Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

6 grandes tendances de la formation de 2017 à 2021 - Rapport

Créé le vendredi 24 février 2017  |  Mise à jour le samedi 13 mai 2017

6 grandes tendances de la formation de 2017 à 2021 - Rapport

Le Horizon Report 2017 Higher Education Edition est une enquête internationale qui brosse les grandes tendances pour les années à venir. Si l’enquête évoque l’enseignement supérieur, elle est aussi une mise au point sur des pratiques qui traversent le monde éducatif et celui de la formation.

Elle met en perspective les challenges à venir tels que l’amélioration d’une littératie numérique, l’intégration des apprentissages formels et informels, le comblement des ruptures numériques corrélativement à une équité de traitement et enfin une redéfinition du rôle des enseignants et un management de l’obsolescence des savoirs.

L’enquête exprime  tout d’abord des repères temporels sur les technologies qui se mettent en place.

  • À court terme (1 à 2 ans) c’est l’apprentissage multi-modal et l’apprentissage collaboratif qui sont à  l’honneur.
  • À moyen terme (3 à 4 ans),  la question de la mesure des apprentissages et celle du design des espaces d’apprentissage est mise en avant.
  • Quant au long terme (5 à 6 ans), le défi est à relever est celui de la transformation d’une culture d’innovation et la question des apprentissages profonds.
     

Les 6 tendances relevées sont les suivantes :

Culture d’innovation avancée : les lieux d’enseignement se transforment en lieu de promotion de l’innovation et d’expression de nouvelles idées. Cette culture introduit de façon plus acceptée un droit à l’erreur, comme élément central de l’apprentissage. Une communication plus ouverte, des échanges inter-disciplines, le partage de responsabilité, le support top-down sont des ingrédients qui conduisent les leaders éducatifs à reconnaître le besoin de toutes les parties prenantes à prendre plus de pouvoir sur les situations d’apprentissage qu’ils vivent.

Apprentissage en profondeur : cet apprentissage en profondeur fait référence à l’approche promue par la William et Flora Hewlett Foundation comme la maîtrise de contenus qui engage les apprenants dans une pensée critique, la capacité à résoudre des problèmes, du collaboratif et une capacité d’auto-direction de son apprentissage.

Focus sur la mesure des apprentissages : cette tendance décrit toutes les méthodes et les outils des enseignants pour évaluer, mesurer, jauger les progressions pédagogiques y compris pour des compétences difficiles à cerner telles que la créativité ou la pensée critique. Elle s’appuie sur les apports du data-mining et les logiciels qui tracent les apprentissages qu’ils soient mobiles ou dispensés via des LMS.

Design des espaces d’apprentissage : la transformation des espaces d’apprentissage accompagne la transformation pédagogique à l’œuvre et fait de la place aussi bien aux approches collaboratives, qu’aux dimensions 3D, holographiques, ou aux interactions hommes-objets et à toutes sortes de laboratoires qui permettent la réalisation d’expérience et d’exploration multidisciplinaire.

Création de formations multimodales : ces formations combinent plus fréquemment des moyens multimédias sophistiqués, des applications numériques qui autorisent une plus grande interaction avec le réel, avec une grande flexibilité et facilité d’usage.

Apprentissage collaboratif : il favorise l’apprentissage de pairs à pairs. Il est basé sur l’idée que l’apprentissage est une construction sociale. Qui implique des activités telles que le placement de l’apprenant au centre du dispositif d’apprentissage, l’augmentation des situations d’interaction, le travail en groupe et sur la base de challenges réels.

En conclusion

Les approches pédagogiques nouvelles nécessitent de réelles transformations culturelles. Les compétences vont de plus en plus se développer à partir d’approches concrètes et de sujets en prise avec le réel. L’apprentissage collaboratif va permettre des passages à l’échelle des solutions pédagogiques.

Même si les technologies et les équipements abondent, les usages sont encore en phase exploratoire. L’accent sur les compétences personnelles : pensée critique, compétences socio-relationnelles, créativité. La co-création de contenu va permettre une compréhension en profondeur des usages et fluidifier les apprentissages.

L’apprentissage mobile et combiné va se développer. Les écosystèmes en cours de création devront être dessinés pour accueillir des technologies et approches futures. Avec l’intégration de l’intelligence artificielle dans les processus d’apprentissage, les ordinateurs se font plus intuitifs et vont utiliser des algorithmes personnalisés et performants.

L’apprentissage tout au long de la vie reste la prolongation naturelle de l’enseignement supérieur.

Illustration : Horizon report 2017

Source :

Horizon Report 2017 Higher Education Edition
https://www.nmc.org/publication/nmc-horizon-report-2017-higher-education-edition/

William et Flora Hewlett Foudation - http://www.hewlett.org/about-us/

Educational data mininghttps://en.wikipedia.org/wiki/Educational_data_mining

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire