Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Créer des jeux pour se raccrocher à l’école

Créé le dimanche 12 février 2017  |  Mise à jour le lundi 20 février 2017

Créer des jeux pour se raccrocher à l’école

Quand il a été question de l’intégration de jeux vidéo en classe, le but premier était la motivation. En effet, alors qu’une grande majorité du milieu pédagogique voyait dans le jeu vidéo un loisir décérébré, les pionniers espéraient susciter de l’intérêt chez les apprenants. Le temps et bien des études et expériences auront montré que le jeu vidéo avait plus de bons effets que de mauvais et l’usage de jeux en classe est beaucoup moins marginal.

Or, parfois, jouer n’est pas la seule approche motivante. Créer des jeux peut être une façon intéressante de raccrocher des élèves qui n’éprouvent pas un amour fou de l’école.

Un partenariat entre développeur et élèves

C’est le cas, entre autres au Québec, où la compagnie de jeux vidéo Ubisoft a établi un parrainage avec des écoles secondaires de la région de la Capitale-Nationale et de Montréal. Derrière cette initiative, l’organisme Fusion Jeunesse qui travaille à développer des partenariats avec des écoles et des entreprises ou étudiants universitaires afin de motiver des milliers d’élèves à risque de décrocher. La portion de création de jeux vidéo concerne donc quelques établissements et plus d’une centaine d’élèves.

Le projet qui existe depuis l’année scolaire 2014-2015 place les apprenants dans un contexte où ils doivent développer un jeu vidéo durant toute l’année scolaire. Ils sont accompagnés pendant toute cette démarche par des membres de l'équipe d'Ubisoft qui leur montre le processus et ce qu'ils devront faire durant l'année. Toutes les équipes sont soumises au même thème. Par exemple, dans la deuxième édition de 2016-2016, 15 jeux ont été conçus autour du sujet de la Nouvelle-France.

À la fin de l’année, un gala est tenu pour récompenser les meilleures expériences vidéoludiques dans différentes catégories. Parmi les avantages de la conception de jeu, il y a le fait qu’elle touche différentes matières scolaires. En effet, les jeunes doivent travailler leur français en concevant la trame narrative, ils doivent faire des recherches liées à un sujet historique et ils pratiquent leurs mathématiques avec la programmation. Le projet est d’autant plus stimulant à des périodes comme le dernier trimestre de l’année scolaire où les élèves les moins motivés sont le plus tentés de quitter l’école.

Créer des jeux dès le plus jeune âge

Il n’y a pas que les adolescents possiblement à risque de décrocher qui bénéficient du jeu vidéo. En France, une classe de CM2 programme avec Scratch, une application d’introduction à la programmation qui permet de faire facilement de petits jeux. Dans une école de Champigny-sur-Marne des duos d’élèves du primaire travaillent à partir d’un scénario de base dans lequel un engin de transport atterrit sur une planète inconnue et doit aller chercher de la glace et des plantes en évitant les tornades qui apparaissent aléatoirement. Sur des ordinateurs pas très récents, mais permettant de faire tourner Scratch, des élèves de primaire utilisent des termes qui sont rarement employés comme « boucle de répétition », « ordonnée », « abscisse », etc. Ils apprennent donc à créer, dans les limites de l’application, et finissent par la tourner dans tous les sens.

D'autres outils existants peuvent aussi être utilisés dans un contexte pédagogique. Pensons à RPG Maker, un titre qui existe depuis des années et sous de multiples versions, qui permet de créer des jeux de rôle à l’ancienne (un peu comme l’ont été les séries des Final Fantasy, Dragon Quest, etc.) et, ce, sans avoir besoin de connaissances poussées en programmation. Les néophytes peuvent se servir de la vaste banque de données de personnages, de lieux et de monstres pour concevoir leur histoire. Les plus férus pourront confectionner leur propre univers avec leur modèle de personnage, de décor, etc. Par exemple, ce professeur-documentaliste qui travaille depuis plus de 15 ans à son jeu dans lequel il compose tout (sauf la musique qui a été faite par quelques professionnels et beaucoup d’amateurs), y compris des cinématiques animées à la main.

D'ailleurs, des élèves de sixième l'ont utilisé pour illustrer des contes, mais surtout pratiquer leurs compétences numériques et leur capacité d’écrire des scénarii et dialogues. Un exercice réussi téléchargeable sur cette page. Conséquemment, certains croient que RPG Maker a tout ce qu’il faut pour faire partie de la trousse d'outils en éducation. Après tout, sans apprendre la codification en tant que telle, ils doivent concevoir des dialogues avec des conséquences, des événements qui se déclenchent à certains moments ou quand un personnage a tel objet, etc. Ce qui est, en soi, de la programmation sans le langage. Et puis, des notions mathématiques sont utilisées dans les combats, par exemple, que les élèves doivent prendre en compte quand ils fournissent armes et sorts aux joueurs.

Franchir les obstacles, jusqu'à la reconnaissance

Ainsi, les outils comme Scratch, le Game Maker Studio ou RPG Maker rendent plus facile, autant pour le grand public que les élèves de s’adonner à la création de jeux. Évidemment, certaines de ces solutions sont payantes et surtout, il devient parfois difficile pour les enseignants de les aider dans la fabrication de leur jeu dans un système informatique scolaire. Cet article britannique raconte l’anecdote d’un élève qui en utilisant Game Maker Studio n’avait pas le choix d’exporter son jeu en fichier exécutable. Or, les ordinateurs refusaient de lire ces fichiers pour éviter de contracter des virus souvent distribués sous cette forme. Il a donc fallu des captures d’écran et des descriptions exhaustives afin que l’enseignant comprenne les problèmes et guide son élève.

Des petits soucis qui n’empêchent pas les Britanniques de s’intéresser au « game based learning », l’apprentissage par le jeu et sa création. Cela est même encouragé par l’académie BAFTA (Bristish Academy of Film and Television Arts) qui remet annuellement un prix au jeune designer (entre 10 et 14 ans) de jeu vidéo de l’année.

Le jeu vidéo en classe a passé par plusieurs étapes. D'abord, mal vu sauf sous une forme très pédagogique, il a réussi peu à peu à se faire une place à l'école. Que ce soit sous une forme reprenant les codes du jeu avec un but didactique comme le jeu sérieux ou carrément en étant utilisé tel quel, les professeurs sont de moins en moins gênés de s'en servir. Ne serait-il donc pas logique que la prochaine étape de leur intégration passe par une conception de jeux durant les heures de cours?

Illustration : Racious via Foter.com / CC BY-ND

Références

Castro, Victoria. "Depuis 15 Ans, Ce Français Développe Seul Un RPG Vintage (et N'a Pas Fini)." Numerama. Dernière mise à jour : 12 octobre 2016. http://www.numerama.com/pop-culture/196558-15-ans-francais-developpe-seul-rpg-vintage-na-fini.html.

Cloutier, Patricia. "Créer Un Jeu Vidéo Pour S'accrocher à L'école." La Presse. Dernière mise à jour : 28 octobre 2016. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201610/27/01-5035082-creer-un-jeu-video-pour-saccrocher-a-lecole.php.

"Création De Jeux Vidéo." Fusion Jeunesse. Consulté le 8 février 2017. https://www.fusionjeunesse.org/agir/jeux-video/.

De Vanssay, Stéphanie. "Créer Un Jeu Vidéo En CM2 Avec Scratch." L'ÉCOLE DE DEMAIN. Dernière mise à jour : 23 juin 2016. https://ecolededemain.wordpress.com/2016/06/23/creer-un-jeu-video-en-cm2-avec-scratch/.

Dion-Viens, Daphné. "Les Jeux Vidéo Pour Lutter Contre Le Décrochage Scolaire." Le Journal De Québec. Dernière mise à jour : 27 octobre 2016. http://www.journaldequebec.com/2016/10/27/les-jeux-video-pour-lutter-contre-le-decrochage-scolaire.

Oakman, Hannah. "The Rise of Game-based Learning." Education Technology. Dernière mise à jour : 7 juin 2016. http://edtechnology.co.uk/Article/the-rise-of-game-based-learning.

"Quand des 6èmes créent un jeu vidéo." Éduscol. Dernière mise à jour : 23 janvier 2017. http://eduscol.education.fr/jeu-numerique/#/article/1954.

"RPG Maker in the Classroom: Using Stories, Creativity, and Logic to Build Games and Confidence." The Official RPG Maker Blog. Dernière mise à jour : 2 août 2016. http://blog.rpgmakerweb.com/education/rpg-maker-in-the-classroom/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire