Par Sandra Dumais  | sandradumais99@hotmail.ca

Innovation et co-développement entrepreneurial

Créé le lundi 20 novembre 2017  |  Mise à jour le lundi 27 novembre 2017

Innovation et co-développement entrepreneurial

Selon une étude réalisée par Koetzier et Alon (2013), 93% des dirigeants sondés sont d’avis que le succès de leur entreprise dépend de leur capacité d’innover. De quelle façon le co-développement peut-il contribuer à l’objectif recherché?

Contexte

La rapidité des changements amène la nécessité de modifier les formes d’apprentissage afin qu’elles s’adaptent davantage aux besoins ponctuels et évolutifs des organisations. Quel que soit le niveau scolaire et le domaine d’affaires de l’entrepreneur, seul ou entouré d’une équipe, des problématiques nouvelles s’ajoutent aux problématiques actuelles.

Selon la même étude réalisée par Koetzier et Alon (2013), 70% des dirigeants sondés affirment placer l’innovation parmi les cinq priorités d’affaires. Cependant, même en étant conscients de cet enjeu fondamental, des obstacles majeurs les empêchent de recourir à des moyens leur permettant d’atteindre le succès convoité.

Deux obstacles majeurs à l’innovation

Le premier obstacle vécu par les entrepreneurs est la tendance à adopter une approche conservatrice sur les mêmes produits ou services, en évitant de prendre des risques.

Le second obstacle est la difficulté de commercialiser une invention ou une innovation par un solide plan d’affaires; une expérience-client intéressante et un processus d’expansion du marché potentiel.

Les deux obstacles étant inter-reliés, le manque de connaissances en commercialisation entraine une difficile prise de risque et inversement, une tendance conservatrice brime l’innovation.

Le co-développement et son animateur

Dans un contexte de co-développement entrepreneurial, les problématiques abordées tournent autour

  • de la stratégie de gestion;
  • des ressources humaines;
  • de la gestion du temps;
  • du démarrage et de la croissance de l’entreprise;
  • de la prise de risques et
  • du développement d’un marché potentiel.
     

Le co-développement permet à chacun des participants de jouer le rôle du client et du consultant, de manière à développer sa capacité de penser et d’agir par le biais de l’expérience des autres participants et à son tour d’offrir sa propre expérience aux autres. Toutefois, même si les participants sont très enthousiastes à la première séance, des désistements de leur part sont prévisibles dans les séances suivantes.

Afin d’anticiper ces derniers, l’animateur utilise un ensemble de méthodes dynamiques, ayant pour conséquences d’accroître la satisfaction et la présence des participants. Il peut notamment :

  • Créer une ambiance propice à la créativité;
  • Stimuler la recherche d’idées par des exercices de remue-méninges;
  • Aider le client à exposer sa problématique avec de l’humour et des détails, ainsi qu’à se préparer à l’avance; 
  • Préparer les participants à jouer leur rôle en définissant celui-ci clairement;
  • Détourner la recherche de solutions vers les consultants, plutôt que vers l’animateur.
     

Les bénéfices

Une formation continue axée sur les problématiques vécues et les meilleures pratiques de l’industrie est la meilleure façon d’atteindre ses objectifs d’affaires.

Autrement, la gestion de l’entreprise devient de plus en plus un fardeau pour le dirigeant, l’empêchant de connaître un succès à la hauteur de ses efforts et de son potentiel.

Alors que les grandes entreprises sont dotées de leaders RH stratégiques, prêts à mettre en place un plan flexible et structuré de développement organisationnel, à l’intérieur d’un écosystème intégré et durable, ils pratiquent de plus en plus le co-développement et ce, pour le développement d’habiletés très diversifiées.

De leur côté, les institutions d’enseignement ont tout intérêt à offrir des services de co-développement pour les PME, afin de répondre davantage aux besoins des entrepreneurs.

Sources

Beaudoin, L. Les entrepreneurs à l’ère du co-développement (24 février 2017).
http://metier-entrepreneur.org/2011/02/les-entrepreneurs-a-lere-du-codeveloppement/

Koetzier, W.; Alon, A. Why low risk innovation is costly (2013). http://www.innovacion.cl/wp-content/uploads/2013/05/Accenture-Why-Low-Risk-Innovation-Costly.pdf

Lefebvre, F. Dynamiser l’animation de votre groupe de co-développement (5 mars 2013).
http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=527674

Mast, P.; Pereira, P. Créativité et innovation: les leaders RH sont-ils prêts pour ce nouveau-rôle (2015)?
http://www.portailrh.org/effectif/fiche.aspx?p=611761

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire