences de l'éducation de Grenoble, tout ce faux-débat cache le fait qu'il y a des chantiers urgents à faire dans l'évaluation des élèves. À la fin de son papier, il aborde des chantiers concrets qui devraient être mis en œuvre :

  • sur les grilles de lecture analytiques pour évaluer précisément les compétences,
  • sur la recherche de bulletins scolaires réellement informatifs pour tous et
  • sur la recherche de procédures évaluatives qui sont « libres de peur » pour l'élève.

 
Voilà ce qui pourrait être une approche constructive pour bâtir l'évaluation scolaire de demain.

Illustration : Matt Benoit, Shutterstock

Références

Battaglia, Mattea. "La Fin Des Notes N’est Pas Vraiment Pour Demain." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 29 septembre 2015. http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/09/29/reforme-de-l-evaluation-ce-que-prepare-najat-vallaud-belkacem_4776089_3224.html.

Chesnel, Sandrine. "Avec Ou Sans Notes: Comment L'évaluation Des élèves Va évoluer." LExpress.fr. Dernière mise à jour : 28 septembre 2015. http://www.lexpress.fr/education/avec-ou-sans-notes-comment-l-evaluation-des-eleves-va-evoluer_1720210.html.

Chesnel, Sandrine. "DOCUMENT. Un Bulletin Scolaire Sans Notes, ça Ressemble à Quoi?" LExpress.fr. Dernière mise à jour : 12 décembre 2014. http://www.lexpress.fr/education/un-bulletin-scolaire-sans-notes-ca-ressemble-a-quoi_1631688.html.

Chesnel, Sandrine. "Smileys, Code Couleurs: Comment Les Profs évaluent (déjà) Sans Notes." LExpress.fr. Dernière mise à jour : 24 juin 2014. http://www.lexpress.fr/education/smileys-code-couleurs-comment-les-profs-evaluent-deja-sans-notes_1553912.html.

Clavel, Geoffroy. "Evaluation à L'école: 75% Des Français Favorables à La Réforme, Selon Un Sondage Du Ministère." Le Huffington Post. Dernière mise à jour : 30 septembre 2015. http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/30/evaluation-ecole-sondage-ministere_n_8219158.html.

Hadji, Charles. "Sortir Du Faux-débat Sur Les Notes à L’école." The Conversation. Dernière mise à jour : 8 octobre 2015. http://theconversation.com/sortir-du-faux-debat-sur-les-notes-a-lecole-48767.

Millot, Ondine et Véronique Soulé. "Les Notes à L’école Ont-elles Encore Un Sens ?" Libération.fr. Dernière mise à jour : 11 décembre 2014. http://www.liberation.fr/france/2014/12/11/les-notes-a-l-ecole-ont-elles-encore-un-sens_1161306.

Peiron, Denis. "L’école Tourne Le Dos Aux Notes… Sans Les Interdire." La Croix. Dernière mise à jour : 30 septembre 2015. http://www.la-croix.com/Actualite/France/L-ecole-tourne-le-dos-aux-notes-sans-les-interdire-2015-09-30-1362810.

Peiron, Denis. "Comment L’école Note Ses élèves D’un Pays à L’autre." La Croix. Dernière mise à jour : 30 septembre 2015. http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Comment-l-ecole-note-ses-eleves-d-un-pays-a-l-autre-2015-09-30-1362945.

"Pourquoi La Suppression Des Notes Sur 20 Et Le Nouveau Système D'évaluation Voulu Par L'éducation Nationale N'est Pas La Solution ?" Atlantico.fr. Dernière mise à jour : 9 janvier 2016. http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-suppression-notes-20-et-nouveau-systeme-evaluation-voulu-education-nationale-est-pas-solution-2530946.html.

"Tiens, Revoilà Le Débat Sur Les Notes à L'école." Libération.fr. Dernière mise à jour : 17 septembre 2015. http://www.liberation.fr/france/2015/09/17/tiens-revoila-le-debat-sur-les-notes-a-l-ecole_1384554.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire