Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Forme et avenir des réseaux

Créé le samedi 22 avril 2017  |  Mise à jour le lundi 29 mai 2017

Forme et avenir des réseaux

Les réseaux organiques et la question de la circulation des énergies et de la collaboration

L’un des réseaux les plus inspirants est celui des réseaux forestiers autrement nommés wood wide web, c’est un réseau ancien (de plusieurs centaines de millions d’années) qui a fait ses preuves et qui recouvre encore 10% de la planète.

Le fonctionnement en réseau des forêts est de plus en plus étudié. Les études les plus récentes montrent :

  • la communication entre les arbres,
  • le soutien mutuel,
  • le rôle d’une variété d’agents organiques,
  • la superposition de différents réseaux de racines interconnectées par le mycélium des champignons, à la fois parasites, neutres ou supports d’échanges nutritifs ou informationnels.
     

L’une des entités vivantes les plus anciennes et la plus étendue sur la planète est d’ailleurs un champignon dont le réseau de mycélium est estimé à 600 tonnes. Les réseaux forestiers fonctionnent comme des écosystèmes capables d’influencer leur environnement, la vie dont ils font partie et même le climat qui les entoure. Quels liens est-on en mesure de faire entre réseaux numériques et climat social, ou climat des affaires ? Quels organismes aident au développement des écosystèmes ? Qui sont les parasites utiles ?

Le corps humain est un réseau de fibres musculaires et ligamenteuses, de flux sanguins, d’une architecture squelettique.  Il faut ajouter le réseau neuronal, l’un des objets les plus complexes à observer, avec ses 100 milliards de neurones, dans le cerveau et 500 millions dans les intestins.

Le fonctionnement des décisions de ce système organique est éminemment complexe et tout le corps en serait partie prenante ! La médecine chinoise a décelé des liens entre chaque organe du système humain. Des méridiens parcourent le corps et mettent en relation chaque partie, l’acupuncture permettant alors de stimuler une partie précise ou tout l’organisme. Une circulation d’énergie est ainsi perceptible dans le système.

Quelle circulation d’énergie pourrait-on imaginer sur le web ? De quels outils dispose-t-on pour observer les mouvements de site en site, de nœud en nœud ? Comment créer de la collaboration ?

Les réseaux d’infrastructure et la question de la décentralisation

Les réseaux d’infrastructures ferroviaires permettent de visualiser les premiers temps du web avec ses gares, ses rails et ses aiguillages. Il s’agit de réseau mécanique, dont la moindre panne a des répercussions sur l’ensemble de la circulation. La carte du réseau français superposée au réseau routier pointe la question des interconnexions, de la fluidité des liens entre modalité de transport. N’est-on pas aujourd’hui face au même type de question entre les différents réseaux qui se développent et ne parviennent pas toujours à s’articuler et dont les trafics sont parfois en concurrence entre réseau informatique local, réseau internet, réseaux sociaux ?

Les réseaux d’infrastructures urbains sont souvent déclinés à partir de l’organisation des villes, organisées en rue, en centre et périphérie, en étoile, ou bien en quartier comme héritage du castrum romain. Ces formes de réseaux ont inspiré l’urbanisation des systèmes d’information.

Aujourd’hui ce sont les smartgrid qui proposent de nouveaux maillages énergétiques. Dans le monde 400 projets représentant plus de 3,2 GWh d’électricité sont en cours de développement. Ce rapprochement entre production et utilisation est-il une tendance aussi observable à un moment où l’emprise des grands opérateurs internet confisquant toute la valeur ajoutée à leur profit devient oppressante ?  A un moment où les risques d’approvisionnement énergétique croissent, que peut transformer cette façon de penser la décentralisation des décisions et l’autonomie des acteurs ?

Les réseaux de transmission et les questions de sécurité et d’interconnexion

Les militaires ont de tout temps réfléchi à la façon de réunir et de coordonner leur force pour l’emporter sur un champ de bataille. Les réseaux RITER ou RITA de l’armée française, ou bien les réseaux de transmission qui ont inspiré l’ancêtre d’internet ont permis de poser des questions sur les interconnexions entre système et autorisé l’émergence de protocole de contact.

Au cours de l’année 1972, c’est le concept de « réseau des réseaux » qui est inventé par Robert Elliot Kahn  sous le nom d’Internetting avec l’idée de connecter entre eux des réseaux divers, notamment l’Arpanet (Arpa-Ipto) financé par l’agence de recherche de l’armée américaine et les réseaux universitaires. L’origine d’internet consacrerait la rencontre d’un projet de partage de la connaissance en même temps qu’un objet d’efficacité et de sûreté en matière de communication porté par les militaires.

Internet s’érige simultanément comme un réseau d’infrastructure et de contenus. Il est autant ce qui relie que ce qui est relié. La question de la communication est aussi désormais associée aux réseaux de satellites, à la transmission par signal électromagnétique, à leurs routeurs, à leurs antennes et à leurs protocoles d’accélération de transfert de paquets de données. D’autres signaux peuvent-ils être imaginés, ou peuvent-ils venir compléter les signaux actuels ? Peut-on aller plus loin dans l’exploration du LIFI qui transporte déjà le signal par la lumière visible ? Va-t-on voir de nouvelles avancées dans la transmission via l’infrarouge, le laser, ou la fibre optique ?

Enfin, pourquoi ne pas rêver à d’autres réseaux lointains, ceux des étoiles et des constellations. Que va donner l’exploration de l’espace ? Que se passe-t-il quand la distance se distend entre les différents points de la toile ? Que faire avec les limites physiques ? Que sera le rôle de relais demain ? Privilégiera-t-on les relayeurs ou bien les douaniers et les contrôleurs ? Quel effet sur la vitesse d’accès ?

Les réseaux sociaux et la dimension de la confiance

L’idée de réseau social préexiste à la technologie. On pense ici au sociogramme inventé par Moreno qui s’intéresse aux fonctionnements des groupes et aux liens informels d’affinité élective entre les membres qui dépassent largement les rôles et statuts formels.

La liste des réseaux sociaux ne cesse de s’allonger, les plus anciens opérateurs bénéficient d’une notoriété et d’une longueur d’avance. Face Book revendique ainsi 1,8 milliards  d’utilisateurs actifs mensuels. Il est amusant de voir que le réseau Facebook ses groupes d’amis et ses pouces levés est finalement assez proche de l’idée de Moreno.

Les questions que l’on peut ici se poser pour l’avenir des réseaux  sont à chercher du côté de la relation humaine, de l’amitié, de la confiance, comment tout cela va-t-il évoluer ? Le blockchain permettant le stockage et la transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle va-t-il devenir l’organisateur de l’amitié et de la confiance ?

Les réseaux mathématiques : quelle esthétique pour demain ?

L’évolution des réseaux est aussi tributaire de l’avancée des mathématiques et de l’étude des espaces vectoriels euclidiens. Les questions propres à l'analyse d'un réseau portent sur les différentes symétries qui laissent invariant le réseau, la résolution de problèmes d'empilements de sphères ou de convexes. La question des formes de l’esthétisme, de l’ergonomie de la représentation des réseaux s’avère essentielle pour une ergonomie de navigation et de recherche d’informations. Les web-designers vont-ils vers plus d’esthétisme des interfaces proposées ?

Sources d’inspiration sur l’évolution des réseaux

Les réseaux organiques

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Mycorrhizal_network
https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/coeur-et-vaisseaux-50.html

Les réseaux d’infrastructure

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Réseau_transeuropéen_de_transport
https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/reseau-ferroviaire
http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=microgrids

Les réseaux de transmission

http://www.cosmovisions.com/constel.htm
http://museeradiomili.com/histoire-des-transmissions-francaise/
http://igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2009/Les_Reseaux_Satellites/principes.html

Les réseaux sociaux

https://www.leader-blogueur.com/sociogramme-de-moreno/
https://www.webmarketing-conseil.fr/liste-reseaux-sociaux/

Les réseaux mathématiques

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Réseau_(géométrie)

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire