Par Sandrine Benard  | sandrine.fle@outlook.fr

Lab-Sense, laissez notre robot écrire pour vous

Créé le mardi 17 janvier 2017  |  Mise à jour le mercredi 1 mars 2017

Lab-Sense, laissez notre robot écrire pour vous

Le Learning Analytics, ou Données d’apprentissage en français, est « la discipline consacrée à la mesure, la collecte, l'analyse et la production de rapports à propos des processus d'apprentissage. » En ce sens, là encore on fait appel à l’IA (intelligence artificielle) pour mieux nous servir dans nos différents besoins d’apprentissage et de pratiques professionnelles et éducatives.

Il semblerait, en effet, que de nos jours le robot puisse supplanter l’être humain en le remplacement allègrement, même quand il s’agit de penser et de s’approprier des réflexions.

Dans le domaine des langues, on peut par exemple voir que l’apprentissage peut se faire de manière complètement autonome et virtuelle, sans jamais avoir recours à une personne physique, un vrai professeur : le robot, l’IA du site en question (Lingu, plus bas dans l'article), peut, par le biais de diverses analyses de données d’apprentissages préalables de l’apprenant, cibler au mieux ses attentes et ses objectifs, lui exposant alors par la suite un programme adapté et sur mesure, en parfaite adéquation avec son profil.

Dans le domaine de l’écriture, le même phénomène se produit, avec un site assez bluffant : Lab-Sense.

Mais alors, peut-on appréhender que l’IA soit le futur de l’homme et que le professionnel soit en voie de disparition ?

L’IA au service des langues

J’en avais déjà parlé dans un de mes précédents articles, entièrement consacré justement à l’intégration de l’intelligence artificielle dans l’apprentissage des langues et j’y avais présenté, en l’occurrence, le site Lingualia, avec son coach virtuel, Lingu.

Pour ma part, j’ai donc persisté dans mon apprentissage avec Lingu comme seul professeur et… je dois dire que le bilan est positif ! Parfaitement axé sur mes attentes et mes objectifs, il a su s’adapter à ce que je souhaitais développer en anglais. IA : 1.

Toutefois, je souhaiterais parler d’un autre type de données d’apprentissage avec lesquelles j’ai moins de satisfaction, il s’agit des tests d’auto-évaluation en langues, largement proposés sur la plupart des sites de langues en ligne. En effet, suite à une batterie d’exercices, tant oraux qu’écrits, où compréhension orale et expression écrite se mêlent, je ne peux que déplorer le fait que ces résultats ne sont pas représentatifs du véritable niveau de l’apprenant.

Étant professeur de français langue étrangère en ligne, et recevant régulièrement des étudiants de niveaux différents, j'observe qu’en général le bon placement de ceux-ci, préalablement fait de manière individuelle en ligne, avoisine les 20%.

Près de 80% commencent, par exemple, au niveau B1 (et ils en sont fiers, bien sûr), alors qu’ils seraient davantage positionnables en A1.2. En ce sens, pas facile de leur faire comprendre que leur test automatique n’est pas aussi efficace qu’une évaluation faite avec un vrai professeur, apte à mieux juger leur niveau qu’un ordinateur… et surtout, les faire descendre de niveau… humain : 1.

Lab-Sense, le faiseur de solutions

Au fil de mes investigations numériques sur le sujet, je suis tombée sur un site assez bluffant, dont le sous-titre était « laissez notre robot écrire pour vous ». Il n’en fallait pas plus pour déclencher chez moi un clic sauvage et immédiat ! Mais Lab-Sense, c’est quoi ?

Start-up parisienne créée en 2011, cette entreprise développe des solutions d’intelligence artificielle pour «augmenter» les communications professionnelles (informations récoltées sur son profil Facebook).

En effet, sur leur site, il y a bien 3 « solutions complémentaires pour optimiser et enrichir vos données, vos contenus et vos retours clients » : Dig it (analyse et extrait des données à partir de modèles non structurés pour enrichir vos bases de données), Verdicto (assiste l’internaute dans l’expression écrite de son avis et l’incite à partager largement celui-ci auprès de son entourage) et enfin, celui qui nous intéresse plus particulièrement, Scribt (capable de produire de façon automatisée du contenu premium en langage naturel à une échelle et à une vitesse jamais vue auparavant).

Scribt, le générateur de textes

Vous avez des mots-clés, vous avez des idées, mais vous n’avez pas envie de vous casser la tête à les rédiger ? Alors pourquoi ne pas confier vos mots (et vos maux !) à Scribt ? « Fournissez vos données, Scribt rédige pour vous », c’est ce qu’il préconise, et c’est sûr qu’au vu des deux exemples sur la page d’accueil, on ne peut qu’admirer le travail.

La « rédaction de contenus exclusifs réinventée » n’est pas qu’un titre accrocheur, il le fait vraiment. En plus, il vous garantit une qualité irréprochable : sans défaut de syntaxe, ni de grammaire, différents niveaux de langages et de vocabulaire, tous les domaines (voyage, high-tech, restaurant, automobile…) et des textes sur mesure (descriptifs ou orientés conseils) exclusifs. Quoi d’autre ? Que du bon ! Un délai de traitement réduit des projets rédactionnels, des textes générés quasiment en temps réel sans limite de volume et… cerise sur le gâteau… des textes pensés et générés dans la langue des clients, sans étape de traduction hasardeuse. Leur conviction ? « La sémantique, en transformant votre approche de l’information sur le web, peut révolutionner vos performances...».

Mais alors, où est le piège ? Même le coût semble correct, de même que les différentes solutions et devis (à partir de 0,002 Euros le mot)… Bon, ok, IA : 2, humain : 1.  Je n’ai pas eu l’occasion de faire le test par moi-même en soumettant une série de mots… bon, mais cela semble prometteur !

Finalement 

En conclusion, on peut dire que l’IA et en général, le concept de Learning Analytics ont de beaux jours devant eux.

Quoi qu’il en soit, on peut affirmer que ce genre de système fera éventuellement partie du futur de l’éducation, mais il va de soi que l’humain devra toujours porter un regard critique afin de rester dominant dans tous ces agissements. Car après tout, la machine, même si elle fera partie du futur de l’homme, n’en reste pas moins sa création…

Sources

Lab-Sense, page Facebook, https://www.facebook.com/LabSenseet site web, http://lab-sense.com

L’IA au service des langues, article Thot-Cursus, http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/28025/service-des-langues/

Lingualia, apprenez l’anglais en ligne avec un coach virtuel, Lingualia

Illustrations

La page d’accueil de Lab-Sense, http://lab-sense.com

Un exemple de texte généré avec Scribt, http://lab-sense.com

article sur Lingualia, http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/28025/service-des-langues 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire