Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

La bibliothèque : un refuge aux distractions

Créé le dimanche 23 octobre 2016  |  Mise à jour le mercredi 23 novembre 2016

La bibliothèque : un refuge aux distractions

Notre vie est pleine de distractions. Il est facile de se perdre dans celles proposées par les médias, par nos appareils technologiques, etc. Et conséquemment d’oublier ou de mettre de côté les tâches à faire au niveau professionnel et domestique. Les étudiants sont aussi pris dans ce tourbillon de distraction qui les éloigne de leurs études au profit d’une petite vidéo YouTube de 10 minutes… pour finalement passer une soirée à en regarder.

Bref, quoi faire pour se concentrer sur la tâche à faire? Où les étudiants peuvent-ils échapper à ces distractions qui sont à leur portée de la main? Il semble que beaucoup d’entre eux choisissent la bibliothèque comme refuge.

Un environnement favorable aux études...

La bibliothèque peut être perçue comme vétuste à l’ère du numérique. Après tout, il y a plus de contenu sur Internet que dans toute bibliothèque. Et pourtant, leur fréquentation ne diminue pas. Au contraire, des endroits comme la France doivent même réajuster le tir. En effet, l’Hexagone est un des pays où les bibliothèques universitaires (BU) ont le moins d’heures d’ouverture en Europe. La moitié des 480 ne sont ouvertes que 19 heures par semaine alors que la moyenne européenne est de 65 heures.

Les Allemands bénéficient même de BU offrant 69 heures d'ouverture. La ministre Najat Vallaut-Belkacem et le secrétaire d’État de l’enseignement supérieur Thierry Mandon ont dû au début de l’année 2016 pousser les établissements français à ouvrir davantage les portes. Un plan bibliothèque qui devrait améliorer l’offre et répondre aux besoins des étudiants.

Car oui, ils le réclament. Cet amusant billet d’un blogueur qui a étudié en Angleterre l'explique bien. Bien que les enseignants aiment croire que l’apprentissage augmente tout au long du cours, la réalité est que bien souvent celle-ci se fait surtout en fin de session lorsqu’approche les examens. Soudainement, tous essaient de se mettre dans le crâne ce qu’ils ont appris durant les derniers mois et ce, avec l’aide de nombreuses substances légales finissant par « ine ».

À l’ère du numérique et des cours en ligne, il est curieux de voir les étudiants autant apprécier les bibliothèques, mais cela s’explique facilement. Il y a une culture liée à ces établissements : celle du silence. Ils doivent donc la respecter et se concentrer sur ce qu’ils ont à faire, ce qui est beaucoup plus difficile chez soi où les tentations de se distraire sont plus nombreuses.

Comme l’expliquent des experts, le fait que tout cela se déroule dans un bâtiment avec ses délimitations et son code permet une distanciation saine d’une société bombardée de distractions de toutes sortes. Des étudiants confirment d’ailleurs que la bibliothèque est une bonne transition entre les cours et leur logement. Ils restent dans un esprit éducatif un brin plus relaxant et gardent leur domicile comme l’endroit où ils peuvent réellement se détendre et s’amuser.

... mais on ne fait pas qu'y étudier

Toutefois, la bibliothèque n’est pas le refuge parfait aux distractions. Après tout, elles sont nombreuses à offrir Internet qui amène la distraction, surtout pour ceux qui travaillent sur leur ordinateur portable. Et puis, il y a aussi des visiteurs qui n’y font pas qu'étudier. L'établissement devient un milieu social important chez les jeunes adultes. Certains papotent discrètement ou en profitent même pour draguer. Néanmoins, cela n’a pas que du négatif. Des étudiants peuvent profiter de ces échanges pour mieux comprendre certains pans de la matière à réviser, entre autres.

Dans une ère où il est facile de se distraire, les bibliothèques sont donc des lieux prisés par les étudiants. Certains ne les voient que comme des endroits de transition entre école et maison ou des milieux de socialisation entre apprenants. Beaucoup d’autres apprécient le côté presque sacré de l’institution qui les met dans une meilleure prédisposition pour étudier.

Voilà pourquoi le plan bibliothèque français est important. Afin de répondre aux besoins de disponibilité et de lieux d'étude adéquats dans les BU.

Illustration : mripp via Foter.com / CC BY

Références

Alvarez, Guillaume. "La Bibliothèque, Nouveau Refuge Des étudiants." Levif.be. Dernière mise à jour : 5 février 2016. http://www.levif.be/actualite/la-bibliotheque-nouveau-refuge-des-etudiants/article-normal-458585.html.

"La Bibliothèque Pendant La Période Des Examens Ou La Période Faste De La Vie Universitaire." Civilisation 0,7. Dernière mise à jour : 5 décembre 2015. http://civilisation07.over-blog.com/2015/12/la-bibliotheque-pendant-la-periode-des-examens-ou-la-periode-faste-de-la-vie-universitaire.html.

Tourret, Louise. "Pourquoi Les étudiants Ont Plus Que Jamais Besoin Des Bibliothèques." Slate.fr. Dernière mise à jour : 4 février 2016. http://www.slate.fr/story/113545/etudiants-besoin-bibliotheque.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire