Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Les étonnants modèles d'apprentissage du secteur public

Créé le samedi 21 mai 2016  |  Mise à jour le mercredi 6 juillet 2016

Les étonnants modèles d'apprentissage du secteur public

Les administrations et le secteur public génèrent des situations d’apprentissage et des pratiques pédagogiques singulières dont s’inspirent parfois les entreprises privées. 

L’existence de territoires partagés caractérise le monde public, tout comme  la coexistence de citoyens et des grandes causes d’intérêt général associées,  la gestion de ressources communes, la présence et de l’action d’élus représentants la population et également l’organisation bureaucratique des structures. Chacune de ces caractéristiques rend possible des activités pédagogiques spécifiques.

  • Le développement urbain et les lieux de découverte

Le monde occidental a adopté la ville comme cadre de vie. 80% des occidentaux vivent dans des villes, qu’elles soient grandes ou petites. Il en découle des comportements urbains, un rapport au paysage, à la nature, aux formes qui nous entourent, marqués par des aménagements minéraux, et un bourdonnement continu d’activités humaines.  Une partie de l’énergie des agents publics est dédiée à l’aménagement, la régulation la gestion des villes, de leurs équipements, voies de transports, réseaux d’énergies et lieux remarquables.

Pour apprendre la ville, ses agents peuvent observer et comparer les centres urbains et installations publiques à l’occasion de « balades urbaines » d’éco-quartier, ou « d’expéditions apprenantes » vers des équipements publics. C’est ainsi qu’une équipe d’apprenants peut visiter une station d’épuration écologique filtrant les eaux usées à l’aide du système racinaire de roseaux pour imaginer des alternatives au traitement chimique de l’eau. La visite sur site est une pratique très développée dans le monde public.

L’espace public n’est pas seulement observable il est aussi aménageable. Des villes transforment les façons d’apprendre de leurs agents et de leurs habitants en se dédiant à des missions. Par exemple, la ville de Saint Etienne se donne pour projet d’être une « cité du design » de référence. La ville encourage alors toute forme de co-conception, d’imagination créatrice de lieux inspirants, pour créer les objets et services du futur. Les projets soutenus par les pouvoir publics sont aussi la base de  formation-actions menées à cette occasion. Les équipes apprennent en conduisant des projets réels d’installation de halles ou de tramway. Le développement urbain poursuit aussi des ambitions économiques en créant des lieux de vie et de production.

L’idée des fab-labs se comprend comme un moyen de micro-réindustrialisation de la ville mais aussi de redynamisation pédagogique. Dans ces labs, la rencontre intergénérationnelle autour de projets citoyens produit des idées nouvelles et du lien social, effets très précieux en apprentissage.

  • La relation avec les citoyens et les lieux de participation

L’habitant d’une ville est à la fois un usager, un consommateur, un contribuable, un voisin, un  électeur, un travailleur actif, père ou mère de famille. Il a son mot à dire sur son cadre de vie.

Il est vital pour les agents publics d’apprendre à écouter et tenir compte des besoins des habitants. Le monde public a acclimaté de longue dates des approches participatives, ou de concertation avec les citoyens telles que des forums ouvert, world café, histoires inspirantes, des enquêtes ethnographiques. Ces méthodes de dialogue avec les citoyens autorisent simultanément  le conflit-sociocognitif qui permet d’apprendre en poussant son argumentation, mais aussi produisent là encore du lien social.

  • Le bien public, les grandes causes d’intérêt général et les lieux de discussion

Le monde public est dépositaire des grandes causes d’intérêt général. Sa raison d’être est de s’intéresser à la préservation et à l’agrandissement du bien commun. C’est pourquoi les méthodes pédagogiques qui misent sur les échanges dans des réseaux professionnels, ou communautés métiers, la coopération inter-service public (voir par exemple les engagements du Réseau d’Ecole de Service Public en France) sont si développés.

La sphère publique se constitue en un immense réseau d’échange de savoirs par les multiples capillarités existant entre ses entités. Les mobilités professionnelles inter-fonctions publiques sont encouragées, les actions concertées aussi. Les causes d’intérêt général (lutte contre l’illettrisme, lutte contre les discriminations, lutte contre le réchauffement climatique par exemple) bénéficient de moyens de communication et s’appuient sur des approches pédagogiques qui favorisent appropriation et conscientisation.

L’exemple du théâtre forum repris des idées et pratique d’Augusto Boal (voir la description de ces pratiques par le théâtre de l’opprimé) misent sur un passage à l’action des agents publics et des citoyens. Tout le courant de l’éducation populaire alimente les pratiques de mobilisation citoyenne.

  • Les ressources contraintes et les espaces de création

Le monde public est en permanence observé. Une vigilance accrue est portée sur le bon usage des impôts. Il s’agit toujours d’améliorer l’existant avec moins de ressources. Apprendre la parcimonie et l’efficience passe par des observations croisées, un effort de mise en valeur de la ville et de ses friches industrielles. Il en découle la promotion de nouvelles pratiques culturelles.

Nombre de villes transforment leur patrimoine industriel en espace de création. Des créatifs culturels s’emparent de ces lieux délaissés pour créer, imaginer de nouvelles formes d’art et de production, à l’exemple du Frigo à Paris devenu un espace d’art contemporain, ou du 104 (anciennes pompes funèbres municipales  de Paris) transformé en lieu d’activité culturelle, d’exposition, d’incubation et de création très diversifié. Partout dans le monde les contraintes budgétaires poussent à l’imagination.

  • La présence des élus et les politiques structurantes

Si les élus sont parfois vilipendés pour leur gestion, si parfois les attentes des citoyens sont démesurées, de grandes initiatives ou projets d’équipement de vitalisation de communautés sont aussi des sources d’apprentissage en proximité.

C’est l’exemple de tous les bénévoles du Puy du Fou en Vendée qui réapprennent des métiers. Mais cela peut aussi être le soutien à l’effort associatif, la création de maillage des moyens publics, comme par exemple Lyon qui organise ses services pour se transformer en « ville entreprenante », ou Montréal  qui se construit en « ville apprenante – ville de savoir » – création de pôle de compétence

  • Les échelons bureaucratiques et la carrière

Un dernier effet d’apprentissage du monde public est lié au mode d’organisation hiérarchisée et bureaucratique. Il consiste en un apprentissage organisationnel ou tout au long de la carrière. Un agent progresse dans le temps en occupant des postes de difficulté croissantes ou dans des environnements urbains de plus en plus complexes. Cet apprentissage par la carrière particulièrement observé pour les cadres est précieux pour capitaliser des savoir-faire dans la durée. Il est aussi renforcé par l’esprit de corps qui traverse tous les métiers publics.

Ce rapide survol des apprentissages dans la sphère publique et à l’occasion de projets publics montre une porosité d’apprentissage entre agents publics et citoyens.

Cette relation entre les fonctionnaires publics et les habitants participe certainement d’un partage des valeurs du vivre ensemble. Il convient donc d’être attentif aux pratiques pédagogiques qui affectent les agents publics, car, elles déteindront à n’en pas douter sur tous les citoyens et permettront ou non de renforcer l’envie de se projeter et de vivre ensemble.

Références

Balade urbaine numérique (BUN) - La balade urbaine numérique : un support pour tester les parcours autrement - Vivacités
http://www.vivacites-idf.org/spip.php?rubrique84

Cité du design - St Étienne - http://www.citedudesign.com/fr/home/

Comment un Fab-Lab peut favoriser un renouveau pédagogique ?- Denis Cristol
http://4cristol.over-blog.com/comment-un-fab-lab-peut-favoriser-un-renouveau-p%C3%A9dagogique

Forum ouvert - Colibris
https://www.colibris-lemouvement.org/ensemble/evenements-animations/forum-ouvert

World Café - Pratiques collaboratives
http://www.pratiques-collaboratives.net/World-Cafe-une-presentation-du-comment-faire.html

La méthode ethnographique - Georges Lapassade
http://1libertaire.free.fr/GLapassade06.html

Réseau des écoles de service public
http://www.resp-fr.org/

Théatre Forum - Technique
http://www.theatredelopprime.com/compagnie/theatre-forum/

Je crée, reprends, cède mon entreprise dans le Grand Lyon
http://www.economie.grandlyon.com/creer-reprendre-ceder-une-entreprise-dans-le-grand-lyon-51.html

La carrière «classique» existe encore - Le cas des cadres à haut potentiel - Christophe Falcoz (.pdf)
http://www.annales.org/gc/2001/gc06-2001/falcoz04-11.pdf

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire