Par Christine Vaufrey B  | info@cursus.edu

Formation à distance en entreprises en France : hybridation en développement rapide

Créé le lundi 7 février 2011  |  Mise à jour le mardi 14 juin 2011

Formation à distance en entreprises en France : hybridation en développement rapide

En mars 2010, le groupe Demos publiait une étude résultant de la consultation de 30 grandes entreprises françaises sur le Blended learning et le tutorat. On y trouve quelques indications sur la formation telle qu'elle se présente aujourd'hui dans ces milieux de travail, et ce à quoi elle ressemblera demain.

On apprend que dans 50 % des entreprises ayant participé à l'étude, le e-learning représente moins de 5 % dans les dispositifs de formation, et que dans 30 % de l'échantillon total, il représente plus de 15 %. Nous sommes donc loin de la généralisation du e-learning. En revanche, 93 % de ces entreprises estiment que le e-learning est appelé à se développer. L'intérêt du e-learning tient à sa capacité à réduire les coûts de formation (63 %), permet de former plus vite (43 %), de former plus de gens et de réduire la durée des formations (40 % pour les deux). 

On note une percée intéressante des formations en management (40 % des entreprises utilisatrices disent faire appel au e-learning pour cette spécialité), à relier à la faible disponibilité des cadres pour des formations en présence.

Parmi les freins au e-learning, sont cités l'organisation du temps des formés (43 %), les difficultés techniques (40 %), le manque de motivation et la solitude de l'apprenant (30 %).

Le "blended learning" ou dispositif hybride de formation associant présence et distance, permet précisément de réduire cette solitude et de parer aux abandons, surtout quand il est associé au tutorat interne ou externe. Les entreprises consommatrices de dispositifs hybrides invoquent la réduction des coûts et du temps de formation, une formation plus efficace et une organisation du temps plus souple pour les apprenants.

Où sont les bons parcours pédagogiques hybrides ?

Mais l'extension des dispositifs hybrides de formation se heurte à la difficulté à créer de bons parcours pédagogiques, premier frein cité par les entreprises. C'est l'articulation des temps de présence et à distance qui pose problème ici et on peut supposer que, les dispositifs hybrides étant récents, les équipes internes et externes n'ont pas encore atteint un niveau d'aisance comparable à celui qu'ils mettent en oeuvre pour des modules tout à distance ou bien entendu pour la formation tout en présence. L'hybridation des dispositifs suposant aussi l'hybridation des compétences.

Le tutorat est aussi largement utilisé, et depuis plus longtemps que le "blended learning" en tant que tel. Il répond au besoin massif des apprenants (89 %) d'être guidés et accompagnés tout au long de leur parcours de formation et, presque de manière aussi importante, d'obtenir des compléments et précisions sur la formation. Tuteurs internes (58 %) et externes (63 %) se partagent les tâches, mais on constate que lorsqu'ils sont internes, leurs tâches de tutorat ne sont pas clairement séparées du reste de leurs activités professionnelles et qu'ils demandent eux-mêmes à être accompagnés, même si la majorité d'entre eux a déjà reçu une formation de base (74 %). Ils communiquent avec les apprenants principalement par téléphone et par courriel, le tutorat synchrone étant toutefois préféré, car meilleur soutien à la motivation que le tutorat externe.

On voit au travers de cette étude que la formation en entreprise a un fort potentiel d'hybridation, et doit impérativement conserver une dimension humaine, notamment grâce au tutorat. Les classes virtuelles, qui permettent également une communication synchrone, et les autres outils du web 2.0 (notamment les outils collaboratifs) sembent également promis à un bel avenir. La formation professionnelle continue sera hybride et sociale, semble t-il, et personne ne s'en plaindra.

Blended learning et tutorat, Demos, mars 2010. Consultable sur Evadoc.

A lire aussi : L'utilisation du e-learning en milieu de travail : les pratiques effectives. Synthèse du sondage Thot Cursus - RDR

Le e-learning dans les grandes entreprises belges : pour aller contre quelques idées reçues. En accès libre.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire