Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Quel apport des objets connectés pour la pédagogie ?

Créé le vendredi 26 mai 2017  |  Mise à jour le mercredi 13 septembre 2017

Quel apport des objets connectés pour la pédagogie ?

Le monde des objets qui s’interconnecte

Le monde s’inter-relie de mille façons. Les hommes échangent entre eux face à face, ils inventent des langages puis ils utilisent des moyens de transport, des moyens de communication, pour faciliter les liens entre eux. Ils imaginent partager tous les savoirs et inventent internet, qui fait circuler des zeta octets de données, les stockent, les rendent accessibles à tous moment et les traduisent.

Internet et les écrans interfacent et fertilisent les idées. Des objets interconnectés offrent un support à la noosphère, cette sphère décrite par Teilhard de Chardin abritant et liant dans l'espace et dans le temps toutes les pensées humaines.

Des objets chargés

Grace aux composants électroniques de nombreux objets deviennent «communicants». C’est en particulier par les micro-puces électroniques dotées d’antennes émettant et recevant des ondes radios que les objets peuvent récupérer des informations, les stocker et les échanger. C’est le principe de la technologie dite RFID (Radio Frequency IDendification).

Les informations sont désormais associées à une variété d'objets qui remplissent une multitude de fonctions. Des compteurs mesurent le temps, la pression, les températures, la luminosité, la distance les couleurs. Tout ce que l'homme voit, touche, foule peut être assorti d'un compteur ou d'un capteur, chaque objet peut lui renvoyer en retours plus d'informations. C’est pourquoi par raccourci, ces objets sont qualifiés d'intelligents, alors qu'ils ne font en réalité que stimuler l'intelligence des hommes.

Le smartphone est l'un de ces objets les plus riches de fonctionnalités. Il existerait bientôt 18 milliards d’objets connectés dans le monde et leur nombre ne cesse de croître. Les communications et l’interopérabilité entre objets se banaliseraient faisant de chaque objet non plus un isolat mais un point de contact avec le monde. Sous nos yeux se dessine un nouveau web des objets, (en anglais IoT Internet of Thing), fascinant par les combinaisons infinies qui vont être explorées et se découvrir petit à petit. Parmi ces milliards d'objets connectés dits intelligents, les téléphones portables occupent la première place. Si les effets d'un internet des objets sur les comportements humains sont perceptibles mais encore peu documentés, monde après monde, ils conquièrent leurs lettres de noblesse. En voici quelques exemples.

  • Dans le monde de la santé, ils permettent un auto monitoring, une surveillance de soi de tous les instants, des bracelets captent nos pouls, des T-shirt le battement de nos cœurs des puces implantées dans nos téléphones intelligents font le calcul de nos efforts et déduisent les calories consommées.  Notre taux de glucose n’échappe plus à la vigilance de ces objets.
  • Dans le monde de la sécurité des caméras de vidéosurveillance mises en réseau et associées à des logiciels de détection de comportements anticipent les gestes prohibés.  
  • Dans le monde de l’industrie ou de la logistique, les capteurs placés sur les colis permettent une traçabilité des livraisons tout au long du transit. Les étiquettes électroniques rendent visibles les trajets et aléas de transport. Dans l'industrie de production, des capteurs électroniques s'assurent de l'usure de pièces et lancent une alerte avant le bris.  
  • Dans le monde domestique (domotique), toutes les fonctionnalités de la maison sont touchées, du réglage du thermostat, à la lumière d’ambiance en passant par la surveillance des dates de péremption des produits placés dans les réfrigérateurs intelligents, sans oublier des téléviseurs de plus en plus communicants, ou des oreillers qui guettent la qualité de notre sommeil.
     

Il existe une multiplicité d’objets pour améliorer son sport, sa santé, sa vie à la maison, ou encore pénétrer le monde de la réalité virtuelle, mais sont-ils utiles à l’éducation ?

Que se passe-t-il en éducation ?

L'éducation est touchée par le désir de faire de chaque objet une possibilité de médiation au savoir, ou d’accroissement du pouvoir d’échange et de projection.

  • Quand ils ne sont pas mis sous contrôle par des administrations suspicieuses,  les téléphones portables deviennent des encyclopédies portatives, des supports d'intelligence artificielle, des outils d'observation du monde ou d'entrée en contact avec des experts (tutoriel, blog, forum et même appel téléphonique !). Ils participent au machine learning et se transforment de plus en plus en télécommande de la vie.
  • Les tablettes numériques et leurs milliers d’application, dont de nombreuses applications repérées en éducation pour faciliter le travail collaboratif, les recherches et le traitement des informations (plus ICI)
  • Les stylos correcteurs d'orthographe qui vibrent dans votre main quand une faute d’orthographe est détectée.
  • Les tableaux ou vidéo projecteurs interactifs parviennent à revisiter la façon d’aborder les disciplines, chaque matière peut être repensée
  • Les tables interactives par exemple pour apprendre à se localiser dans l’espace,
  • Les robots de télé-présence une véritable expérience de téléportation, permettant pour  un élève de ne pas louper une année de cours quand il a une jambe cassée, ou à un professeur de partager une expérience difficilement transportable en salle de cours.
  • Les vidéoprojecteurs mobiles, ou Tipron japonais sont capables de projeter des images sur toutes les surfaces transformant tout espace en salle de cours,
  • Les capteurs de gestes qui permettent d’activer les applications électroniques et de contrôler son environnement
  • Les détecteurs de mouvement avec des Kinnect ou dans le cadre d’objets connectés à construire soi-même comme avec Lego Education,
  • Les drones de surveillance d’examen repérés en Chine pour surveiller l’équivalent du Bac.
     

Ces objets éducatifs sont encore souvent pensés isolément les uns des autres. Les fonctions déjà connues sont amplifiées. Mais l'apparition de nouvelles fonctions ou mieux la combinaison de fonctions déjà repérées est plus rare. Bruno Devauchelle distingue des objets autonomes, des objets connectés en permanence, et des objets disposant d’une grande capacité d’interaction.

Les possibilités sont grandes mais la réussite de l'hybridation plus difficile. Au fur et à mesure que le nombre d’objets connectés augmente c'est le système qui les abrite qui est pris à parti. L'interconnexion est au cœur de l'exploration actuelle comme par exemple entre un réseau de tablettes numériques et un tableau blanc interactif. La médiatisation au savoir se fait de  plus en plus partagée au fur et à mesure que les liens au monde se tissent.

La dimension collaborative de l’école du futur se développe avec le numérique. Le rôle de l'enseignement semble être moins de dire ce qu'il est bon de savoir, mais plutôt de faciliter les meilleures interconnexions, et d'en réguler les effets. Les chercheurs (Schlemmer) prédisent des écosystèmes d’apprentissage de plus en plus hybridés, pervasifs, multimodaux et ubiquitaires. Autrement dit, on apprendrait de plus en plus, partout de différentes façons, sans même s’en apercevoir.

Des retours d’expériences commencent à être capitalisés pour l’intérêt des bonnes pratiques d’apprentissages. En effet, la « connexion continue », peut conduire à des troubles de l'attention, de la dépendance, de l'insécurité de se tenir seul sans l’aide de son téléphone. Des écosystèmes se mettent en place pour imaginer ces nouveaux mondes connectés comme la Cité des objets connectés à Angers qui est un espace unique en Europe dédié à la création de nouveaux produits industriels. Une visite s’y impose.

Sources :

Le portail francophone de la technologie RFID http://www.rfidfr.org/  

La citée des objets connectés https://citedelobjetconnecte.com/

2 milliards d’objets connectés supplémentaires en 2017 - Le monde informatique
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-2-milliards-d-objets-connectes-supplementaires-en-2017-67302.html

Objets connectés.com http://www.objetconnecte.com/education-impact-objet-220916/

Numérique : Objets connectés, enseignement et apprentissage - Bruno Devauchelle - Le Café pédagogique
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/03/27032015Article635630394691552206.aspx

Objets connectés.Net - http://www.objetconnecte.net/

25 objets connectés que vous allez vouloir en 2017 - Bastien - Objeko.com https://www.objeko.com/selection-meilleur-objet-connecte-2016-1777/

Bixi : un capteur de geste qui vous permet de contrôler votre environnement - Greg - Le journal du geek
http://www.journaldugeek.com/2016/10/16/bixi-une-capteur-de-geste-qui-vous-permet-de-controler-votre-environnement-comme-dans-minority-report/

Déploiement numérique et e-Education - Xavier Comte
https://mbamci.com/deploiement-numerique-e-education/

12 objets connectés et techniques logiez innovantes pour l'éducation - Geoffray Sylvain - Aruco
https://aruco.com/2015/08/objets-connectes-education-bunkr/

École du futur : quels changements pour 2050 ? - Jeanne D, - objetconnecte.net
http://www.objetconnecte.net/ecole-du-futur-dossier-1404/

Le passage à l'ère numérique dans l'enseignement - objetconnecte.net
http://www.objetconnecte.net/enquete-ere-numerique-enseignement/

L’Espace de coexistence hybride, multimodal, pervasif et ubiquitaire: le quotidien de l’éducation à la citoyenneté - Eliane Schlemmer, Luciana Backes, Fabio La Rocca
 http://revistas.unisinos.br/index.php/educacao/article/view/edu.2016.203.03

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire