Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Principes citoyens et géostratégie du net

Créé le jeudi 4 mai 2017  |  Mise à jour le lundi 5 juin 2017

Principes citoyens et géostratégie du net

Le net est marqué par la culture libertaire dans laquelle il est né. Des groupes types Anonymous, Nuit Debout ou autres rechignent à se doter de leaders. Mais d'autres cultures adoptent leur propre regard sur son développement. Ainsi si l'Occident persiste par des voies numériques à se perpétuer se prolonger, imposer son idéologie de conquête, faisant d'Internet un véritable far-web, la Chine (Baidu, Alibaba), la Russie (Yandex, Rutube), l'Iran pour ne citer que quelques pays voient d'un autre œil la place de l'individu et des instances sociales chargées de réguler les échanges et de régler le contrat social de chacun avec tous les autres.

Les Etats-Unis ont fait d’internet un outil de leur puissance. Les états développent également des stratégies à l'égard de leurs propres concitoyens et, de leur coté, les individus eux-mêmes ne restent pas longtemps assis et utilisent le pouvoir de se lier pour transformer le monde.

Contrôle et principes fondateurs

Jusqu'à fin 2016, l'ICANN était en contrat avec les États-Unis et distribuait adresses IP, noms de domaine, numéros de réseaux... Contrôlé par les américains qui imposent noms de domaines, serveurs stratégiques et protocoles de communication, les valeurs dominantes occidentales se déploient, mais quand les états comme la Chine commencent à imposer leurs vues à instituer une censure sur les mots accessibles par des moteurs de recherche, que des filtres sont installés et où une cyber police active se met en place, alors les fondements du système mondial d'interconnexion s'affaiblissent. Les géants du net chinois font désormais presque jeu égal avec les GAFAM et les NATU américains (10 premières entreprises du net US). Si les premiers font du business et des profits leur principal centre d'intérêt, les seconds asiatiques prospèrent à la condition de rester inféodées au pouvoir communiste en place.

Dans les deux cas l'utopie libertaire est particulièrement encadrée. Les états aussi doivent se positionner face aux services offerts par le net dont certains d'entre eux viennent concurrencer leur offre de service aux populations : financement de projets sociaux, dynamisation d'association ou de territoire, encouragement à des pratiques civiques, Ubérisation de monopoles en place. Les nombreuses plateformes qui mettent en lien une multiplicité d'offre et de demande satisfont des citoyens et soulagent les états de demandes parfois périphériques à leurs prérogatives régaliennes ( ce qui ce qui est attaché à leur souveraineté). L’entrepreneur Sud-Africain créateur de Paypal et Tesla Motors imagine ainsi financer une flotte de satellites pour permettre aux pays défavorisés, mais aussi à la planète Mars de bénéficier d’internet.

Le poids des avantages

Le mouvement est tel que des états s'imaginent adopter les réflexes d'une plate forme de service. Tout se passe comme si d'un état guichet auquel des citoyens-contribuables s'adressent pour résoudre leurs problèmes, l'état organisait une plateforme pour mettre en relation offreurs de solutions et demandeurs de services, tout en apportant une garantie et en apposant le sceau de la confiance.

Internautes, Geeks et hackers ont fort à faire pour protéger leurs données, conserver leur marge de manœuvre, préserver la neutralité du net et défendre leur créativité et capacité d'expression. Cet enjeu est essentiel quand une part de la croissance mondiale dépend des nouvelles applications et surtout de leur pouvoir de redynamiser des secteurs économiques entier assoupis sur leur part de marché et leurs certitudes. Ils sont les créateurs et les promoteurs d'une nouvelle culture sociale et économique. Ils assurent la disruption des usages établis en proposant de nouvelles solutions.

Redéfinition du rôle de l'État

Internet pose des questions au niveau géostratégique, aux niveaux des États dans leur relation à leur citoyen et au niveau des acteurs qui, au quotidien, transforment les pratiques. L'approche centralisée faisant d'un seul état le dépositaire du système de communication mondial dysfonctionne, la tentation a été trop forte pour les États Unis, de prélever à son seul profit les bénéfices du système, tant en matière d'information  (scandale des écoutes et du fichage du monde), qu'en matière économique (spoliation des états et refus de payer l'impôt la où la richesse est produite).

Il en résulte la nécessité de passer à une autre étape, au cours de laquelle les acteurs internationaux et les individus vont être amenés à vivre autrement le système. Celui-ci devrait adopter plusieurs principes:

  • équité de traitement des créateurs de valeur
  • maintien de la neutralité d'Internet
  • collaboration entre état avec l'appui d'une agence internationale déliée des intérêts


La création d'un nouveau droit humain d’accéder à internet  a été reconnu par l’ONU (même s’il est déjà bafoué, au Tchad, au Congo, en Egypte ou en Turquie, ou bien en Syrie). Il complète celui de communiquer librement et d'exprimer ses pensées qui devrait être prolongé sur la toile sans risque de censure ou de rétorsion.

L'accès à internet et son développement constitue un levier unique dans l'histoire de l'humanité pour accéder à un réel partage des connaissances et de la sagesse humaine, au-delà des groupes dirigeants locaux et de leur idéologie.

Sources :

La quadrature du net    https://www.laquadrature.net/fr/neutralite_du_Net

Etat Plateforme - http://etatplateforme.modernisation.gouv.fr/ 

ICANN - https://www.nextinpact.com/news/101613-gouvernance-icann-semancipe-officiellement-controle-americain.htm

Internet a développé une culture politique  libertaire  - Le Monde http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/19/internet-a-developpe-une-culture-politique-libertaire_4579274_3224.html

Introduction géopolitique à l’Internet- Laurent Bloch - diploweb http://www.diploweb.com/Introduction-geopolitique-a-l-Internet.html

Econum -  Economie Numérique et Durable - Les GAFAM et les NATU, nouveaux maîtres du monde de l’économie numérique ?
http://www.econum.fr/gafa/

Géopolis France Info - http://geopolis.francetvinfo.fr/l-acces-a-internet-nouveau-droit-de-l-homme-et-deja-bafoue-111211

Le Figaro – Un projet titanesque pour apporter internet aux pays défavorisés mais aussi à la planète mars
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/01/19/32001-20150119ARTFIG00153-un-projet-titanesque-pour-apporter-internet-aux-pays-defavorises-et-a-la-planete-mars.php

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire