Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Apports de la blogosphère éducative

Créé le vendredi 12 mai 2017  |  Mise à jour le lundi 19 juin 2017

Apports de la blogosphère éducative

La blogosphère se développe

Le premier Blog aurait été celui de Tim-Bernners-Lee  « l’inventeur anglais du world wide web ». Selon les travaux de recherche de Stassin, l’article du New York Magazine de 2004 révèle  le premier blog intime serait celui de Justin Hall qui serait le « père fondateur du journal intime en ligne ».

La pratique des « histoire de vie », des « carnets de voyages », des « romans d’apprentissage » prend un nouvel essor. Le mot blog aurait été popularisé en 1999 par Evan Williams, l’un des créateurs de Twitter à partir de la contraction de web et de log. Il peut se traduire en français par cyber-carnet.

Les blogs sont des pages du web. Ils  présentent le plus souvent leurs messages des plus récents aux plus anciens qui peuvent être commentés. Ils permettent de disposer de flux RSS, de renvois vers d’autres sites, et d’un ensemble de mots-clés pour réaliser des recherches. La possibilité d’intégrer des balises HTML permet une large personnalisation et l’intégration de widgets. Il existe des plateformes de blogs qui rassemblent des blogueurs le plus souvent par centre d’intérêt, les plus connues sont : OverBlogCanalBlog, Blogspot, Centerblog, Blogger, Unblog, Jimdo, Wix, Weebly ou Worldpress.

Le site Acti estime à 200 millions le nombre de blogs existants dans le monde et selon la French Web  plus de 3 millions seraient créés chaque mois. Cependant, selon le journaliste Francis Pisani de nombreux blogs ne vivraient pas plus de 7 mois et seraient rapidement inactifs. Il faut donc prendre les chiffres annoncés avec précaution car internet est un organisme vivant sans cesse en mouvement. En effet, la blogosphère connait une concurrence accrue avec la montée en puissance des réseaux sociaux dans les années 2000. Blogosphère, Wikisphère, forum des réseaux sociaux, plateformes d’apprentissage sont autant de moyens de connecter les idées et les personnes entre-elles d’interagir, produire, commenter et apprendre.

Si l’on fait l’analogie avec notre cerveau et que l’on  prend l’image d’un neurone , les blogs pourraient constituer un réseau de liens entre les différentes idées et concepts qui traversent internet. Rappelons qu’un neurone est constitué d’un noyau, de dentrites qui rayonnent autour, et d’axones au bout des dentrites, qui forment le début de la jonction à d’autres neurones. Les blogs pourraient participer à cette fonction intermédiaire.  Ils participent de la création d’une intelligence en ligne et aident à la diffusion et au repérage d’expérience et de pratiques. Ils jouent le rôle de stockage de données et de mémoire à long terme, mais également d’enrichissement continu d’un flux de « mèmes »qui sont l’équivalent des gènes appliqués non pas au corps mais au monde des idées. Les blogs participent à la création et à l’influence d’une cyberculture. Les termes plus rares de sémio-sphère ou plus courant de blogosphère sont alors évoqués pour décrire un ensemble de préoccupations ou de pratiques qui s’expriment.

Une variété de typologies de blogs

Il existe une typologie de blogs :

  • classés par thèmes « business », « loisir », « tourisme », « cuisine » etc.
    On évoque alors la blogosphère, par exemple la « blogosphère culinaire » pour désigner tous les blogs qui se rapportent au thème précis de la cuisine,
  • reconnaissables par leur forme blog-vidéo, blog d’images, blogs collaboratifs, blog-BD,
  • intégrés ou non à des sites plus large de presse, d’institution, de portail,
  • Par orientation : économique, sociale, éducative, etc.
     

Des blogs prennent pour objet explicite la transformation de la cyberculture, le partage de savoirs et d’information et leur gouvernance. Un ensemble de blogs contribuent à l’établissement de liens et de mise en intelligence de l’ensemble, par exemple ceux  d’innovateurs qui  partagent des savoirs, ceux qui s’intéressent  aux formes de gouvernance, à l’entreprise libérée, ceux qui promeuvent les méthodes de conduite de projet en intelligence collective, ou qui s’intéressent au sens des transitions sociétales, ceux bien particulier des archivistes et documentalistes qui s’efforcent de penser le classement des savoirs.

Dans cet ensemble les blogs éducatifs sont assez développés, qu’il s’agisse de blogs d’enseignants, d’apprenants, voire même de parties prenantes, familles ou administration.

Les blogs des enseignants

Les enseignants, formateurs ou consultants tiennent des Blogs éducatifs, ils deviennent « influenceurs » de leurs apprenants ou de leurs disciplines, en concurrence ou plus souvent en complément des livres qu’ils produisent.

Certains blogs assurent le rassemblement de connaissances et d’experts sur des thèmes précis comme par exemple le blog de Colligence qui favorise l’écriture collaborative. Les blogs d’organismes de formation comme la Cegos, cherchent à montrer la maîtrise d’un sujet pour vendre des prestations de formation. Si les blogueurs vivent au rythme de leurs publications individuelles, certains parviennent à s’unir pour produire collectivement des propositions pédagogiques comme ce collectif de 12 blogueurs, qui essaye de définir l’éducation bienveillante.

La question de la réunion de blogueurs sous une même bannière reste une réelle difficulté, tant l’exercice de l’expression reste personnel. Le site Educ.pro.fr s’y  emploie  et parvient à fédérer une cinquantaine de personnalités.

Les blogs des apprenants

Les apprenants  créent aussi des blogs :

  • soit parce qu’ils y sont invités  par leurs enseignants, il existe alors de nombreux blogs de classe, et de pratiques associés pour canaliser l’énergie d’individus et de groupes pour apprendre,
  • soit parce que les blogs sont un moyen d’exprimer sa personnalité, de forger son identité. Les vidéo-blogs d’adolescents qui filment les micro-faits de leur vie participent à la narcissisation de jeunes qui deviennent des modèles pour d’autres, ou les aide à trouver des repères. L’école, la classe est alors souvent un théâtre mis en dérision.
     

A travers ces blogs c’est un renforcement des idées numériques qui se créent que cette identité soit pilotée et attendue par l’institution selon les codes de l’école ou qu’elle s’exprime librement voire se rebelle.

Les blogs des parties prenantes parents et institutions

Les parents et les institutions ne sont pas en reste, même si les blogs d’adolescents farceurs attirent plus d’audience, les questions éducatives sont abordées par des parents qui expriment leurs conseils ou leur désarroi dans les questions éducatives. La blogosphère parentale joue aussi un rôle de médiation, certains essayant de développer des valeurs de bienveillance et d’appui à l’éducation.

Les institutions sont centrées sur l’animation de réseau, l’apport de méthodes et de contenus, la promotion des blogs scolaires comme outil éducatif, facilitant partage d’activités réalisées dans l’école ou à l’occasion de voyages scolaire.

Et après ?

Les blogs fusionnent les rôles entre éditeurs et auteurs. Ils contribuent à limiter le nombre d’intermédiaires qui sont parfois plus des filtres que des révélateurs. Mais dans le même temps ils aident au rapprochement des individus qui ont l’opportunité au-delà de toutes barrières de statuts, de place, de temps, d’espaces de rencontre, d’approcher une réalité qui leur est moins familière.

Un enseignant qui lit le blog d’un élève ou vice versa permet au deux d’appréhender la réalité de l’autre. Par ce rapprochement des fonctions d’éditeurs, d’auteurs mais aussi de diffuseurs, les blogs sont des accélérateurs d’idées. Celles-ci sont parfois moins triées, moins lissées, mais l’ensemble gagne en expression singulière sur le fond et sur la forme. La pensée se fait plus sauvage mais aussi plus vivante, plus spontanée.

C’est pourquoi la publication de billets dans les blogs attire les publicitaires qui cherchent à sortir d’espaces convenus et fuis des auditeurs (phénomène du zapping télé). La blogosphère éducative constitue une communauté de savoirs et de médiation des informations. Elle permet de passer d'un monde ou l'on reçoit des informations passivement à un autre où l'on construit ses propres idées et on les expose. En ce sens un blog contribue à l'émancipation et à la prise de conscience de soi. Le passage d’un monde libre en ligne à un monde écrit formaté sur papier fait parfois perdre de l’originalité de ton et de mise en forme et de mise en lien. Il  montre tout l’intérêt de ce  moyen de libre connexion des idées.

Au fait voici un site intéressant si vous voulez aussi apprendre à créer votre blog, établir une stratégie de partage de votre passion ou devenir qui sait un influenceur.

Illustration : AnandKZ - Pixabay

Sources :

Blog – Wikipédia - https://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

Répertoire des blogues éducatifs francophones - Thot Cursus
http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/11620

Education bienveillante http://astuces-bienveillantes.com/inedit-12-blogueurs-definissent-leducation-bienveillante/

Truc de blogueuses - 200 millions de bloguerus et moi et moi et moi https://www.trucsdeblogueuse.com/blogueurs-en-france/

Educpro http://www.letudiant.fr/educpros/blogs.html

Frenchweb- Infographie 3 millions de blogs créés dans le monde chaque mois http://www.frenchweb.fr/infographie-3-millions-de-blogs-crees-chaque-mois-dans-le-monde/106032

Blog le Monde Combien de blogs ? http://pisani.blog.lemonde.fr/2006/08/13/2006_08_combien_de_blog/

Petit, Laurent. « La montée en puissance des plates-formes numériques d’accès aux ressources ». Revue de l'Enssib [en ligne], 2016, n° 4 http://bbf.enssib.fr/revue-enssib/consulter/revue-2016-04-004 ISSN 2268-5790.

Stassin, Bérengère. « La blogosphère info-doc ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2017, n° 11, p. 196-197. Disponible en ligne : http://bbf.enssib.fr/critiques/la-blogosphere-info-doc_67402
ISSN 1292-8399

Créer un blog – Comment ça marche
http://www.commentcamarche.net/faq/2647-comment-creer-un-blog

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire