Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Apprendre par coeur en ligne

Créé le jeudi 5 janvier 2017  |  Mise à jour le jeudi 16 mars 2017

Apprendre par coeur en ligne

N'avez-vous pas un jour été destinataire de cette injonction de mettre du cœur dans un apprentissage ? Et quel effet cela a t il produit sur vous? Y avez-vous impliqué votre affect?

Le rapport au savoir est-ce une affaire de désir (cf. travaux de Charlot)? De satisfaction d'un problème à résoudre (cf. Travaux de Bertrand Schwartz), d'ergonomie d'un dispositif?

Il est ici possible d'évoquer l'affordance, cette caractéristique d'un environnement qui rend plus facile le geste d'apprendre et incite à le reproduire ou les environnements capacitants (Cf. Travaux de Solveig Oudet) dont on s'assure que des facteurs sociotechniques correctement déclenchés facilitent l'apprentissage? Ou bien l’apprentissage est-il question d'amour ?  Et s'il s'agit bien d'amour, évoque-t-on une inclinaison vers l'autre, vers l'objet du savoir lui-même ? Une chimie du cerveau stimulée par la recherche de plaisir (cf. travaux collectés sur les neurosciences par  Medjaj, Gil et Lacroix)? Auquel cas il est intéressant de repérer comment fonctionnent les neurotransmetteurs.

Aimer apprendre renvoie à la question de la motivation et de sa mesure. Philippe Carré repère 8 motifs d’engagement en formation classées sur deux axes (motivation pour apprendre ou motivation pour participer sur un axe vertical, motivation intrinsèque et motivation extrinsèque sur un axe horizontal). Il en déduit des motifs opératoires personnels, des motifs opératoires professionnels, Identitaire vocationnels, Dérivatifs, économiques, prescrits, épistémique, hédonique, socio-affectifs.

La question de la motivation intrinsèque dépendant de facteurs personnels ou de la motivation extrinsèque dépendant de facteurs extérieurs se pose. Pour y répondre, Fabien Fenouillet développe une analyse complète des théories de la motivation : des buts d'apprentissage, de la volonté, de la persistance de l'effort, de l'auto direction de ses apprentissages. Cette motivation à apprendre fait l'objet de mesure. L'équipe de chercheurs du CREF de Paris Ouest Nanterre s'efforce à partir des travaux de Guglielmino d'élaborer une "Échelle d'apprenance" (cf. Raphaël Grasset et Maxime Jore) :

  • apprenance individuelle : auto formation, envie d'apprendre en ligne seul et à son rythme
  • apprenante collective : équipe d'apprentissage, défis collectifs, pédagogie du flow.
     

Une question complémentaire apparaît. Les technologies numériques rendent-elles l'apprentissage aimable? Il se pourrait bien qu'elles donnent ou redonnent le goût d'apprendre dans certaines situations.

Par exemple lorsqu'elles augmentent le sentiment d'efficacité personnelle, lorsqu'elles donnent un coup d'avance dans son environnement de travail, ou donnent le sentiment de mieux maîtriser son devenir professionnel quand les discours ambiants annoncent une digitalisation sans retenue du monde. Si l'effet de découverte d'une tablette ou d'un vidéo projecteur interactif déclenche parfois des envies d'apprendre, le fait d'être éloigné des autres apprenants ou de l'équipe pédagogique pourrait avoir d'autres effets.

Aimer apprendre en ligne pourrait bien être renforcé par une qualité plus grande des conditions d'apprentissage et en particulier de la liberté pour s'organiser parce que :

  • Choix libre de ses sujets d'apprentissage;
  • Possibilité de choisir son temps et son lieu (temps de transport, temps morts);
  • Opportunité de créer son environnement personnel d'apprentissage à sa mesure;
  • Évitement du rythme d'un groupe trop lent ou trop rapide;
  • Personnalisation de sa progression et traçabilité de ses apprentissages;
  • Sensation de progresser plus vite ou à son rythme;
  • Richesse de l'offre de MOOC ou cours gratuits;
  • Lien avec d'autres distants avec lesquels échanger.
     

Pour certains apprendre est une corvée, pour d'autres c'est un métier, pour d'autres un acte quotidien qui régénère et procure du plaisir. Pour un formateur, comprendre pourquoi l'autre aime apprendre permet de développer encore plus son envie sans la forcer. Car pour reprendre la formule de Winston Churchill "j'aime apprendre, mais je déteste que l'on m'enseigne".

Internet et plus généralement les possibilités numériques offrent le potentiel de créer des espaces en ligne qui donnent l'amour de l'apprentissage.

Illustration : Geralt - Pixabay

Sources :

Denis Cristol – « 50 conseils pour développer l'envie d'apprendre »  (audio) – (livre)

Solveig Oudet  - « Les environnements capacitant »

Trocme Fabre -  « Réinventer le métier d'apprendre »

Fabien Fenouillet « La motivation »  Revue Savoirs - https://www.cairn.info/revue-savoirs-2011-1-page-9.htm

Bernard Charlot « Du rapport au savoir »  - http://pedagopsy.eu/livre_savoir_charlot.html

Raphaël Grasset - Plaidoyer pour une mesure de l’apprenance - http://learning-raph.com/wp-content/uploads/2016/06/Plaidoyer-pour-une-mesure-de-lapprenance-Grasset-2016.pdf

Thèse de Maxime Jore « Apprenance et proactivité » https://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2012PA100092_diff.pdf

Self-Directed Learning: A Four-Step Process - Center for teaching excellence - University of Waterloo
https://uwaterloo.ca/centre-for-teaching-excellence/teaching-resources/teaching-tips/tips-students/self-directed-learning/self-directed-learning-four-step-process

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire