Par Nicolas Le Luherne  | n.leluherne@cursus.edu

Enseigner un militantisme pédagogique.

Créé le mardi 22 mars 2016  |  Mise à jour le lundi 25 avril 2016

Enseigner un militantisme pédagogique. Maria Montessori

Beaucoup de professeurs s'inspirent d'un courant ou d'une école de pensée au cous de leur carrière. Certaines rencontres se font au travers des lectures, dans les livres d'histoire et des sciences de l'éducation. Elles constituent un tournant parce qu'elles sont inspirantes. J'ai rencontré de cette manière trois pédagogues qui m'ont permis de percevoir ce qu'est être professeur. Ils se nomment Janusz Korczak, Maria Montessori et Célestin Freinet.

Les nécessaires expériences pour réussir ses expérimentations

Les théories de ces trois humanistes n'ont pas résonné tout de suite dans mes pratiques professionnelles ou en tout cas pas aussi intensément qu'aujourd'hui.  Ces théories constituent un portfolio éclairé par les expériences, les expérimentations professionnelles comme celle de ces précurseurs. Enseigner c'est aussi se poser toujours plus de questions.

L'introduction du numérique éducatif dans la pratique quotidienne de l’enseignant oblige à revenir à ce que les sportifs appellent les fondamentaux. Elle ouvre le champ des possibles mais la réponse est toujours celle de la démarche pédagogique. Il reste qu’il faut se poser une question de l’équité des élèves face à des instruments dont le coût financier est important.

Des théoriciens ancrés dans la société

Ces trois rencontres constituent un tournant car je souhaitais travailler en groupe, avoir des élèves actifs, responsabiliser, différencier et surtout émanciper. Le numérique a été une porte qui a facilité une partie des réponses à ces besoins.

Je me suis lancé dans cette belle aventure pédagogique qu’est la classe inversée. Enthousiaste, j’ai pensé que c’était une belle manière de faire en sorte que les élèves soient égaux face au savoir. D’autres questions sont arrivées : Quid du matériel des élèves à la maison ? Que faire quand il n’y a pas d’ordinateur ou que c’est le seul pour toute la famille ? Et s’il est obsolète ? J’avais l’impression que ce que je pensais un progrès, augmentait en fait la fracture entre les élèves. L’inscription de ces trois maitres dans la vie sociale a été inspirante pour tenter d’apporter une réponse à ces problématiques pédagogiques et matérielles.

Korzack : la république des enfants 

Janus Korczak, est la rencontre la plus récente. J'ai croisé sa pensée au cours d'un cycle de formation organisé par le mémorial de la Shoah de Paris. Ce médecin polonais est un militant des droits de l'enfant qui exerça dans de nombreux orphelinats dont celui du ghetto de Varsovie. Sa pensée est tournée pour intégrer ces enfants abimés par la vie.

La République des enfants, c'est un peu le mélange entre autogestion et engagement de l'élève. L'enfant vote, s'exprime et évolue. L'individu a une responsabilité qu'il exprime au travers de sa voie et de ses voix. Il inscrit, donc, l'enfant citoyen dans un cadre plus large de celui de l'orphelinat ou de l'école. Il devient acteur légitime de la société qui exerce ses droits et qui a conscience de ses devoirs. Le symbole de son engagement au service des orphelins est le refus de laisser les enfants aller, seuls, au devant de la mort.

Montessori la maison des enfants

Au delà de l'inscription pédagogique de la pensée pédagogique de Maria Montessori, la « casa dei bambini » est indissociable de son engagement social notamment dans le quartier populaire de San Lorenzo à Rome. L’école est intégrée dans un batiment plus large qui n’est pas sans rappeler les théories architecturales de Le Corbusier.  Comme une poupée gigogne la « petite maison » s'inscrit dans la « grande maison ».

Le projet scolaire est alors au service d'une cause plus large qui est l'amélioration des conditions de vie des classes populaires par l'éducation. C'est une approche globale qui inscrit et engage l'élève, les familles et l'enseignant. Tandis que les familles ont pour mission d'assurer une tenue et l'hygiène de leur enfant, l'enseignant fait de la maison son espace de vie personnel et professionnel. Un enseignant n'est pas là pour juger mais facilite la progression des élèves. Il reconnaît l'autre comme son égal.

Une des missions de l’enseignant est de redonner l'espoir de progresser du point de vue scolaire et de se construire un avenir. De même un établissement n’est pas une tour d’Ivoire, c’est un lieu interface qui fait le lien entre les familles, l’élève et le monde de demain.

Freinet la libre expression de l'enfant

Célestin Freinet est un homme qui va souffrir dans ses chairs toute sa vie. Il souffre d'une grave blessure contractée aux poumons pendant le premier conflit mondial. Quand on connaît l'importance du souffle dans la profession d'enseignant, on imagine la multitude de stratégies pédagogiques pour pallier à ce handicap. Freinet c'est la créativité, la libre expression de l'enfant par l'imprimerie.

C'est, aussi, une conscience que l'innovation pédagogique passe par le matériel. Quelle que soit la place de la famille dans la société, l'élève doit avoir en main tous les outils et les instruments pédagogiques qui lui permettent de réussir. Il met en place des coopératives scolaires.

C'est une réflexion que l'on pourrait encore avoir aujourd'hui à l'heure du BYOD (travailler avec le matériel numérique des élèves) et du numérique pédagogique. Comment ne pas stigmatiser et discriminer des élèves qui ne possèdent pas le matériel ou bien que celui-ci est trop obsolète pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions.

Enseigner un militantisme pédagogique

Enseigner ce n'est pas se contenter des limites physiques de l'établissement. Il faut avoir conscience des enjeux sociaux pour différencier les besoins de nos élèves. Penser qu’un élève peut progresser et tenter de lui donner les moyens de le faire : c’est une forme de militantisme.

Croire en l’avenir passe par croire en notre jeunesse. Il faut alors s’engager pour comprendre les enjeux qui pourraient être un obstacle à la réussite des élèves. L'exemple de ces trois pédagogues montrent bien qu'enseigner tient du militantisme pédagogique et social. 

Illustration :  Maria Montessori, one of greatest women of 20th century, Rodetripfewtimelegt

Sources

Korczak, A Walda, 1989 (film) - https://youtu.be/ohaFySwuYqc

La Pédagogie. Théories et pratiques de l'Antiquité à nos jours, Clermont Gauthier et Maurice Tardif (coord.), Gaëtan Morin Éditeur, Montréal, 2005.

L'Éducation et la paix, Maria Montessori - Éditions Charles Léopold Mayer, 2002
http://www.decitre.fr/livres/l-education-et-la-paix-9782220048901.html

Touché ! Souvenirs d'un blessé de guerre, récit, Ateliers du Gué, 1996.

Anthropologie de l’écriture et pédagogie Freinet, Pierre Clanché, Caen, PUC, 2009.
http://www.decitre.fr/livres/anthropologie-de-l-ecriture-et-pedagogie-freinet-9782841333516.html

BYOD : quelles sont les bonnes pratiques, CNIL, 19 février 2015
https://www.cnil.fr/fr/byod-quelles-sont-les-bonnes-pratiques

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire