Par Evelyne Jardin  | e.jardin@cursus.edu

Merci Patron!, un documentaire qui pétille

Créé le lundi 21 mars 2016  |  Mise à jour le dimanche 3 avril 2016

Merci Patron!, un documentaire qui pétille

Le couple Klur est étranglé par les dettes. « S'ils veulent prendre ma maison, je mettrai le feu », déclare, au bord des larmes, M. Klur. Licencié avec sa femme lors de la fermeture des usines textiles Boussac rachetées par Bernard Arnault, ils sont abattus, ne sachant plus quelle solution trouver à cette spirale infernale.

Une lettre d'huissier vient d'arriver : tous leurs biens et leur maisonnette rénovée de leurs propres mains vont être saisis, s'ils ne trouvent pas rapidement 30 000 €. « Nous venions faire les travaux pendant nos pauses midi, lorsqu'on travaillait à l'usine », se souvient M. Klur. L'histoire commence mal. Heureusement François Ruffin, le rédacteur en chef du journal Fakir va monter un plan machiavélique pour renverser la vapeur.

Minorité agissante

Ici, pas d'Internationale entonnée dans un défilé à grand renfort de banderoles. Juste « Une minorité agissante, les plus dangereux », confiera l'un des sbires de Bernard Arnault.

Ces Robins des bois du XXIe siècle vont rançonner le riche milliardaire français pour redonner l'argent au couple Klur. Mais, plus facile à dire qu'à faire ! Aussi, intrigues et rebondissements émaillent ce documentaire pas comme les autres. Bien sûr, la tonalité très satirique doit beaucoup à François Ruffin, le chef d'orchestre de cette redistribution.

Demain sera différent

A la lecture des critiques plutôt élogieuses, des références sont égrainées : François Ruffin, le fils spirituel de Michael Moore (en référence à Roger et moi); David contre Goliath; « Ernst Lubitsch (pour le quiproquo, le déguisement, le commissaire dupé dans les grandes largeurs) », écrit le critique Jacques Mandelbaum du Monde.

Nous pensons à un autre documentaire qui cartonne en France et dans les pays francophones voisins, c'est Demain (César 2016 du meilleur documentaire). Ces poignées d'irréductibles refusent le monde tel qu'il est, partent à l'assaut du fatalisme, chacun avec leurs armes et une grosse rasade de bonne humeur. Merci Patron! et Demain rechargent nos batteries, nous redonnent espoir dans un monde de brutes. Ca pétille comme un champagne Moët&Hennessy, aussi propriété de Bernard Arnault. Tchin, tchin !

Pour agir : un appel a été lancé depuis le 31 mars 2016
Vous pouvez suivre sur Twitter les rassemblements qui ont lieu sur la place de la République à Paris, depuis le 31 mars 2016 avec le mot-dièse #NuitDebout et jour par jour #31mars, #32mars, #33mars

Pour en savoir plus sur Merci Patron!

Le site du journal Fakir

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire