Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Mangez vos légumes ! Le jeu vidéo pour inculquer de saines habitudes de vie

Créé le dimanche 5 juin 2016  |  Mise à jour le mercredi 6 juillet 2016

Mangez vos légumes ! Le jeu vidéo pour inculquer de saines habitudes de vie

Associer saines habitudes de vie et jeu vidéo est un mélange délicat. D'autant plus que les jeux sont considéré comme un « mauvais » loisir. Il s’agit de périodes inactives et sédentaires qui n’aident pas beaucoup à brûler les calories ou à renforcer les muscles. Il y a, certes, les jeux usant de la capture de mouvements, mais il semble que la génération récente ait pratiquement abandonné cette façon de jouer. Pourtant, le jeu vidéo pourrait modifier la donne.

Aux États-Unis, la proportion de l’obésité infantile demeure criante. 17,5 % des enfants de 3 à 19 ans ont un problème de poids. De quoi inquiéter la santé publique américaine qui aimerait bien que de meilleures habitudes de vie soient davantage inculquées à l’école.

Inculquer de bonnes habitudes par le jeu

En 2012, un programme fédéral contraignait les jeunes à prendre au moins un fruit ou un légume sur leur plateau-repas. Échec cuisant : celui-ci n’a fait qu’augmenter de 56 % le gaspillage de nourriture dans les écoles. Une meilleure nutrition ne passerait donc pas par la contrainte, mais par l’encouragement. Il fallait inciter les enfants et adolescents à ajouter davantage de fruits et légumes dans leur alimentation. 3 ans auparavant, la solution avait été conçue sous la forme d’un jeu.

En effet, le CNRC (Children's Nutrition Research Center) avait créé, avec l’aide du développeur Archimage, le jeu Squire’s Quest 2. Le but du Centre était de voir si un jeu éducatif pouvait aider les jeunes à adopter une approche positive aux fruits et légumes.

Dans ce jeu, les joueurs interprètent un écuyer qui doit sauver le royaume de Cinq-par-jour d’un vilain être à l’apparence serpentiforme. Dans sa quête, il recueillera différents aliments. Il lui faudra balancer son menu pour avoir la forme et incorporer des fruits et légumes aux différents repas afin de devenir chevalier et abattre le sinistre personnage menaçant son monde. Le but étant que les enfants consomment en fin de partie, comme le personnage, au moins cinq portions de fruits et légumes par jour dans la vraie vie.

Le jeu n’a toutefois jamais été offert librement, le CNRC proposant des accès aux écoles sélectionnées au hasard pour différentes études.

Une approche qui fonctionne

La stratégie était donc de vérifier d’abord et avant tout si l’approche vidéoludique était valable pour inculquer des habitudes de vie chez les plus jeunes. Près de six ans après la création du jeu, l’embargo sur une recherche ayant usé de Squire’s Quest était levé et montrait des résultats encourageants. 400 élèves de niveau CM1 et CM2 (9 à 11 ans) ont joué aux dix chapitres du jeu pendant 5 semaines. Les chercheurs ont ensuite périodiquement vérifié les valeurs nutritives des repas de jours de semaines et de week-ends durant une période de 6 mois.

Dans les semaines d’usage du jeu, l’augmentation de consommation de fruits et légumes était déjà en hausse. 79 % d’entre eux avaient augmenté les portions consommées durant les repas et les en-cas. Or, ce qui a encouragé les chercheurs fut le fait que chez la majorité d’entre eux, les habitudes 6 mois après les séances de jeu étaient similaires ou en hausse.

De quoi exciter beaucoup d’organismes de santé publique qui pourraient bien avoir trouvé un outil efficace de prévention et de promotion de saines habitudes. Or, les chercheurs admettent à la fin de l’étude que d’autres recherches en ce sens devront être faites. Car si cela fonctionne pour une période de 6 mois, est-ce que cela s’étend sur une ou plusieurs années? Les résultats seraient-ils pareils chez des enfants plus âgés? Ou les ados? Le jeu seul peut-il être un outil ou doit-il, dans les meilleurs des cas, être accompagné de plans d’intervention et d’autres suivis pour s’assurer que les connaissances soient bien assimilées?

L’étude montre, en tout cas, les effets bénéfiques du jeu Squire’s Quest qui, espérons-le, sera possiblement offert publiquement sur la Toile. Une initiative bienvenue afin que les jeunes de partout puissent s’adonner à cette aventure et apprendre le réflexe de manger des fruits et légumes. Le jeu vidéo n’est peut-être pas le meilleur passe-temps pour garder la forme. Mais, grâce à un contenu stimulant, il peut avoir un impact positif sur les habitudes de vie.

Références

Carrillo, Jaime. "Squires Quest! II Gets Kids to Eat Their Veggies." FoodieDaily. Dernière mise à jour : 12 mai 2016. http://foodiedaily.com/squires-quest-ii-gets-kids-to-eat-their-veggies/.

La Presse Canadienne. "Les Jeunes Maintenant Moins Obèses Au Canada Qu'aux États-Unis." La Presse. Dernière mise à jour : 26 août 2015. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201508/26/01-4895538-les-jeunes-maintenant-moins-obeses-au-canada-quaux-etats-unis.php.

"Manger Mieux Grâce à Un Jeu Vidéo." Allo-Médecins.fr. Dernière mise à jour : 11 mai 2016. http://www.allo-medecins.fr/actualite/enfants/11052016,un-serious-game-pour-une-meilleure-sante-alimentaire,1099.html.

"Un Serious Game Pour Faire Manger Des Légumes Aux Enfants." Ladepeche.fr. Dernière mise à jour : 12 mai 2016. http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/12/2343205-un-serious-game-pour-faire-manger-des-legumes-aux-enfants.html.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire