Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

L'innovation managériale en 3 MOOC

Créé le jeudi 10 novembre 2016  |  Mise à jour le lundi 5 décembre 2016

L'innovation managériale en 3 MOOC

Les recettes de motivation ou de mobilisation des collectifs issues de l'ère industrielle ne fonctionnent plus. Avec un niveau d'instruction en hausse constante (par exemple 60% des individus accèdent à l'enseignement supérieur dans le monde occidental), la façon de chacun de s'informer par lui-même notamment grâce à internet contrarie des discours et des plans tout fait.

Chacun exige de revenir à la réalité de son travail et au pourquoi il s'engage à le faire. Il demande à participer aux décisions qui le concernent. Il ne prend pas pour argent comptant toutes les argumentations logiques qu'on lui sert à la moindre transformation d'organisation, de projet ou de politique. Il souhaite maintenir la qualité de son travail et de sa qualité d'exécution mais aussi garder la main sur sa trajectoire professionnelle, son identité professionnelle et sa capacité à évoluer.

L'innovation managériale est à la mode. Il s'agit du leitmotiv actuel proposé pour réenchanter un management dont les racines remontent à une ère industrielle révolue. Le management en tant que technologie sociale d'ordonnancement des opérations, de planification rationnelle, de motivation par une croissance et une redistribution continue semble avoir atteint le maximum de ses possibilités.

L'innovation managériale fait partie de ces concepts attrape-tout qui polarise l'attention par absorption d'autres notions molles telles que agilité managériale, résilience organisationnelle, entreprises libérées, etc. 
L'innovation managériale peut se lire selon un système qui s'emboîte

Innovation et société

Un premier niveau d'innovation managériale se situe entre les organisations et le renouvellement des liens entre les organisations. 

  • Dans le secteur privé, l'innovation managériale est portée par une logique d'échange dans des hubs, de création de grappes, d'alliance, de réseaux d'affaires qui ouvrent à d'autres perspectives que la seule logique de compétition. C'est une logique d'innovation ouverte, de créativité organisationnelle, de coopétition.
  • Dans le secteur public c'est la mutualisation de politique et de ressources, le partage d'informations, les partenariats publics privés, l'ouverture des données, le travail étroit avec des usagers sur des questions concrètes qui transforment les modes de management. Le MOOC innovation et société aidera à comprendre la problématique.
     

Entreprises libérées

Un deuxième niveau d'innovation managériale se situe à l'intérieur même des organisations.

  • Soit l'innovation part de la base et d'initiatives de terrain et vient questionner les pratiques de gouvernance en s'octroyant des marges de liberté pour résoudre plus efficacement des problèmes vus au plus proche des endroits où ils se posent.
  • Soit l'innovation est promue par les directions qui assouplissent des cadres d'action, procèdent par essai-erreurs et finissent par généraliser les découvertes qui fonctionnent. L'organisation se fait apprenante en découvrant les facteurs qui permettent de convertir des initiatives en nouveau genre de performance. Voir le MOOC sur les entreprises libérées.
     

Transformation de vision

Un troisième niveau d'innovation managériale concerne la transformation des postures des managers eux-mêmes. C'est certainement la transformation la plus difficile à opérer. À ce niveau se travaille le passage de l'ego à l'écosystème.

Le manager se met au service du collectif qu'il sert, il partage du leadership opérationnel pour le bon avancement du projet. Il fait preuve de leadership partagé. Il oublie qu'il doit sa réussite a un examen individuel, à un concours difficile qu'il a passé seul, à une expertise individuelle qu'il sait mobiliser pour se centrer plus sur le collectif. Voir à cet égard l'excellent MOOC du U.Lab.

L'innovation managériale débute le plus souvent par une prise de conscience du sens de son action et de la volonté de mieux exercer sa mission. Elle passe par trois composantes :

  • aimer les gens et les équipes; se mettre à leur service pour accroître leur potentiel;
  • aimer ce que l'on fait avec passion au service d'une action qui apporte des bénéfices à tous;
  • et pour paraphraser Gandhi "être soi même le changement que l'on veut pour le monde".
     

En conclusion l'innovation managériale est une alliance de la transformation du mou (les relations humaines, l'ambiance sociale, la culture de travail) et du dur (l'organisation, la technique, les normes et les procédures, la structure).

Ce qui est en train de changer c'est le passage du "pouvoir sur" au "pouvoir pour", cette transformation de la façon de penser l'action collective fait passer l'autre de statut de «ressource» à celui de «partenaire». Il fait grandir le pouvoir d'agir des équipes.

L'impulsion de l'innovation managériale est accompagnée par le pouvoir du numérique qui facilite les liaisons entre acteurs. Les outils collaboratifs permettent de mieux faire circuler les informations, de partager les idées et d'accélérer les transformations. C'est aux managers d'apprendre à maîtriser les enjeux et de faire du numérique un accroissement du pouvoir d'agir plutôt qu'un outil de contrôle.

Illustration - Daswirtgewand - Pixabay

Aller plus loin avec des exemples d'innovation managériale

Les pratiques managériales les plus innovantes du monde - Francis Boyer - JDN
http://www.journaldunet.com/management/expert/58679/les-pratiques-manageriales-les-plus-innovantes-du-monde.shtml

Panorama des Innovations Managériales - EFE - Colloqie
http://pim.efe.fr/

Innovation managériale : Il est grand temps de dépoussiérer le management! - Martin Duval - Bluenove
http://bluenove.com/blog/innovation-manageriale/

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire