Par Denys Lamontagne  | direction@cursus.edu

À l’abri des altérations : certifier la chaine de production des connaissances

Créé le jeudi 26 janvier 2017  |  Mise à jour le jeudi 16 mars 2017

À l’abri des altérations : certifier la chaine de production des connaissances

La technologie blockchain sert à garantir des transactions; elle commence à trouver son usage en éducation. Si on avait déjà envisagé son utilisation dans la gestion des diplômes et des certifications en général, l’aspect de la véracité des connaissances n’avait pas été considéré jusqu’ici.

Du fait que les données numériques sont facilement modifiables, on commence à reconnaître un véritable problème de fiabilité des connaissances. La manipulation des données menace l’intégrité de la formation acquise par les individus via internet. Bien sur un jugement critique est essentiel, mais dans un domaine où on est ignorant, on ne peut l’exercer efficacement, d’où l’importance de pouvoir se fier à des sources de qualité en ayant l’assurance qu’elles n’ont pas été altérées.

La chaîne de production des connaissances

Quand une découverte est faite, les données sont communiquées, discutées, évaluées, intégrées, certifiées d’une façon ou d’une autre et finalement rejoignent le corpus des données fondatrices d’une discipline ou d’une pratique.

La diffusion des connaissances passe maintenant par Internet. Rien ne garantit que ces données n’ont pas été altérées quelque part le long de la chaîne pour une raison ou une autre. Jusqu’a récemment, l’effort requis pour les imprimer rendait leur altération plus compliquée, mais plus maintenant.

Le blockchain permet de certifier toutes les modifications apportées et leurs différentes versions, de quoi se prémunir des altérations. Quand vous prenez le cours de M. Diesel, c’est bien le cours de M. Diesel que vous suivez et non celui d’un professeur qui n’a travaillé que sur l’usure des pistons. S’il y a introduit ses idées, vous apprécierez le savoir.  La preuve d’intégrité du processus (Proof of process) ou de la chaine (ChainScript) assurent que vous détenez bien la bonne version.

Mieux encore, ceux qui copient le cours et le diffusent pourront témoigner qu’il s’agit bien de l’original et non d'un produit adapté pour satisfaire une idéologie particulière ou des intérêts financiers. Par exemple, un cours sous licence libre peut le demeurer.

Le domaine de l’intégrité des données est en effervescence, l’urgence de pouvoir les garantir se fait sentir partout. En éducation et en formation, il s’agit de préserver la valeur de notre travail.

Voici une série de ressources pour se mettre au fait et commencer à planifier l'usage de ces outils.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire